Retour à Zentsūji


 

Nous étions le 14 juin et bien que cela soit mon troisième passage au temple de Zentsu-ji, ce n’en était que ma deuxième visite, la première fois nous n’y étions resté que quelques minutes.

Cette fois-ci nous y étions allé pour une raison bien particulière, puisqu’il s’agissait de l’anniversaire de Kobo-Daishi. Si vous voulez savoir de quoi il en retournait, cliquez simplement sur le lien précédent. 🙂

Zentsu-ji est le 75e Temple du Pèlerinage de Shikoku. Il est à la fois l’un des temples les plus importants du Pèlerinage (voire le plus important), et aussi l’un des temples les plus importants de la branche Shingon du Bouddhisme. Cela parce que c’est le lieu de naissance de Kukai, aussi connu sous le nom de Kobo-Daishi, fondateur du Shingon et du Pèlerinage de Shikoku.

Oh, petit détail, le véritable nom du temple c’est Byobuura Gogakusan Tanjo-in Zentsu-ji. Vous comprenez facilement pourquoi, on l’appelle habituellement juste Zentsu-ji.

Voici donc quelques photos plus ou moins dans le désordre pour vous présenter le temple.

Oh, et pour ceux que cela intéresse, cliquez sur le lien pour la séance de rattrapage de ma première visite du Temple de Zentsu-ji.

Le temple est divisé en deux parties, séparées par un ruisseau, quelques maisons et une rue, la partie Est, le Garan, ressemble à de nombreux autres temples bouddhistes. La partie occidentale, Tanjoin, est considéré comme l’endroit exact de la naissance de Kukai et regroupe des éléments aussi disparates qu’originaux et fascinants. Je souligne que comme souvent avec les histoires entourant le Pèlerinage de Shikoku et plus généralement l’histoire ancienne du Japon, il est toujours très difficile de démêler ce qui est factuel de ce qui est fictif. S’agit-il vraiment du lieu exact de la naissance de Kukai ? Nul ne le sait, mais j’ai parfois l’impression que l’exactitude historique et géographique de ces choses-là semble surtout préoccuper les Occidentaux, pas trop les Japonais.

 

Dans le Garan, on peut trouver ceci :

Pagode de ZentsujiCette Pagode, toute parée de couleurs pour les cérémonies d’anniversaire de Kukai, est chère à mon cœur car, même si depuis j’en ai vu de bien plus impressionnantes, c’est la toute première qu’il m’a été donné de voir, lors de mon tout premier voyage au Japon.

 

Il n’y a pas un, mais deux arbres sacrés dans cette partie du temple.

 

Zentsuji - Beffroi - Cloche

La cloche et son beffroi

 

Un recoin du temple Zentsuji

Un recoin du temple

 

Lors de cette visite, je n’ai pas pris de photo du bâtiment principal de cette partie du temple, le Kondo, il faut dire que les choses les plus intéressantes sont à l’intérieur (une grande statue de Bouddha, des dizaines, sinon des centaines de petites statues de moines et un Gokosho). Pour plus de détails, je vous convie à (re)lire ma première visite.

Une de mes choses préférées du Garan, c’est le fait que son périmètre est entouré de dizaines de statues plus excellentes les unes que les autres (et toutes uniques). Voyez plutôt :

 

Zentsuji entre le Garan et Tanjo-in

Entre le Garan et Tanjō-in

 

Zentsuji - Niomon

Le Niomon (la porte des gardiens)

 

Dans le Tanjō-in, la partie occidentale du temple de Zentsu-ji, vous pouvez voir – entre autres – les choses suivantes :

 

 

Je vous ai déjà dit qu’il est interdit de prendre des photos à l’intérieur de pratiquement tous les temples bouddhistes du Japon, et particulièrement ceux de la branche Shingon, pourtant j’ai craqué et j’ai « triché ». Bon, en fait, ce sont des photos de l’intérieur du Mieido, mais que j’ai prises depuis l’extérieur, à travers des fenêtres ouvertes. Elles sont très moches, mais après tous les « risques » 😉 pris, je ne peux pas ne pas les partager avec vous.

 

 

Finissons (pour aujourd’hui) par quelques statues intéressantes. Il s’agit d’une douzaine de statues de dieux du panthéon bouddhiste, chacune correspondant à un signe zodiacal chinois. Je n’en sais pas plus.

 

 

(à suivre…)

 


Laisser un commentaire

3 commentaires sur “Retour à Zentsūji