Aller au contenu
Accueil > Shikoku > Préfecture de Kagawa > Le Sanbutsudō de Hōnen-ji

Le Sanbutsudō de Hōnen-ji

 

Nous voici enfin arrivés à la fin et au but de notre visite virtuelle du Hōnen-ji à Busshōzan, c’est-à-dire l’intérieur du Sanbutsudō (le Hall des Trois Bouddhas si je ne me trompe pas).

Après y être entré depuis le vestibule (qui porte très certainement un nom que j’ignore), on se retrouve dans une coursive qui entoure la salle principale.

Dans la coursive, on retrouve les mêmes lanternes au plafond que dans la pièce précédente, les quatre Shi Tennō (les « quatre rois célestes ») ainsi qu’une série de statues représentant, je pense, les anciens « moines-chefs » du temple :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et enfin, on arrive ensuite dans la salle centrale, véritablement le cœur de Hōnen-ji :

 

 

 

 

 

(on peut considérer cette photo comme ratée, mais je l’aime beaucoup quand même)

 

Toute la scène représente Bouddha, mourant, et le monde entier le pleurant. Je ne connais pas la signification des trois autres Bouddhas derrière même si le bâtiment est nommé d’après eux.

 

 

 

 

 

 

Voila, c’est tout pour Hōnen-ji et Busshōzan dans le futur immédiat. J’espère que cela vous a plu. Je vous retrouve très bientôt avec quelque chose de complètement différent (comme à chaque fois).

 

 (note: comme je me dois de le rappeler à chacun de ces posts, les photos sont normalement interdites dans le temple, sauf avec autorisation explicite et exceptionnelle dont j’ai eu la chance de bénéficier lors de cette visite)

 

 

 

4 commentaires sur “Le Sanbutsudō de Hōnen-ji”

  1. L’atmosphère de la coursive est très étrange…
    Quelle apothéose ! Toutes les statues ont l’air d’être très travaillées. On pourrait rester des heures à scruter le moindre détail !
    Quelle chance d’avoir cette partie du temple ; merci de faire partager !

    1. De rien.
      Oui, j’aurais aimé y rester des heures, mais vu que j’accompagnais quelqu’un, je ne pouvais pas trop décider du timing. Donc j’ai pris un maximum de photos (pas assez même à mon goût) en me disant que j’y retournerai tôt ou tard, sans appareil, mais avec mes yeux grand ouverts.

      Une petite précision d’ailleurs, cette partie du temple est ouverte au public plus ou moins tout le temps, c’est y prendre des photos qui n’y est pas autorisé en temps normal.

  2. Quelle apothéose effectivement !! Cette salle vaut le déplacement à elle seule !!

    Alors, d’après le site du temple, les 3 bouddhas placés à l’arrière sont : Shaka-nyorai, le bouddha du passé, Amida-nyorai, celui du présent, et Miroku-bosatsu, celui du futur. 😉

    1. Oui, j’en revenais pas de n’y avoir jamais été (et de n’en avoir jamais entendu parler) avant. Il faut dire que le Hōnen-ji pour une raison qui m’échappe un peu, n’a pas l’air plus intéressé que ça d’attirer des visiteurs.
      Merci pour les précisions en tout cas (un jour je saurai lire le japonais).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :