Village Studio des 24 Prunelles sur Shodoshima

 

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un endroit assez singulier sur Shodoshima. J’en avais déjà fait mention lors de ma première visite de l’île en 2009, mais je ne pense pas en avoir reparlé depuis.

Il s’agit du village studio des 24 Prunelles.

Quelques petites explications préliminaires :

Tout d’abord, je dois mentionner Sakae Tsuboi, écrivain native de Shodoshima et qui écrivit en 1952 Les 24 Prunelles (二十四の瞳 Nijū-shi no Hitomi), un roman dont l’action se situe dans sa région natale et qui suit la vie d’une jeune institutrice progressiste et de ses 12 élèves de 1928, quand ils sont en première année (cours préparatoire), jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale dont tous ne reviendront pas. Le roman sera adapté au cinéma en 1954 par Keisuke Kinoshita et deviendra très célèbre au Japon et ailleurs (il gagnera le Golden Globe du meilleur film étranger).

Le roman et le film se distinguent par leur propos anti-militariste et anti-fasciste, et moins de 10 ans après la fin de la guerre, ils n’hésitent pas à montrer le Japon tel qu’il fut pendant celle-ci, réalité que la plupart des Japonais essaient d’oublier assez rapidement après la défaite (et que la plupart semblent avoir oublié en ce début de 21e siècle, mais c’est une autre histoire).

Bref, je vous conseille chaudement le film (il faudrait que j’en fasse une critique plus détaillée un jour), au-delà du message politique, il est intéressant car il montre la vie quotidienne d’un Japon mal-connu en Europe, celui du début de l’ère Showa (les années 30-40 quoi). Il est disponible sur Amazon, et très certainement ailleurs aussi.

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout cela ? Parce que l’on peut aujourd’hui visiter le lieu de tournage du film, et si vous avez le moindre intérêt dans le cinéma ou dans l’histoire récente du Japon, c’est un endroit qui devrait vous plaire.
Le lieu s’appelle : Nijū-shi no Hitomi Eiga Mura (二十四の瞳映画村).

Maintenant je vous arrête tout de suite (oui bon, je m’arrête tout de suite), je n’ai jamais bien réussi à comprendre si « village studio » avait servi au tournage du film de 1954 ou à son remake de 1987 (film bien moins intéressant parait-il, je ne l’ai pas vu). Peut-être a-t-il servi aux deux ? En fait, cela n’a pas d’importance, puisque ce vrai faux village des années 30-40 est fascinant quoiqu’il en soit. Il est situé dans l’une des péninsules sud de Shodoshima et est accessible par la route, soit par vos propres moyens, soit en bus, mais aussi en bateau, un petit bateau privé peut vous emmener du village studio au port de l’oliveraie. (vous renseigner au centre d’information).

 

Et voici ce que l’on peut y trouver (entre autres choses) :

(comme d’habitude avec les galeries de photos, cliquez sur celle de votre choix et faites les ensuite défiler avec les flèches directionnelles)

 

 

Quelques commentaires :

– La photo de famille est celle de la famille impériale à l’époque. Avec Showa (connu sous le nom de Hirohito en France, mais au Japon ça ne viendrait à l’idée de personne d’appeler l’Empereur par son prénom – à part son épouse, je l’espère) en haut à gauche et l’actuel Empereur, alors tout jeune, en bas à gauche.

– On était en mars, mais il y a avait plein de koinobori, pas sûr s’ils sont là toute l’année, où s’ils avaient été installés très en avance.

– L’affiche de Godzilla est sur le mur d’un petit musée du cinéma. Il contient toute sorte d’objets et d’affiches du cinéma de l’ère Showa d’après-guerre (années 50-60 essentiellement).

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui, en espérant vous avoir donné envie d’aller visiter le village studio des 24 Prunelles lors de votre prochain passage sur Shodoshima.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :