Retour à Honen-ji

 

Honen-ji est un des plus beaux temples de Takamatsu, pourtant il n’est que peu connu (et pas du tout des touristes en général), plusieurs raisons à cela : son éloignement du centre-ville en est certainement une (il est situé dans le quartier historique de Busshozan au sud de la ville), j’ai aussi l’impression que les gens qui s’occupent du temple, n’ont pas vraiment l’intention d’en faire un lieu touristique et ils se contentent très bien de seulement quelques visiteurs par jour. Ne leur en déplaise, ce temple, en plus d’être magnifique, constitue une part importante de l’histoire de Takamatsu, et j’aimerais mieux vous le faire connaître.

D’ailleurs, avant d’aller plus loin, je vous conseille chaudement de (re)lire les articles que j’avais écrit dessus il y a quelque temps :

 

Nous y sommes donc retournés ce week-end. Ce n’était pas vraiment le but de notre visite (plutôt une après-midi au Parc de Busshozan, juste derrière), mais nous y avons fait un petit détour.

 

Honen-ji - 1 - Pagode

La pagode de Honen-ji, l’une des plus récentes du Japon (elle date de 2011!)

 

Honen-ji - 2

Le Hondo

 

Honen-ji - 3

 

Montée vers le Nisondo

 

Honen-ji - 4

Des escaliers un peu abrupts, mais surtout très vieux et très irréguliers
(se tenir à la rampe est plus que conseillé)

 

Les gardiens de la porte
(notez qu’ils sont ici inversés, mais vu l’angle de vue des photos, ça passait mieux ainsi)

 

Honen-ji - 7

Une autre série d’escaliers, encore plus vieux et plus traîtres que les premiers
(et en plus ils sont recouverts de mousse par endroits)

 

Honen-ji - 8

Une porte mystérieuse.
(en fait non, elle donne sur un vieux cimetière qui est le lieu où sont enterrés
les membres du clan Matsudaira, les anciens daimyo (seigneurs) qui régnaient sur Takamatsu jusqu’à la Restauration Meiji)

 

Nous ne sommes malheureusement pas allés plus loin, ma fille n’était pas rassurée, surtout que nous avions laissé Maman en bas (c’est pas encore pour tout de suite les aventures en terres inconnues avec elle)

 

Ensuite, nous sommes allés au Parc de Busshozan, situé juste à côté. Je regrette souvent que Takamatsu manque d’espaces verts, bien sûr, il y a le Parc Ritsurin, bien sûr il y a Chuo-koen (le parc du centre-ville – mais j’ai jamais été trop fan), bien sûr il y a de nombreuses aires de jeux pour les enfants (mais elles manquent en général cruellement d’herbe et d’ombre) ; je veux parler ici de parcs et autres jardins publics qui sont agréables à la fois pour les adultes et les enfants, où l’on peut à la fois se balader, se détendre, jouer… Un espace vert quoi… Eh bien, le Parc de Busshozan est peut-être le plus chouette qui soit dans Takamatsu. Il est assez grand et tout le monde peut y trouver son bonheur (de grands espaces herbeux pour pique-niquer ou simplement se reposer, des aires de jeux pour les enfants, des chemins pour se balader, même des petits étangs pour pêcher).

En voici juste trois photos pas forcément représentatives du lieu, mais qui montre sa diversité :

 

Parc de Busshozan - 1

Il y a quelques jours je me demandais si les Japonais mangeaient des artichauts, je n’ai pas le souvenir d’en avoir vu beaucoup dans les rayons de fruits et légumes (non que ça me manque, je n’aime pas vraiment). J’en ai trouvé au parc, mais ils étaient décoratifs.

 

Parc de Busshozan - 2

La Floride!!!

Je n’avais pas vu de tels palmiers depuis que j’ai quitté la Floride. Il y en a au Parc de Busshozan. Pour l’anecdote, j’ai posté cette photo sur Instagram, et une amie native de Miami s’y est trompée.

 

Parc de Busshozan - 3

Il y a plusieurs années, des géologues ont découvert qu’il y a avait un très ancien (5 millions d’années environ) cratère d’environ 4 kilomètres de diamètre centré à Busshozan. Son origine est incertaine, et on pense qu’il s’agit soit d’un cratère de météorite, soit une ancienne caldeira. Son centre a été transformé en cet amphithéâtre plutôt chouette.

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère vous montrer Busshozan plus en détails au cours des moins qui viennent. C’est un quartier trop méconnu de Takamatsu et pourtant extrêmement intéressant.

 

 

Laisser un commentaire

8 commentaires sur “Retour à Honen-ji”

%d blogueurs aiment cette page :