Aller au contenu
Accueil > Shikoku > Préfecture de Kagawa > La Montée de Konpira-san : le Sanctuaire Principal

La Montée de Konpira-san : le Sanctuaire Principal

 

Le sanctuaire principal de Konpira-san : enfin nous y voila !

Mais avant d’aller plus en avant, peut-être est-il nécessaire de vous rafraîchir un peu la mémoire. Donc, au cas où, voici les liens vers les épisodes précédents de l’ascension de Konpira-san :

Ça y est, vous êtes à jour ?

Parfait.

Et après une telle montée, rassurez-vous pas une seule marche en vue dans cet article, on va rester sur la plateforme principale de Kotohira-gū du début à la fin.

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 1

 

Arrivés en haut de l’escalier précédent, vous vous retrouvez face à ce bâtiment et enfin vous êtes arrivés au palier principal. Toutefois, attention, contrairement à ce que beaucoup de visiteurs pensent (et je ne cesse de le voir sur des blogs de gens s’y étant rendu), vous n’êtes nullement au sommet de Konpira-san. Vous n’avez alors gravi que 785 marches, il vous en reste encore 583 pour arriver au bout !

Une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens commettent cette erreur, c’est bien sûr qu’ils pensent que le sanctuaire principal est au sommet. L’autre raison, c’est qu’une fois arrivés sur cette plateforme, il ne semble effectivement pas y avoir de chemin qui continue vers le haut. Regardez les trois personnes au fond à droite sur la photo : c’est là que ce situe le reste du chemin, et c’est par là que je vous emmènerai dans le prochain article dédié à Konpira-san.

Mais avant, tournons-nous plutôt vers la gauche pour découvrir de suite à quoi ressemble le sanctuaire principal !

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 2

 

Étrangement, je n’ai pas beaucoup pris de photos de celui-ci. Peut-être parce que je vous l’avais déjà montré au cours d’articles précédents (Jour de l’An à Konpira-san, l’article dédié à ma deuxième visite du sanctuaire, et celui de ma première visite). En voici toutefois quelques unes :

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 3

 

 

Arrêtons-nous aussi une fois de plus sur les arbres et leur couleur inhabituelle due à leur floraison :

 

 

Une chose à ne pas manquer quand on est là haut est évidemment la vue sur la plaine de Sanuki :

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 14

 

Notez les tâches jaunes dans les champs : le blé est mûr et prêt à être moissonné avant de devenir du udon !

 

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 18

Le saviez-vous : les pièces de 1 yen flottent si on les pose délicatement sur l’eau.

 

En s’avançant vers le fond de la plateforme, l’on trouve un bâtiment assez singulier :

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 19

 

Un petit rappel : même si Konpira-san est situé haut à flanc de montagne, c’est un sanctuaire essentiellement dédié à la mer et aux marins. Le sanctuaire aurait près de 2000 ans d’existence et il est dédié au kami Ō-Mono-Nushi-No-Mikoto protecteur des marins et des pêcheurs (et apparenté au dieu bouddhique Kumbhira, dieu crocodile du Gange qui a donné son nom au lieu). Ceci explique la présence de toutes ces représentations de navires rassemblées là.

Lors de ma première visite, je n’avais pu m’empêcher de comparer Kotohira-gū à une espèce de Rocamadour japonais, et la ressemblance va même jusqu’à ces représentations de bateaux que l’on retrouve aussi dans la chapelle principale du sanctuaire lotois.

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 20

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 21Vous l’aviez entrevu il y a quelques photos, mais il n’y a pas que des représentations de bateaux, il y en a aussi un véritable. Il s’agit du Malt’s Mermaid, un bateau expérimental marchant à l’énergie solaire à bord duquel Kenichi Horie a battu le record de la traversée du Pacifique en solitaire en 1996.

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 22Toyohiro Akiyama, premier japonais dans l’espace
(en 1990, à noter qu’il n’est ni militaire ni scientifique, mais journaliste, il fut d’ailleurs aussi le premier journaliste dans l’espace – j’en ai un vague souvenir effectivement)

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 23

Notez le crocodile en haut de l’image.

 

Konpirasan - Sanctuaire Principal - 24

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. Je suis sûr que j’aurai l’occasion de vous montrer cette partie de Konpira-san plus en détails dans le futur, en attendant, préparez-vous pour la partie la plus difficile de l’ascension : les 583 dernières marches

 

(à suivre)

 

 

5 commentaires sur “La Montée de Konpira-san : le Sanctuaire Principal”

  1. Je viens de lire l’intégrale des articles que tu as publiés sur Konpira-san. Et voila! Encore un lieu à rajouter à ma liste de visite. Si un jour je rends sur l’île de Shikoku bien sûr.
    Et si un téléphérique est installé d’ici là…

    1. Oui, Konpira est je pense l’un des lieux à ne pas rater quand on visite Shikoku.
      Maintenant honnêtement, j’espère qu’il n’y aura jamais de téléphérique, et puis ce serait contre productif, l’intérêt du lieu n’est pas d’être en haut (ni même uniquement au sanctuaire principal) mais la progression elle-même avec tous les petits bâtiments, détails, paysages qui s’offrent à nous au fur et à mesure que l’on monte. C’est pour ça qu’après quelques vieux posts d’ensemble sur le sanctuaire j’ai décidé de faire cette série détaillant l’ascension elle-même (et j’ai laissé un grand nombre de détails de côté).
      Maintenant et malheureusement, si on a des problème de motricité, la montée peut s’avérer difficile voire impossible je le comprends.
      C’est d’ailleurs pour cela que je n’y suis pas retourné pendant deux ans, depuis la naissance de ma fille, ce serait trop galère de monter avec elle (soit il faudrait la porter, soit faire constamment gaffe à ce qu’elle ne tombe pas, etc). J’espère que dans un an, on pourra y retourner.

  2. Bonjour David,
    Nous venons de rentrer après 3 semaines sur Shikoku en voiture ( Matsuyama,Uwajima,Kochi( Yosakoi),Toskushima(Awa Odori),la vallée d’Iya et pour finir Takamastu.Et bien sûr nous sommes allés à Konpira-san!!!ce qui est bizarre c’est que même les japonais s’arrêttent au premier niveau alors qu’il reste encore 583 marches,pour ma part je ne trouve pas la montée trop difficile.J’ai vu des enfants de 6 ans la faire sans l’aide de leurs parents et très fiers d’arriver en haut du temple.Pour les personnes qui ont des problèmes de motricités il y a des porteurs avec leurs palanquins!
    Nous avons adoré Takamastu et le lendemain comme le soleil était au rendez-vous nous avons pris le ferry pour aller sur Megi Island ensuite retour sur Yashima pour voir le coucher de soleil.Ce n’était pas la première fois que je venais à Takamastu mais je voulais montrer à ma famille le Risturin ,qui est pour moi le plus beau jardin(parc ) du pays!!
    Merci à toi pour ton blog
    Bodorsan

    1. Belle visite, tu connais maintenant Shikoku mieux que moi 😉 (toujours pas allé à Kochi, et je connais bien mal Ehime, et à peine mieux Tokushima).
      Pour l’ascension de Konpira, le but de la plupart des Japonais qui le visitent n’est pas forcément d’aller tout en haut en général.
      Nous sommes bien d’accord pour Ritsurin, mais je suis un peu déçu que tu te sois arrêté à Megijima au lieu d’Ogijima, mais bon, je vais pas faire la fine bouche, c’est super que tu aies passé trois semaines dans Shikoku.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :