Art sur Megijima

Megijima 500

Localement, Megijima est essentiellement connue pour ses plages que les habitants de Takamatsu prennent d’assaut tous les week-ends d’été. Elle est aussi connue régionalement comme étant Onigashima, l’île des Oni de la Légende de Momotaro. Depuis 2010, elle accueille aussi un certain nombre d’œuvres d’Art de Setouchi.

  • Superficie : 2,68 km2
  • Circonférence : 7,8 km
  • Point Culminant : 216 m
  • Population en mars 2019 : 155 personnes dans 106 foyers dont une centaine de résidents permanents seulement (73% de la population à plus de 65 ans)

 

Accès

On accède à Megijima par ferry directement depuis le port de Takamatsu.

 

Se déplacer

En général, on se déplace sur Megijima à pied ou en vélo (les locaux utilisent aussi des scooters). Il y a quelques routes où les voitures peuvent circuler, mais ce n’est pas exactement le moyen de locomotion le plus pratique pour les visiteurs.
Il y a un service de bus pour accéder à la grotte des Oni au sommet de l’île, mais si vous êtes en bonne santé et marcheurs, il est très possible d’y monter à pied aussi.

 

Œuvres d’art

De manière générale, les œuvres d’art en extérieur sont accessibles en permanence.

Les œuvres d’art en intérieur sont ouvertes :

  • Tous les jours pendant la Triennale de Setouchi, mais sont habituellement fermées pour les jours en dehors des différentes sessions.
  • Les années où il n’y a pas de festival :
    • Les week-ends et jours fériés de mi-mars à fin juin, et de début septembre à début novembre.
    • Du vendredi au dimanche en juillet et août.
    • Elles sont aussi parfois ouvertes en semaine durant certaines périodes : Golden Week (première semaine de mai), Obon (semaine du 15 août), Silver Week (semaine du 20 septembre), etc.
  • Dans le doute, contactez-moi.

Durant la Triennale de Setouchi, avec un Triennale Passport, la première entrée de chaque site payant (œuvres en intérieur habituellement) est gratuite, tout entrée suivante coûtera 200 yens. Sans Triennale Passport, l’entrée des œuvres d’art coûte 300 yens.

L’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans.

 

Œuvres d’Art sur Megijima

mg01

Seagull’s Parking Lot

(Parking à Mouettes)

Takahito Kimura (2010)

  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.
  • Takahito Kimura en ligne: site officiel (en japonais)
  • Sur le blog : ici et

Avis : Je trouve ça un peu kitsch ces fausses mouettes tout autour du port de Megi, mais j’avoue qu’avec le temps, je m’y suis habitué et je ne fais plus trop attention à elles. Elles peuvent même parfois être intéressantes sous certains angles et certaines perspectives.
⭐⭐

Seagull's Parking Lot sur Megijima

mg02

20th Century Recall

(Souvenir du 20e Siècle)

Hagetaka Funjo (2010)

  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence (toutefois, il arrive parfois qu’elle soit partiellement démontée : les voiles sont parfois enlevées pour les protéger des intempéries, surtout hors-saison)
  • Articles sur le blog : article principal, plus

Avis : J’aime bien ce bateau-piano, laissé là sur le port, donnant un petit côté surréaliste au lieu. Maintenant je trouve que son emplacement est mal choisi. Je l’aurais préféré sur la plage (j’imagine que des considérations pratiques ont décidé de l’emplacement).
⭐⭐⭐⭐

20th Century Recall - 1

 

mg03

Megi House

Aichi Prefectural University of Fine Arts and Music Setouchi Art Project Team (2010)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Megi House en ligne : Facebook (en japonais)

Avis : Ce bâtiment, qui est essentiellement une petite salle de concert, est vraiment chouette. Le mariage parfait entre l’architecture japonaise traditionnelle rénovée avec une touche de contemporain. Notez, qu’il accueille des expositions plus ou moins temporaires en plus de sa fonction principale.
⭐⭐⭐⭐

