Le Torii sans Sanctuaire

 

Comme vous le savez certainement, les torii, ces « portiques » traditionnels japonais marquent les entrées de l’espace sacré d’un sanctuaire. Parfois on peut les trouver dans des lieux inhabituels (il y en a un à l’entrée du village d’Ogijima par exemple, alors que le sanctuaire est tout en haut du village), mais pas très loin de chez moi, il y en a un assez singulier parce qu’il est tout seul, sans sanctuaire !

Voyez plutôt :

 

 

Comme vous le voyez derrière lui, un petit parc, puis rien, juste la mer…

On pourrait penser qu’il y avait autrefois un sanctuaire qui aurait disparu et dont il ne reste que le torii comme cela arrive parfois, mais le quartier est trop récent, puisqu’il s’agit d’une des zones côtières artificielles en « terre-plein » de Takamatsu qui ont été gagnées sur la mer il y a un certain temps (après-guerre ?).

Juste derrière, une pierre commémorative de quelque chose (un menhir japonais comme je les appelle parfois). Peut-être un indice ?

 

 

Non pas vraiment, si je comprends bien ce qu’elle dit, elle ne fait qu’indiquer qu’ici se trouvaient autrefois les marais salants de Takamatsu

Le mystère du torii reste entier (mais j’essaierai de l’élucider un jour).

 

 

Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Le Torii sans Sanctuaire”

%d blogueurs aiment cette page :