Le Sommet de Konpira-san

 

Plus de deux ans après avoir fait cette ascension et plus d’un an après en avoir commencé le récit ici-même, il commençait à être grand temps que nous arrivions au sommet de Konpira-san, ne pensez-vous pas ?

Eh bien, ce sera enfin chose faite aujourd’hui, plus que quelques lignes et quelques photos (et une vidéo !) à patienter.

Mais tout d’abord, et comme à chaque fois dans les articles de cette série, petite séance de rattrapage au cas où vous auriez loupé des épisodes (ou au cas où vous en auriez oublié, vu le rythme à laquelle progresse cette ascension) :

 

 

Ce sanctuaire principal nous le quittons maintenant pour les dernières marches.

Quand je dis « dernières marches » ne vous y trompez pas, il en reste encore 583 sur les 1368, c’est-à-dire qu’environ 40% du chemin reste à faire, et c’est probablement la partie la plus difficile de la montée, car bien peu de paliers et d’attractions en chemin.

C’est aussi la partie la plus calme (rares sont ceux qui dépassent le sanctuaire principal), mais aussi la plus « mystique », ces marches qui montent dans la forêt, au milieu de nulle part, donnent l’impression d’entrer dans un autre univers encore plus qu’ailleurs depuis le début.

 

Konpirasan - vers le sommet - 1

Le début de l’après sanctuaire principal (comme d’autres endroits pendant la montée) est tapissé de plaques nommant les divers donateurs ayant participé au soutien financier du lieu. Quand on regarde les dates, on voit qu’il s’agit des plus récents, d’ailleurs certaines plaques sont pratiquement neuves. Une façon de nous rappeler que les sanctuaires et temples ne sont pas juste des lieux historiques avec de l’ancien partout, mais bien des lieux vivants et ancrés dans le présent.

 

Konpirasan - vers le sommet - 2La très grosse majorité de cette partie de Konpira-san ressemble à cela.

 

Konpirasan - vers le sommet - 5

 

Avec toutefois ce chouette sanctuaire sur la route.
Sauf erreur de ma part, son nom c’est Tokiwa-jinja.

 

 

Konpirasan - vers le sommet - 8
Non, les marches du fond, ne font pas partie de nos marches à monter.

 

Ensuite, nous repartons, toujours plus haut. Cette fois-ci plus grand-chose de notable jusqu’au sommet sinon les marches elles-mêmes, chacune d’entre-elles devenant effectivement « notable ».

 

Konpirasan - vers le sommet - 9

 

Konpirasan - vers le sommet - 10
La seule chose qui n’est pas un escalier entre Tokiwa-jinja et le sommet.

 

Konpirasan - vers le sommet - 11Notez les lampadaires allumés.
Pourtant, dans mes souvenirs il ne faisait pas si sombre,
même si la forêt est plutôt dense par endroits.

 

Tiens, chose rare dans le blog, une petite vidéo dans un style « vlog » :

 

 

Konpirasan - vers le sommet - 12

 

Konpirasan - vers le sommet - 13

Ça y est ! La fin est toute proche !

 

Konpirasan - vers le sommet - 14

 

Enfin !

 

Konpirasan - vers le sommet - 15

Et sauf erreur de ma part une fois de plus, le nom du tout dernier sanctuaire de Kotohira-gū, le sommet de Konpira-san se nomme : Okuyashiroizutama-jinja.

Parfois, les visiteurs sont surpris qu’il soit si petit. On pourrait s’attendre à quelque chose de grandiose (honnêtement, je ne me souviens plus de mes impressions la première fois que j’y suis monté en 2010), mais il est plutôt normal que ce dernier sanctuaire soit plutôt modeste. Déjà, nous sommes vraiment très isolés, assez haut dans la montagne, construire quelque chose de grandiose est à mon avis très difficile, même ce bâtiment-là n’a pas dû être une partie de plaisir à établir et construire. Ensuite, le but premier du lieu est la méditation, pas le tourisme, et quelque part, il me semble normal que la fin de cette ascension se termine par quelque chose d’intimiste, de méditatif.

 

Konpirasan - vers le sommet - 16
Les 1365e, 1366e, 1367e et 1368e marches !

 

Et la vue depuis là-haut ?

La voici :

 

Konpirasan - vers le sommet - 18

 

La plaine de Sanuki dans toute sa splendeur (si on écarte le fait que chaque fois que je suis monté à Konpira-san, le ciel était nuageux  – ça rend la montée moins difficile, mais les photos moins jolies).

 

Konpirasan - vers le sommet - 19

 

Finalement, nombreux sont les personnes arrivées jusqu’en haut à s’y prendre en photo. Ce n’est pas exactement dans mes habitudes, mais après avoir pris en photo deux amis qui me suivaient de près lors de toute l’ascension de cette dernière partie, ils ont souhaité me rendre la pareille, et comme je ne voulais refuser, voici le résultat :

 

Konpirasan - vers le sommet - 20

 

Et si maintenant vous vous attendez au mot « Fin », détrompez-vous : c’est bien beau de monter au sommet de Konpira-san, mais encore faut-il ensuite redescendre… Donc :

 

à suivre…

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

10 commentaires sur “Le Sommet de Konpira-san”

%d blogueurs aiment cette page :