Megi House

mg04

Bonsai Deepening Roots

Masashi Hirao & Setouchi Cogeiz (2016, 2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Masashi Hirao en ligne : site officiel (anglais et japonais), Youtube
  • Setouchi Cogeiz en ligne: site officiel (en japonais)

Avis: Un lieu superbe : une vieille maison coincée entre un sanctuaire de Hachiman et la plage, rénovée est transformée en galerie d’exposition de bonsaïs. Notez que les bonsaïs exposés changent à chaque saison.
⭐⭐⭐⭐⭐

 

Little Shops on the Island

(Petits Magasins sur l’Île)

Le projet rassemble huit œuvres différentes dans une ancienne « maison de plage » et ryokan, et forme une espèce de mini centre-commercial à l’échelle de l’île. La plupart des œuvres sont aussi de véritables magasins ou lieux d’activités.

mg05

Café de la Plage

Véronique Joumard (2019)

  • Ouvert tous les jours sauf le mercredi pendant la Triennale de 10h00 à 16h30
  • Entrée gratuite, mais consommations payantes:
    • Boissons et desserts : environ 300 yens
    • Repas : environ 1000 yens
  • Véronique Joumard en ligne : site officiel (en français)

Avis : Chouette café avec quelques petites surprises (l’œuvre d’art en elle-même), mais comme souvent avec Véronique Joumard (j’espère qu’elle me pardonnera si elle lit ces lignes), je trouve son art un peu trop minimaliste à mon goût. Mais cette fois-ci, il a l’avantage d’être ludique.
⭐⭐⭐⭐

 

mg06

Hair Salon Kotobuki

Aiko Miyanaga (2019)

  • Ouvert les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés (ainsi que certains lundis) de 13h00 à 16h30
  • Entrée gratuite, les coupes ne le sont pas
  • Aiko Miyanaga en ligne : site officiel (anglais et japonais)

Avis : un salon de coiffure à la Triennale de Setouchi, c’est surprenant. On ne peut pas le visiter, juste y aller se faire couper les cheveux, donc je ne pourrai vous en dire plus pour l’instant. Je suis très curieux du rôle joué par Aiko Miyanaga qui à ma connaissance est sculptrice, pas coiffeuse, quoique les deux métiers ont pas mal de points en commun en fait.

 

mg07

Wedding Shop

(Magasin de Mariage)

Leong Ka Tai and the Red Thread (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Leong Ka Tai en ligne : site officiel (anglais)

Avis: Une série d’ateliers atour du mariage, j’avoue qu’il me faudra y retourner pour pouvoir mieux vous décrire la chose. Il y aussi une exposition de photographies (l’artiste est photographe) de couples de Megijima et d’Ogijima associées de leurs réflexions sur le mariage. Intéressant, mais il me faudra approfondir un peu plus.
⭐⭐⭐

 

mg08

Ping Pong Sea

(Mer de Ping-Pong)

Rintaro Hara & Yu Hara (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Location des raquettes et balles : 100 yens

Avis : Plusieurs tables de ping-pong ont été installées dans l’atrium du bâtiments. Certaines ont l’air normales en apparence (en apparence seulement) d’autres vous surprendront dès le premier coup d’œil (dont un table qui peut accueillir jusqu’à sept joueurs !). Un projet vraiment chouette et amusant, qui rappelle un peu l’œuvre de Llobet et Pons sur Teshima, et pourtant, je ne suis pas exactement fan de ping-pong.
⭐⭐⭐⭐

 

mg09

Laundry

(Lessive)

Leandro Erlich (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Utilisation des machines à laver : lavage 500 yens, séchage 100 yens
  • Leandro Erlich en ligne : site officiel (en anglais)

Avis: Je suis habituellement très friand des œuvres de Leandro Erlich, mais celle-ci me laisse plutôt dubitatif. De vraies machines à laver que l’on peut utiliser d’un côté (mais qui va le faire ?) de fausses machines à laver leur faisant face. Et c’est tout. Vraiment ? Le site officiel mentionne une réflexion sur le passage du temps en regardant les écrans des fausses machines tourner, mais quiconque a passé plus de cinq minutes dans une laverie automatique a déjà eu la même expérience.

