Aller au contenu
Accueil > Art de Setouchi > Setouchi Triennale 2013 > Gift of the Sun sur Shodoshima

Gift of the Sun sur Shodoshima

 

On dirait pas comme ça, mais la Triennale de Setouchi 2016, c’est pour très bientôt : elle commence dans moins de quatre mois !

On dirait pas comme ça, mais très bientôt je vais commencer à vous parler des préparatifs, si possible procéder à quelques interviews d’artistes (j’ai la liste des nouveaux artistes, j’attends juste sa publication officielle pour la partager avec vous – quoique si vous lisez le japonais, elle est déjà disponible dans la partie japonaise du site officiel, les webmasters mettent toujours la partie anglophone à jour quand ils ont le temps, c’est-à-dire pas souvent).

Et on dirait pas comme ça, mais il reste tout un tas d’œuvres datant de 2013 dont je ne vous ai encore jamais parlé. Bon pour les œuvres temporaires, il va falloir se rendre à l’évidence, je pense qu’elles n’auront jamais droit à leur article sur ce blog (sauf exception ?), mais pour les œuvres permanentes, il n’est pas trop tard. On va donc essayer de rattraper un peu ce retard, avec aujourd’hui, Gift of the Sun (Don du Soleil) de l’artiste Coréen Choi Jeong Hwa.

L’installation est une grande sculpture en métal ressemblant à une couronne de lauriers, mais ne vous y trompez pas, nous sommes ici sur Shodoshima, il s’agit donc de rameaux d’oliviers qui forment cette couronne. On y voit d’ailleurs aussi quelques olives (qui cachent des lampes éclairant l’œuvre la nuit).

 

Gift of the Sun - Shodoshima - 1

 

Quand vous arrivez sur Shodoshima, à condition que vous débarquiez dans la port de Tonosho, vous ne pourrez rater Gift of the Sun. La sculpture trône au bord de la mer, entre les deux embarcadères principaux, et elle vous accueillera sur l’île.

Bon, comme nombre d’œuvres d’art publiques et permanentes, elle ne changera pas votre vision du monde, sa fonction est surtout décorative, mais cela ne veut pas dire qu’elle est superflue pour autant.

Elle possède toutefois un petit plus intéressant pour qui sait lire le japonais. Chaque feuille de la couronne est gravée d’un message écrit par des enfants de l’île : des vœux, des rêves, des messages adressés à la mer.

 

Au passage, si vous trouvez étonnant que ces messages soient tous en katakana, sachez que moi aussi, cela m’étonne. Je présuppose que c’est tout simplement parce que c’était bien plus facile que des hiragana (je ne parle même pas de kanji ici) pour graver ainsi dans le métal.

 

Gift of the Sun - Shodoshima - 5

 

Gift of the Sun - Shodoshima - 7

 

Gift of the Sun - Shodoshima - 8

 

Gift of the Sun est une œuvre en extérieur et permanente, elle est donc accessible gratuitement et en permanence.

 

 

 

3 commentaires sur “Gift of the Sun sur Shodoshima”

  1. C’est un bel article,intéressant ,avec de belles photos!Mais je ne pense pas que cette couronne n’ait qu’un rôle décoratif.Des paroles d’enfants, en kataganas,sur une couronne en rameaux d’olivier,ça sent quand même fortement le message ou même la prière!

    1. Merci Denise pour ce message.
      Oui, oui, la fonction de l’œuvre n’est pas « uniquement » décorative, mais dans le contexte de la Triennale, et comparée à certaines autres œuvres, cela me semble toutefois être sa fonction première. Et ce n’est bien entendu nullement une mauvaise chose, l’un des buts de l’art, surtout de l’art public, reste quand même de rendre la vie plus belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :