Tsukiji (20e jour – 7 juin 2010 – première partie)

La mâtinée du dernier jour à Tokyo se déroula dans un lieu mondialement connu et pourtant assez méconnu, le marché aux poissons de Tsukiji !
Je dis méconnu parce que lors de la visite, j’ai eu l’impression que la plupart des touristes confondaient le marché pour particuliers autour du marché de Tsukiji avec ce dernier. La remarque « This is all there is ?! » d’une touriste américaine à son compagnon me fait encore sourire.
Que dire du marché en lui-même ?
Bon déjà, je dois vous avouer que nous nous y sommes rendus assez tard, vers 10 heures du matin, alors que bien sûr, comme dans tous les marchés de gros, c’est beaucoup plus tôt le matin que l’essentiel de l’activité se déroule.
Deux raisons à cette visite tardive : me lever à 6 heures du matin (voire plus tôt) pour aller voir un marché ? Oui mais non…
Deuxième raison : vous avez certainement déjà entendu parler du fait qu’il y a eu de nombreux problèmes à Tsukiji du fait de l’invasion du lieu par les touristes étrangers à une époque avec tout ce que cela comporte de perturbations diverses et variées (du touriste bien intentionné qui gêne tout simplement les travailleurs par sa présence, jusqu’aux imbéciles bien lourds qui confondent « marché de gros » avec « parc d’attraction »), et pour cette raison, pensant toujours que mes activités touristiques ne doivent interférer que le moins possible avec la population locale quelle qu’elle soit, je n’ai pas voulu m’y rendre à un moment où je pourrais gêner, être mal perçu, accentuer la mauvaise réputation qu’y ont déjà les étrangers et je ne sais quoi d’autre.

C’est aussi pour cette raison que vous ne verrez aucune photo du lieu, je n’en ai pas prises, chose que je regrette un peu aujourd’hui je dois bien l’avouer.
Quoiqu’il en soit, je ne peux que vous conseiller de vous y rendre si vous en avez l’occasion, tout en restant respectueux des gens qui sont là pour travailler, bien entendu : même à cette heure tardive, je sentais à chaque détour d’allée que je n’étais qu’à peine toléré en ce lieu (et en plus, en cas de problème, je n’étais pas celui qui avait un gros hachoir à la main). En tous cas, c’est vraiment un lieu unique, un univers en soi. Jamais je n’avais vu autant de poissons et de fruits de mer différents (y compris tout un tas d’espèces dont je n’avais jamais entendu parler), surtout dans un tel contexte, bien entendu nous sommes là plus près d’une espèce de grands abattoirs de poissons – je ne pensais pas que ça saignait autant les poissons 😉 – que de Kaiyukan.
Ensuite, nous avons fait un petit tour dans le marché (pour les particuliers celui-ci) attenant, et lui aussi vaut le détour en fait, on y trouve une variété rarement vue ailleurs de produits frais, du poisson, beaucoup de poisson, bien entendu, mais pas seulement et loin de là :
Devinette : pouvez-vous me dire ce que c’est ?
(ce jeu est bien entendu interdit aux lecteurs vivant au Japon
et/ou pouvant lire l’écriteau)

L’un des intérêts des environs de Tsukiji, c’est aussi bien entendu la multitude de restaurants de Sushi que l’on trouve tout autour, certains apparemment très célèbres (au Japon), les gens faisant la queue dès 10 heures du matin pour y déjeuner.
Il n’y avait pas de queue dans celui où nous nous sommes rendus, j’en déduis donc qu’il n’était pas célèbre, il n’en était pas moins intéressant, situé dans l’arrière-boutique de vendeurs de Shirasu (enfin je crois), nous avons eu la chance d’être assis juste face au chef quand il prépara le repas ; Chirashi pour 康代, Nigiri Sushi pour moi.
La boutique et la rue vues de ma place.
Shirasu
Maintenant, même si le repas était délicieux, je dois avouer qu’environ 35€ par personne c’était un poil cher quand même, surtout comparé à d’autres restaurants de Sushis tout aussi bons (mais pas à côté de Tsukiji). Enfin, bon, on va pas se plaindre, c’est pas tous les jours que l’on mange des Sushi préparés devant soi à deux pas de Tsukiji.


View 7 juin 2010 – Tokyo in a larger map


Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Tsukiji (20e jour – 7 juin 2010 – première partie)”

%d blogueurs aiment cette page :