 

mg10

How beautiful this world could be

(Ce monde pourrait être si beau – Pourquoi le monde est-il si beau ?)

Mai Yamashita & Naoto Kobayashi (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Note: le titre est une citation de Nuit et Brouillard d’Alain Resnais, mais à force de passer d’une langue à l’autre, elle a pu s’en retrouver modifiée. Il faudra que je vérifie l’originale.
  • Mai Yamashita & Naoto Kobayashi en ligne : site officiel (anglais et japonais), Instagram, Twitter

Avis: Une œuvre bien plus riche qu’on ne le croirait au premier abord. Quand on entre dans la pièce sombre, on voit d’abord un vélo, puis un film projeté sur le mur. Un film montrant une personne pédalant ce même vélo en fin de journée sur une île de la région (sauf erreur de ma part, il s’agit de Shodoshima). On pourrait s’arrêter là. Peut-être qu’un grand nombre de visiteurs le fait, et ce serait dommage. Si on passe un peu de temps à regarder la vidéo, on comprend soudain la dimension technique de sa réalisation. Puis on découvre qu’un certain nombre de livres sont aussi présents dans la pièce, comme une petite bibliothèque. La plupart sont en japonais malheureusement, mais je suis certain que leur choix n’est pas innocent. Puis il y a cette citation de Nuit et Brouillard qui peut sembler hors de propos mais qui est pourtant au cœur de l’œuvre. Quel lien entre les îles de Setouchi et Auschwitz ? Aucun en premier lieu. Mais il y a un élément commun entre les deux films : le coucher de soleil, et si vous ajoutez la citation elle-même, vous avez le sens de l’œuvre (je vous laisse le trouver de vous même, je ne vais pas non plus faire tout le travail pour vous).
⭐⭐⭐⭐

 

mg11
un… Salon for soothing your soul

(Salon pour apaiser l’âme)

Eros Nakazato (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Une partie de l’œuvre est située en extérieur au bord de la plage.
  • Eros Nakazato en ligne : Twitter

Avis: Assez difficile à décrire. Il s’agit d’une chaise très où l’on s’assoit, puis on tourne une poulie, et il se passe des choses. En gros. J’adore.
⭐⭐⭐⭐⭐

 

mg12

Shooting Gallery

Jin Hasegawa (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée 600 yens sans Triennale Passport (inclus les œuvres numérotées mg07 à mg12)
  • Takoyaki (du vendredi au lundi et jours fériés) 500 yens, masques 5000 yens, lots à « gagner » 100 yens
  • Jin Hasegawa en ligne : site officiel (japonais)

Avis: Je n’ai pas passé beaucoup de temps dans cette partie du bâtiment pour vraiment avoir un avis. Ceci pour une raison que tout parent comprendra (des questions de budget et d’enfants qui veulent tout essayer, tout acheter), mais cette œuvre à une mini-foire. J’y retournerai sans mes enfants bientôt. 🙂

mg13-B

Mecon

Shinro Ohtake (2013)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée : 510 yens sans Triennale Passport
  • Géré par Benesse Art Site Naoshima / Fukutake Foundation, et étrangement on peut y prendre des photos (contrairement à presque toutes les autres œuvres gérées par Benesse).
  • Sur le blog : article principal

Avis : C’est un peu du n’importe quoi (littéralement), mais en fait j’aime bien. Notez que l’oeuvre comprenant un certain nombre de plantes, elle change avec le temps : certaines disparaissent, d’autres poussent et prolifèrent.
⭐⭐⭐⭐

mg14

Island Theatre Megi

Yoichiro Yoda (2016)

(design de l’espace : Koji Umeoka avec la collaboration de Nantenshi Gallery)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée : 300 yens sans Triennale Passport
  • Yoichiro Yoda en ligne : site officiel (anglais), Instagram

Avis : Un (presque) vrai cinéma new-yorkais de la grande époque de la 42e rue sur Megijima ? Comment ne pas adorer instantanément. Non, vraiment, au-delà du côté improbable de la chose, nous parlons ici d’un vrai cinéma sur une île de la Mer de Seto !
⭐⭐⭐⭐⭐

