Tremblements de Terre

Ce matin je me suis réveillé à la nouvelle d’un tremblement de terre au Japon.

De suite après, j’apprenais qu’il y en avait aussi eu un au Chili.

Quelques minutes plus tard, il était avéré que le tremblement japonais (à Okinawa) n’avait provoqué que peu de dégats et pas de victimes, c’était une toute autre histoire pour le Chili.

Mais cette histoire vient de me rappeler que vivre au Japon implique vivre avec les tremblements de terre.

Bon, certes, il n’y en a pas tous les jours (en fait, si, il y en aurait tous les jours, mais ils sont presque tous trop faibles pour être ressentis), mais c’est une espèce d’épée de Damoclès constante avec laquelle il faut vivre.

Même si je suis né et ai grandi en France, un pays qui ne connait pas vraiment les catastrophes naturelles -même si c’est en train de changer avec le climat mondial, comme la tempête de ce soir nous le rappelle- elles ne me sont pas totalement étrangères, lors de mes sept ans aux États-Unis, j’ai essuyé deux blizzards et quatre cyclones (dont trois en deux mois). Pourtant, j’ai peur des tremblements de terre. Quand je vivais de l’autre côté de l’Atlantique, j’étais même réticent à l’idée de déménager en Californie si la situation se présentait, principalement à cause des tremblements de terre.

Je pense que c’est le côté imprévisible de la chose qui me refroidit.

Avec un cyclone (contrairement avec les tempêtes françaises apparemment) on sait exactement quand et où il va arriver, quels sont les dégâts auxquels on peut s’attendre, et ce genre de choses.

Un tremblement de terre, c’est la surprise, et quelle surprise…

Mais bon, je pense que c’est un risque à prendre, et puis au moins le Japon semble être le meilleur pays ( ou du moins le moins pire ?) dans lequel être pour s’en prendre un dans la figure.

Et puis ce qui me rassure c’est qu’en 29 ans de vie au Japon, 康代 n’en a affronté qu’un, et un pas si gros (c’est léger comparé à mes quatre cyclones, non ?). Mais je sais pas, quand deux heures seulement après avoir mis les pieds au Japon, je passais exactement au-dessus de l’épicentre du tremblement de terre de Kobe, ça m’a fait un poil drôle quand même.

Laisser un commentaire

Commentaire sur “Tremblements de Terre”

%d blogueurs aiment cette page :