Après-midi sur Megijima et Ogijima

 

Aujourd’hui, le but était simple : aller faire un saut sur Megijima pour se refamiliariser un peu avec l’île et voir ce qui avait changé, vu que j’y vais en moyenne une fois par an. Ce qui a changé, c’est : pratiquement rien, juste un hangar en train d’être transformé en… quelque chose… peut-être cela a-t-il un lien avec la Triennale de Setouchi, mais peut-être pas. Il était aussi question d’éventuellement voir si des artistes étaient déjà arrivés sur l’île. Nous en avons croisé un totalement par hasard, il nous a informés qu’il était le seul jusqu’à présent :

 

Yuuki de Chaos Lounge

 

Yuuki Murai du groupe Chaos Lounge qui va faire un truc à base de Oni dans la grotte des Oni… Il était bien sympa, mais semblait un peu se faire chier tout seul sur l’île. Effectivement, un jeune artiste Tokyoïte seul sur Megijima, il doit avoir beaucoup de temps à consacrer à son art. Megijima est comme ça : tellement habituée à n’accueillir que des estivants au mois d’août qui ne s’intéressent qu’à sa plage et quelques touristes ne s’intéressant qu’à sa grotte le reste de l’année (si vous avez lu dans un guide touristique que c’est la chose à voir sur l’île, surtout jetez le bouquin en question), qu’elle en oublie comment accueillir les gens qui pourraient vraiment s’intéresser à elle.

Anecdote : quand plus tard, mon compagnon de voyage racontait à nos amis et connaissances communes d’Ogijima qu’il a vraiment redécouvert Megijima aujourd’hui et l’a trouvée pas mal en fait, ils ont tous eu le même mouvement de surprise, presque de choc. Mais quand il ajouta ensuite que le village restait mort et les habitants invisibles, c’est le soulagement qui remplaça la surprise sur leur visage.

Pour en revenir à notre artiste du jour, j’ai eu du mal à trouver des informations sur lui et sur Chaos Lounge, mais ils semblent bien porter leur nom. À la fois parce que leur(s) site(s) web sont vraiment chaotiques (je vous laisse consulter le seul truc que j’ai trouvé sur eux en anglais) et parce que leur art semble s’inscrire dans cette lignée :

 

Bon, en même temps, il reste un mois et demi pour en faire quelque chose vous me direz, mais pour l’instant c’est juste des tas de couleurs et de trucs filamenteux sur des morceaux de ceci ou cela (j’ai cru deviner une tête de Oni).

 

"Ote" sur MegijimaDeux chouettes « Ote » que je voulais voir depuis longtemps. Ils semblent avoir été rénovés il y a peu et donnent une idée de ce à quoi devait ressemblait le village dans le temps. Ah oui, les Ote (prononcer « Ohté ») se sont ces murs typiques de l’île et qui servaient à protéger le village des intempéries : vents, tempêtes, typhons et compagnie. N’oublions pas que Megicho est situé au niveau de la mer et au bord de celle-ci.

 

Megijima

 

7 février 2016 - Megijima - 6 - BateauAu fond, Takamatsu… pas son plus beau quartier…

 

7 février 2016 - Megijima - 7La « sortie » de Megicho.

 

Petit Oni sur MegijimaUn des petits Oni de Megijima vous indiquant le chemin de la grotte.
(fun fact : ils ont été sculptés il y a maintenant quelque temps de ça par mon ami Yoshifumi Oshima – oui celui de Onba Factory et Team OGI)

 

Bon au bout de deux heures, on avait quand même plus ou moins fait le tour du village : il n’y a vraiment rien dans ce village, ça en est presque désespérant, surtout quand on voit comment Ogijima a changé depuis six ans. On aurait pu rentrer à Takamatsu, mais ça aurait été gâcher que de ne pas faire un saut sur Ogijima, n’est-ce pas ?

 

Bon par contre, cette année, sur Ogijima aussi, il n’y a pas beaucoup d’artistes qui préparent leurs œuvres. Le directeur du Festival, Fram Kitagawa, a annoncé que pas mal d’artistes créeraient leurs œuvres chez eux, dans leurs studios et pas sur place. À mon avis, c’est une mauvaise idée, l’une des choses que je préfère dans la Triennale de Setouchi, ce sont justement les œuvres créées sur place et qui ne pourraient l’avoir été ailleurs. J’espère que cette décision dont les raisons m’échappent (budgétaires ?) n’aura pas d’impact trop négatif sur le festival.

Toutefois, l’installation de la nouvelle œuvre de Takeshi Kawashima a commencé. N’étant pas sûr de pouvoir publier des photos ici, je me suis abstenu. J’essaierai de demander à mon prochain passage (en espérant aussi qu’il soit lui-même sur place, il est maintenant très âgé et même s’il est retourné vivre à Takamatsu il y a peu – il vivait avant à New York, il ne vient pas tout le temps sur l’île).

Mais en ce moment, l’évènement principal sur Ogijima, c’est l’ouverture imminente de la bibliothèque. L’inauguration est pour dimanche prochain (normalement j’y serai et je vous en parlerai), et même si les premiers livres sont déjà installés dans les étagères, les travaux ne sont pas encore finis pour autant :

 

La bibliothèque d'Ogijima est bientôt prête.

 

Et puis qu’il est question de travaux, sachez que la nouvelle école sera elle aussi prête pour la rentrée (qui est en avril au Japon, je vous le rappelle) :

 

La nouvelle école d'Ogijima sera prête pour la rentrée d'Avril.

 

Bon, je vous laisse avec quelques photos de plus :

 

Walking Ark en contre-jour.

 

Pièges à Poulpes sur OgijimaPièges à poulpes

 

7 février 2016 - Ogijima - 7 - A bientotÀ très bientôt.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Après-midi sur Megijima et Ogijima”

%d blogueurs aiment cette page :