 

mg15-B

The Presence of Absence

Leandro Erlich (2010)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée : 300 yens sans Triennale Passport
  • Leandro Erlich en ligne : site officiel (en anglais)
  • Géré par Benesse Art Site Naoshima. Pas de photos

Avis : Deux installations dans le même lieu (une dans la cour intérieure, l’autre dans une pièce du bâtiment), je suis vraiment fan des deux. Je vous laisse la surprise. C’est le genre d’œuvre qui n’a d’intérêt que si on la découvre par soi même. À noter aussi que le lieu héberge un restaurant et une mini-bibliothèque où l’on peut consulter un certain nombre d’ouvrages essentiellement dédiés à l’art.
⭐⭐⭐⭐⭐

 

mg16

Setouchi Gastronomy

Eat & Art taro (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale aux heures suivantes : 10h50, 11h40, 12h40, 13h30, 14h30
  • Durée 30 minutes
  • Prix du repas (aux alentours de 1500 yens je pense)
  • Réservation (obligatoire ?) : 070-3791-8428
  • Eat & Art Taro en ligne : site officiel (japonais), Twitter, Instagram

Avis: Le matériau d’Eat & Art Taro c’est la nourriture. Il est donc tout aussi cuisinier qu’artiste et ses oeuvres/plats tournent souvent autour d’un concept. Il y a six ans, il avait créé les soupes des îles avec des recettes différentes et locales pour chaque île ou il allait. Il y a trois ans, son oeuvre était un jeu entre le langage et la nourriture. Cette année, il s’agit d’un repas qui est aussi une performance, mais je ne saurai vous en dire plus n’y ayant pas encore assisté. Mais je suis presque sûr d’une chose : ce sera bon et très certainement intéressant.

 

mg17

Terrace Winds

(Vents de Terrasses)

Yasuyoshi Sugiura (2013)

  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence

Avis : Hmmm… Je ne sais trop qu’en penser. Pas le truc le plus fascinant du monde…

 

mg18

Ebune: Drifters

(Bateau-Maison : Dériveurs/Vagabonds)

Kôryô (2019)

  • Ouvert tous les jours pendant la Triennale de 9h00 à 16h30
  • Entrée : 300 yens sans Triennale Passport
  • Kôryô en ligne : Twitter

Avis : Une bateau-maison comme on en trouve dans certaines parties de l’Asie orientale, échoué sur Megijima. L’intérieur est assez « perturbant » et plus ou moins dans la lignée des anviens locataires de la maison (Chaos Lounge en 2016 – Kôryô a travaillé avec eux, voire a fait partie du groupe). Pas pour tout le monde, mais personnellement, j’aime beaucoup.
⭐⭐⭐⭐⭐

Ebune en construction quelques semaines avant le début de la Triennale 2019.

 

mg19

Oninoko Tile Project

(Projet de Tuiles d’Enfants-Oni)

Oninoko Production (environ 3000 bénévoles, essentiellement des collégiens de Takamatsu, en coopération avec Shunji Jinnai, fabricant traditionnel de tuiles) (2013)

  • Ouvert tous les jours de 8h30 à 17h00
  • Entrée : 600 yens (400 avec un Triennale Passport), 250 yens pour les moins de 16 ans (l’œuvre est située dans la Grotte des Oni, il s’agit du prix d’entrée de la grotte)
  • Sur le blog : article

Avis : Personnellement, j’adore. J’irai même jusqu’à dire que la grotte n’a d’intérêt que grâce à cette installation (et je n’en reviens pas que le prix d’entrée de la grotte que je trouvais déjà trop élevé vient d’augmenter cette année) !
⭐⭐⭐⭐⭐ (pour l’oeuvre seulement, la grotte n’a malheureusement aucun intérêt – je dis malheureusement parce qu’elle aurait pu en avoir un si elle avait été gérée comme un site historique, pas une attraction kitsch)

 

11 - Oninoko Tile Project

 

 

%d blogueurs aiment cette page :