Aller au contenu
Accueil > Art de Setouchi > Setouchi Triennale 2022 > Ogijima Pavilion en Avant-Première (Triennale de Setouchi 2022)

Ogijima Pavilion en Avant-Première (Triennale de Setouchi 2022)

La session de printemps de la Triennale de Setouchi 2022 a été plus calme et moins fréquentée que ce à quoi les années précédentes nous avaient habitués (il y a eu des jours de grande affluence, surtout pendant Golden Week, mais dans l’ensemble, c’était plus calme).

La pandémie en est bien sûr la raison principale. La raison de la baisse du nombre de visiteurs, mais aussi la raison de la baisse du nombre d’œuvres d’art qui ont fait leurs débuts au printemps.

La session d’été commence dans trois jours, et nous ne savons toujours pas ce qui va se passer. Malheureusement, le nombre d’infections à Kagawa n’a jamais été aussi élevé qu’en ce moment. Nous ne savons pas encore vraiment quel sera l’impact sur la Triennale.
Du côté positif, un certain nombre de nouvelles œuvres font leurs débuts dans quelques jours, dont trois de certains de mes artistes préférés. Il y a donc quand même un peu d’excitation et d’anticipation dans l’air malgré tout.

Heureusement, j’aurai bientôt quelques jours de congé et je vais pouvoir en profiter. Il n’y a que peu de risque d’attraper le virus autour des œuvres d’art (L’absence de touristes étrangers peut nous assurer que tout le monde mettra son masque correctement). Je m’inquiète un peu des ferries surchargés. Nous verrons bien.

La foule n’est pas une chose dont j’ai dû m’inquiéter ce week-end, cependant. Meon n’était pas aussi plein que je le craignais. Il était en fait beaucoup plus vide que d’habitude pour un samedi matin de fin juillet. Les gens allant à la plage de Megijima peuvent être assez nombreux en été, mais il semble que la plupart d’entre eux étaient restés chez eux le week-end dernier. Bien. Quand on voit ce qu’il se passe dans le reste du monde et surtout en Occident, je me dis que j’ai quand même de la chance de vivre dans un pays où la majorité ont compris que faire face à une pandémie.

 

Oh, bonjour Oshima. Ça fait longtemps, il va falloir que je te rende visite bientôt.

Comme vous pouvez le voir sur la surface de l’eau, il y avait un peu de vent. Rien de bien fort, en fait une brise très agréable qui nous a bien rafraîchit toute la journée là où nous nous trouvions.

 

Mon coin préféré du nouveau Meon pour éviter la foule…

 

J’ai remarqué qu’on voyait rarement Ogijima depuis cet angle-là sur le web. Donc voila…

 

Vous voyez le bâtiment en construction ? C’était ma destination pour la journée.

 

Et avant d’aller plus loin, j’imagine déjà les futurs blogueurs de sites de voyage qui parleront de cet endroit. Ils diront tous que le bâtiment se trouve au sommet du village (croyez-moi, ils le feront). Et parce que je tiens à l’exactitude, aux faits et à la vérité : non, le bâtiment n’est pas au sommet du village. C’est juste que les arbres derrière donnent cette impression. Il y a en fait pas mal de maisons et de bâtiments plus hauts (y compris des œuvres d’art). Je sais que ce n’est pas si important que ça, mais quand même. Le fait que certains blogueurs (quand c’est pas carrément des journalistes) déforment la réalité pour qu’elle corresponde au récit qu’ils veulent raconter est l’une de mes bêtes noires. 🙂

Le fait qu’il ne soit pas tout en haut ne veut pas dire qu’il n’est pas en haut d’une sacré montée par contre.
(Il existe une route plus facile, mais plus longue pour y accéder)

 

Alors, où allais-je exactement ? De quoi était-il question exactement  ?

Eh bien, il y a quelque temps, Oscar Oiwa m’a très gentiment invité à le rejoindre pour une journée et à l’aider à réaliser sa nouvelle œuvre d’art.

Ça s’appelle le Ogijima Pavilion et c’est une collaboration entre l’architecte Shigeru Ban et Oscar Oiwa. C’est l’un des nouveaux projets artistiques les plus excitants de cette année. Et il devrait être permanent.

 

Il n’est pas encore terminé (et honnêtement, je ne suis pas sûr que le bâtiment lui-même sera terminé d’ici vendredi), mais les œuvres d’Oscar devraient être prêtes à temps.

Voici un aperçu de ce à quoi vous pouvez vous attendre :

 

J’espère que je vous ai ouvert l’appétit. Cette œuvre est juste géniale (et je ne vous ai pas montré les « easter eggs ») et je suis ravi qu’elle soit sur Ogijima. Je suis également très honoré d’avoir pu prendre part au projet.

Qu’ai-je fait ? Oh pas grand-chose, j’ai simplement colorié l’un des panneaux (évidemment, c’est Oscar qui l’a dessiné, pas moi).

Celui-ci :

Oscar y apportant quelques touches finales.

Et si vous ne connaissez pas Ogijima très très bien, cette dernière photo vous donne aussi une idée de la vue depuis le Pavillon (L’une des meilleures de la Mer Intérieure de Seto depuis le village).

 

Voila, voila, j’imagine que dans quelques jours, je vous le remontrerai, cette fois-ci terminé ou presque.

En attendant, un grand merci à Oscar Oiwa pour cette très chouette expérience (c’était la deuxième fois que je travaillais avec lui, mais malheureusement ma première contribution avait pas duré longtemps)

À bientôt pour la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :