Dîner à Hotaru

 

Je suis rentré de Paris depuis quelques jours, et maintenant que mon nouvel ordinateur est totalement réinstallé (ou plutôt les divers programmes dont je me sers), je peux reprendre le blog en toute quiétude. 🙂

D’ailleurs, les quelques articles à venir parleront de quelques aspects « japonais » de la capitale. Si vous voulez connaître mes adresses japonaises à Paris, je vous rappelle qu’un article datant d’il y a quelques mois traite déjà de ceci (voir lien). Là, je vais vous parler de quelques petits épisodes de ces derniers jours.

En commençant par un dîner à Hotaru, mon restaurant japonais préféré de Paris (de France même).

En général nous nous y rendons surtout pour déjeuner (c’est moins cher et pour je ne sais quelle raison, il n’y a pas de menu sushi le soir) mais là, nous avions plusieurs choses à célébrer (l’obtention du visa, la promotion d’une amie et d’autres choses) alors à défaut de champagne (pas trop mon style) nous sommes allés dîner à Hotaru.

Pour rappel, Hotaru est donc un restaurant japonais spécialisé dans le poisson et dont le chef, Isao Ashibe, est extrêmement talentueux et qualifié (il a appris son métier, tout d’abord auprès de son père, premier restaurateur japonais à s’être installé en France, puis au Japon, auprès des plus grands chefs de Tokyo pendant une dizaine d’années).

Je me dois aussi de mentionner les serveuses et les autres cuisiniers, tous aussi pros les uns que les autres.

Si vous voulez manger de vrais sushis (et pas ces trucs qui font peur servis dans les faux japonais qui ont envahi la capitale voire le pays) sans aller jusqu’au Japon pour cela, c’est le restaurant où aller. En fait, les sushis sont même meilleurs que dans certains restaurants de sushis japonais ! Non, je n’exagère pas.

Mais comme vous allez le voir dans quelques secondes, il n’y a pas que des sushis à Hotaru.

Voici ce que nous avons mangé ce soir-là (j’ai oublié quelques plats, comme l’excellente soupe de Miso) :

 

En entrée, quelques Sashimi (thon, saumon et mes préférés : dorade).

 

Kakiage (prononcer « ka-ki-a-gué ») des légumes panés, une sorte de Tenpura de légumes quoi.

 

Torikatsu : du poulet pané, délicieux.

 

Du collier du saumon.

 

Ce fut donc comme à chaque fois un repas mémorable (celui-ci encore plus que d’autres puisque je ne sais pas vraiment quand j’aurai l’occasion d’y retourner). Si vous voulez manger de la vraie bonne cuisine japonaise , je ne peux que vous conseiller ce lieu.

Hotaru
18, rue Rodier
75009 Paris
01 48 78 33 74

Métro : Cadet ou Notre-Dame-de-Lorette

 

Bon appétit

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :