Legoland Japan à Nagoya


Aujourd’hui un article différent de ce que à quoi je vous ai habitués car nous nous éloignons à la fois de Shikoku et des sujets habituellement traités dans ce site, puisque je vous emmène à Nagoya et plus précisément à Legoland Japan.

Ne partez pas tout de suite si vous ne vous intéressez pas du tout aux Lego et aux parcs d’attraction. Si vous lisez ces lignes, j’ose croire que vous vous intéressez au Japon, et donc il y a une partie de l’article (vers le milieu environ) qui devrait quand même vous intéresser.

 

Il y a environ trois semaines, nous avons pris une semaine de vacances, et nous nous sommes aventurés sur cette île mystérieuse, mais faisant toutefois partie du Japon, nommée Honshu. Nos principales destinations furent Kobe et Nagoya avec un bref arrêt à Osaka, et pour célébrer à la fois la fin de la maternelle (et donc son entrée future en primaire) de ma fille et son sixième anniversaire, nos visites étaient toutes orientées « attractions pour les enfants. »

D’ailleurs, je pensais écrire une série d’articles sur le sujet, mais le fait est que je ne pense pas avoir assez de matériel intéressant pour le faire. Essentiellement, et tout simplement parce que visitant les lieux avec mes enfants, je ne l’ai pas forcément fait avec « l’œil du blogueur », mais plutôt celui du papa, et je n’ai pas forcément pris les bonnes photos pour illustrer les lieux en question. Mais si ça vous intéresse vraiment, je verrai ce que je peux faire.

 

Toutefois, il est un lieu qui était notre destination principale, le but premier de ce voyage, et c’était Legoland Japan, à Nagoya.

C’était la première fois que je mettais les pieds à Nagoya, et même si je ne suis vraiment pas fan de grandes villes, je dois avouer que celle-ci ne m’a pas déplu (je l’ai même trouvée reposante après les quelques heures oppressantes passées au centre d’Osaka), je regrette même de ne pas avoir eu plus de temps pour la visiter.

Mais avant d’aller plus loin, un petit avertissement qui reprend ce que je mentionnais plus haut. Même si j’avais prévu d’écrire sur cette journée passée à Legoland, je vous prie de bien vouloir m’excuser pour la qualité des photos dont je ne suis pas très fier. Avec deux enfants courant partout, elles étaient souvent prises à la va-vite, et je réalise même que je n’ai pris presque aucune photo des attractions principales (ou alors quand j’en ai prises mes enfants sont dessus et donc pas sur ce blog – si vous êtes un ami proche ou un membre de la famille et que vous voulez les voir, faites-moi signe, pour les autres, désolé).
J’espère néanmoins que cet article vous donnera une petite idée de ce qui vous attends si jamais vous souhaitez vous y rendre.

Commençons donc la visite de ce pas.

Et la première chose qui surprend quand on arrive à Legoland, c’est qu’il n’y a pas une mais deux entrées !

Je veux dire, pas à deux endroits différents, mais l’une après l’autre :

 

La raison m’a semblé mystérieuse au début, mais ce n’était pas un bien grand (ni bien important) mystère. La deuxième entrée est l’entrée originale et la « vraie » entrée du parc. Quant à la première, même si Legoland Japan n’a qu’un an (il a ouvert le 1er avril 2017) il s’agrandit déjà, puisque aujourd’hui même ouvre « Sea Life Nagoya » un aquarium attenant au parc original, et le Legoland Hotel ouvrira lui ses portes à la fin du mois (on voit quelques chambres au-dessus de la première entrée).

 

 

Entrons donc dans le parc à proprement parler :

 

 

Le prix d’entrée varie selon différents facteurs (si vous réservez à l’avance et ce genre de choses), donc plutôt que vous donner de fausses informations, je vous conseille plutôt le site officiel qui vous renseignera bien mieux que moi.

Le parc est divisé en plusieurs parties selon divers thèmes :

  • Factory : la première partie en entrant dans le parc. Entièrement dédiée aux Lego, on y trouve surtout des magasins, mais pas seulement puisqu’il y a aussi une vraie fausse usine que l’on peut visiter.
  • Bricktopia : une partie comportant des attractions diverses et variées, la plupart pour les plus jeunes, mais pas seulement.
  • Adventure : des attractions basées sur ce thème.
  • Miniland : les lieux et monuments les plus célèbres du Japon reconstruits en Lego.
  • Pirate Shores : des attractions sur le thème des pirates.
  • Knight’s Kingdom : là aussi tout est dans le titre, je ne précise que pour ceux et celles d’entre vous qui sont allergiques à l’anglais. Donc ici, il s’agit d’attractions avec un thème médiéval.
  • et finalement Lego City : contenant donc des attractions autour de choses de la vie courante.

 

Notez que la plupart de ces thèmes n’ont d’importance que dans le décor. Décorées différemment, la plupart des attractions de Bricktopia, Adventure, Knight’s Kingdom et Pirate Shores pourraient très bien exister dans une autre partie du parc, voire même dans un parc ne s’appelant pas Legoland. Seule Lego City donne vraiment l’impression de se retrouver dans le monde de Lego. Mais attention cela ne veut pas dire que les autres parties ne sont pas intéressantes.

Notez aussi qu’il peut paraître surprenant que certains thèmes ne soient pas liés à des séries de Lego existantes (Adventure, Knights et Pirates ne correspondent à aucune gamme de Lego en vente ces derniers temps), alors que certaines des séries les plus populaires soient absentes.

Cela s’explique assez facilement je pense. Tout d’abord, le parc est dans son ensemble conçu sur le modèle du parc original, et Adventure, Knights et Pirates étaient les thèmes populaires avant que Lego ne se lance dans les franchises et produits dérivés. Et même si ces thèmes ne sont pas en magasins actuellement, ils y reviendront tôt ou tard (il y a eu un retour des Pirates il y a deux ou trois ans), et ils restent intemporels.

De l’autre côté, il est clair que si Lego possède le droit de produire des jouets autour de Star Wars, Marvel, DC et autres, la compagnie ne possède pas les droits d’en faire des parcs d’attraction (du moins pas au Japon). Vous ne verrez donc aucune référence (en dehors des magasins) aux séries liées à des œuvres extérieures.

Plus surprenant par contre est la rareté des références à des séries phares inventées par Lego, comme Friends ou Ninjago. Vous verrez quelques allusions ici ou là, mais sans plus.

(et si vous vous posez la question, même si je n’étais pas si fan que ça de Lego dans mon enfance, la paternité m’a un peu rendu spécialiste de la chose ces dernières années 😉 )

 

Et avant d’aller plus loin, laissez-moi vous avertir de deux choses :

J’ai passé ce jour-là, une très bonne journée extrêmement amusante. Pas besoin d’être fan de Lego pour cela, mais par contre, il est nécessaire d’être accompagné d’enfants (ou plutôt que ce soit vous qui accompagnez des enfants – si possible les vôtres).

Le parc est vraiment orienté vers et conçu pour eux, et le visiter sans enfant n’a pas un très grand intérêt je pense, sauf peut-être si on est fan de Lego (mais seuls Factory et Miniland sont vraiment intéressants pour les fans de Lego sans enfants).

La deuxième chose, un peu liée à la première, c’est que parce que le parc est conçu pour les enfants, les attractions ont, de manière générale, une durée assez courte (deux ou trois minutes en général). Je vous conseille donc plus que chaudement d’y aller hors saison autant que possible. Je m’imagine mal devoir faire 30 minutes de queue pour une attraction qui ne durera que deux minutes.

De ce côté-là, nous avons eu de la chance. Nous y étions donc le 22 mars, c’est-à-dire un jour de semaine, lendemain de jour férié, et les vacances de printemps ne commençaient que le lendemain pour la plupart des écoles du pays, je pense. Ce qui fait que nous avons eu à notre disposition un parc à moitié vide, ce qui ne fut pas pour me déplaire. Je ne pense pas que je me serais autant amusé s’il avait fallu jouer des coudes toute la journée.

Bon après tous ces avertissements, il est temps que je vous montre un peu à quoi il ressemble ce parc, non ?

 

 

Dès l’entrée, nous fûmes accueillis par Emmet et Wyldstyle, chose surprenante en rétrospective, parce que nous n’avons plus recroisé de tels personnages de la toute la journée, à l’exception d’un policier dans Lego City peu de temps avant la fermeture du parc.

Comme vous vous en doutez, le parc est aussi rempli de magasins de Lego. Chaque partie ou presque du parc à des magasins thématiques (vendant une série plutôt qu’une autre selon leur emplacement dans le parc), mais juste à côté de l’entrée, et donc de la sortie, se trouve The Big Shop, grand magasin où l’on peut trouver tous les Lego actuellement en vente au Japon. Mais plus de détails plus tard :

 

 

Juste en face, se trouve la

Factory

Il s’agit de l’usine qui explique et montre comment sont fabriquées les briques de Lego. Et après un petit film partageant quelques données et l’historique de la compagnie, on entre dans une vraie-fausse usine qui produit une brique unique. Brique offerte à la fin de la visite. Je dis « vraie-fausse » parce que bien sûr l’usine est conçue pour être visitée, mais elle produit vraiment la brique en question. Voyez plutôt :

 

 

 

En sortant de l’usine, il y a un magasin « Pick-a-brick » où l’on peut acheter les briques de son choix (au poids je crois). Il y a une telle section dans la plupart des Lego Store je pense, et j’avoue j’aime bien l’apparence de la chose, même si je ne suis pas sûr que ce soit très pratique sauf rares cas :

 

 

Puis une fois dehors, on se retrouve dans

Bricktopia

Une partie de Legoland assez diverse, où l’on retrouve plein de chouettes constructions en Lego et quelques attractions plutôt pour les plus jeunes.

 

Dans Bricktopia, on trouve aussi :

  • Un spectacle de Ninjago que je n’ai pas vu.
  • Imagination Celebration : des « nacelles » dans lesquelles on s’assoit et qui tournent ensuite dans tous les sens (un peu comme les célèbres tasses d’Alice à Disneyland je pense – je ne suis jamais allé à Disneyland).
  • Cat Cloud Buster : un truc très rigolo (je regrette vraiment de ne pas avoir filmé). Il s’agit de fauteuils suspendus à des colonnes hautes d’une dizaine de mètres (au pifomètre). Les colonnes tournent et en tirant sur la corde, un système de poulies fait monter le fauteuil tout en haut, puis on le fait monter et descendre comme bon nous semble. C’est tout simple, mais très amusant pour je ne sais quelle raison. Peut-être parce que lorsqu’on lâche la corde la chute est bien réelle (même si elle est contrôlée et sans danger).
  • Divers ateliers pour construire et essayer des véhicules et des robots en Lego.
  • Brick Party : un manège pour les tout petits.
  • Le coin Duplo (voir une des photos) là aussi pour les tout petits.
  • La Tour d’Observation : comme son nom l’indique, on peut voir tout le parc et les environs du haut de celle-ci :

 

 

Dans Bricktopia, il y a aussi le Minifigure Market qui vend peu de boîtes de Lego, mais de nombreux accessoires et surtout des morceaux de minifigures pour construire la sienne comme on le souhaite :

 

 

Même les toilettes restent dans l’ambiance Lego :

 

 

La partie suivante est celle la plus à même d’intéresser les adultes ainsi que les lecteurs habituels de ce blog ne s’intéressant pas plus que ça à Lego (si vous êtes toujours en train de lire). Il s’agit de :

Miniland

Là où vous retrouverez un grand nombre des lieux les plus célèbres du Japon reconstruits en Lego :

 

Je vous laisse reconnaître chaque lieu. 🙂

 

Puis nous arrivons dans la section :

Adventure

 

 

Au programme :

  • Cargo Ace : un manège d’avions, fermé ce jour-là.
  • The Secret Chamber of Amset-Ra : où l’on peut construire un peu tout ce qui nous passe par la tête.
  • Lost Kingdom Adventure : une espèce de train fantôme où – à bord de nos véhicules – nous sommes munis de pistolets-lasers et devons tirer sur une série de cibles, les deux passagers du véhicule étant en compétition pour marquer le plus de points possible.
  • Beetle Bounce : pour les petits. Une barre munies de plusieurs sièges monte à 5-6 mètres de haut et redescend, puis remonte, plusieurs fois, le tout en rebondissant plus ou moins. Mes enfants ont adoré, même mon fils, pourtant j’étais un peu réticent à l’y laisser monter, il était vraiment à l’âge limite. Oui bon la limite n’est pas tant une question d’âge que de taille. La taille minimum étant souvent 90 cm, et il se trouve que c’est sa taille actuelle.
  • Pharao’s Revenge : pour les tout petits. Un terrain de jeu dans un grand cube, du genre de ceux que l’on peut trouver à McDonald’s par exemple (mais en plus grand).
  • S.Q.U.I.D. Surfer :  un « manège pour grands » des espèces de jet-skis tournant et glissant à grande vitesse sur un bassin. Attention, ça mouille.
  • Submarine Adventure : un petit voyage dans un sous-marin pour découvrir des Lego engloutis et de vrais poissons (mes enfants ont vu des requins pour la première fois).

 

 

 

 

Je vous emmène ensuite à

Pirate Shores

Où je n’ai presque pas pris de photos… Oups….

 

 

On y trouve :

  • Splash Battle : plusieurs bateaux (sur l’eau mais sur des rails) se pourchassent en se tirant dessus à coups de canons à eau. Attention aussi aux canons automatiques disséminés sur le parcours ainsi qu’aux « spectateurs » qui ont aussi accès à des canons pour vous asperger eux aussi s’ils le souhaitent. Vous allez être mouillés. C’était assez rigolo, mais on a eu la bonne idée de monter sur cette attraction en dernier (litéralement, ils ont fermé derrière nous) et donc de ne pas être la cible potentielle et moins potentielle de beaucoup de monde. Même si le temps était vraiment clément pour la saison (aux alentours de 20 degrés) être complètement trempés n’aurait pas été du meilleur goût.
  • Castaway Camp : un grand terrain de jeux pour enfants sous forme de bateau pirate.
  • Anchor’s Away : un bateau qui se balance dans tous les sens. Nous n’avons pu l’essayer, il fermait quand nous avons voulu y monter. Attention à bien gérer votre temps quand vous êtes à Legoland. Nous y sommes restés de l’ouverture (10h00) à la fermeture (17h00) et pourtant nous n’avons pas fait tout ce que nous avions pensé faire (bon en même temps, on s’est pas pressés non plus) – mais surtout, une « leçon » de construction pour ma fille dans l’un des ateliers de Bricktopia a chamboulé tout notre « planning » et on s’est un peu retrouvés à cours de temps en fin de journée.
  • Pirate Lock-up : si c’est autre chose que cette prison que vous pouvez voir en photo ci-dessus (et où l’on peut prétendre être enfermés en compagnie de ce pirate patibulaire) je l’ai raté.

 

Ensuite vient:

Knight’s Kingdom

Autour d’un énorme château-fort en Lego (mais plus réaliste que bien des châteaux-forts que j’ai pu voir hors d’Europe) nous trouvons :

  • The Dragon : des montagnes russes bien flippantes (ne rigolez pas, j’ai peur de ces choses-là, mon vertige est à blâmer) mais qui furent l’attraction préférée de ma fille.
  • Dragon’s Apprentice : le même mais plus petit pour les plus jeunes (mais fermé ce jour-là, mon fils ne fera donc pas encore son baptême de montagnes russes, dommage celui-là m’aurait convenu je pense)
  • Merlin’s Flying Machine : un manège assez rigolo avec des espèces de vélos volants, sauf qu’en fait il s’agit de magie, avec grimoire devant la poignée et chapeau de magicien au dessus de nos têtes.
  • Merlin’s Challenge : pas trop sûr de ce que c’était, c’était fermé pour la journée.

 

 

Et finalement

Lego City

La partie du parc qui faisait le plus penser à un coin du monde des Lego finalement, peut-être parce que là où dans les autres parties, les éléments de décor étaient bien souvent juste des choses construites en Lego, là, la plupart ressemblaient vraiment à des véhicules et des bâtiments (mais surtout des véhicules) tout droits sortis de la gamme Lego City, sauf qu’ils étaient à échelle humaine.

Les attractions étaient les suivantes :

  • Rescue Academy : l’attraction préférée de mon fils, nous l’avons faite deux fois. Il faut dire qu’il est obsédé par les pompiers en ce moment (c’est l’âge qui veut ça. Il s’agit donc d’une « course » avec un petit côté Intervilles. Chaque équipe monte à bord d’un camion de pompiers (sur rails). D’abord, il faut le faire avancer le plus vite possible, en pompant tel un shadok en furie jusqu’à un bâtiment en « feu. » (Intervilles ? Shadok ? Ça y est, j’ai perdu tout mon lectorat de moins de 40 ans là). Arrivés à son pied, chaque équipage doit descendre du camion et éteindre les fausses flammes à l’aide d’une lance à incendie : une personne visant une cible située dans une fenêtre à l’étage et les autres pompant pour faire sortir l’eau. Vraiment rigolo, vraiment crevant aussi, vu que j’étais le seul à faire avancer le véhicule – pendant que je pompais, mon fils est assis au volant tout content de conduire un camion de pompiers – et je ne sais pas trop comment nous sommes arrivés à éteindre notre incendie. En tout cas, nous avons fini bons derniers, mais mon fils a passé le meilleur moment de sa journée.
  • Palace Cinema : un cinéma montrant… je ne sais pas quoi, nous n’y sommes pas allés, mais un film de Ninjago je pense.
  • Police Building Experience : un lieu pour construire des choses en Lego. Je ne sais pas si le thème change régulièrement, mais contrairement à d’autres endroits similaires dans le parc, on ne peut pas construire ce qu’on veut, mais le but est de construire des structures « imposées » (bon en même temps, c’est un poste de police, pas exactement un endroit qui respire la liberté).
  • City Airport : un manège d’avions.
  • Driving School et Junior Driving School : deux lieux pour apprendre à conduire de petites voitures électriques sur une petite route. L’un jusqu’à 6 ans, l’autre à partir de 6 ans.
  • The Wharf : un grand terrain de jeux sous forme de quais et de port.
  • Coast Guard HQ : un parcours en bateau, avec de vrais petits bateaux à conduire dans un petit canal circulaire. Simple en apparence, mais un bateau ça tourne pas comme une voiture en fait.

 

 

Bientôt la journée s’achevait, les attractions fermaient, tout le monde se dirigeait vers la sortie, et donc vers « The Big Shop« , le plus grand magasin de Lego dans lequel j’ai eu l’occasion de mettre les pieds (en même temps, auparavant, je ne suis allé que dans deux Lego Store, celui de Kurashiki et celui de Bordeaux).

L’avantage de ce magasin c’est que, comme je le mentionnais plus haut, vous y trouverez tous les Lego en vente dans le pays en ce moment. L’inconvénient ? Le prix… Vous les paierez aussi au prix fort. C’est quelque chose que j’ai toujours trouvé d’assez étrange avec Lego, c’est que c’est toujours dans les magasins (ou sites) officiels qu’ils sont les plus chers. D’ailleurs, je pense que ce n’est pas un hasard si la grosse majorité des clients du magasin en cette fin de journée étaient les visiteurs chinois du parc (j’imagine les vrais Lego difficiles à trouver en Chine, ou alors hors de prix ?). Les Japonais peuvent trouver les mêmes boîtes 20, voire 30% moins cher sur amazon le soir même rentrés chez eux.

Pour notre part, nous nous sommes contentés d’acheter deux petites boîtes exclusives (en vente seulement à Legoland et nulle part ailleurs) ainsi que quelques petits produits dérivés souvenirs pour les enfants, du genre une gourde Lego.

 

Le magasin juste avant la fermeture (les derniers clients attendant en caisse).

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui.

J’espère que cet article vous aura donné envie d’y aller (je m’en veux de ne pas avoir pensé à prendre plus de photos des attractions), j’y ai vraiment passé une journée très amusante, et pas besoin d’être vraiment fan de Lego pour cela. Toutefois, je rappelle que c’est vraiment un lieu destiné aux enfants en premier lieu. Même pas sûr que des ados y trouvent leur compte. C’est à la fois la force du lieu et sa faiblesse (des attractions que les enfants adoreront car conçues pour eux, mais la plupart sont conçues uniquement pour eux).

Il ne me tarde qu’une chose c’est d’y retourner quand mon fils sera un peu plus grand, mais que ma fille ne soit pas encore trop grande pour ne plus s’y amuser.

Si vous avez des questions, ou si vous avez, vous aussi, visité Legoland Japan, n’hésitez pas à laisser un message dans les commentaires.

 

 


Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Legoland Japan à Nagoya

  • tetoy

    J’y suis allée avec mes deux garçons (4 ans 1/2 et 8 ans 1/2) fin février. Autant dire qu’on a tous adoré.
    On n’aurait pas dit non pour une journée de plus pour prendre le temps de tout voir et visiter un peu Nagoya.
    Nous avons fait l’attraction de ninjago. C’était une pièce de théâtre faite avec des costumes ninjago. C’était super !
    On est passé à côté de la factory (bien dommage…)
    Je conseille à tous parents d’aller y faire un tour.
    D’ailleurs, nous avons eu droit au retour de prendre le train spécial Lego.

    • David Billa Auteur de l’article

      Je pense que tu y es allée à l’âge idéal pour tes enfants (d’ailleurs, je compte y retourner dans deux ans, quand ils auront le même âge que les tiens maintenant). Et pareillement, nous étions allés à Nagoya uniquement pour Legoland, et je regrette de ne pas avoir pu vraiment visiter la ville (j’ai visité des petits bouts de Kobe et d’Osaka à la place).

      Le train spécial Lego ? Le métro qui ramène au centre-ville ou un autre train ?

      • tetoy

        On a pris la ligne Aonami qui emmène de la gare de Nagoya à la station Kinjofuto.
        On ne l’a pas eu à l’aller mais au retour.

        • David Billa Auteur de l’article

          C’est celle que j’ai prise aussi je crois. Tant pis, le train spécial sera pour une autre fois. 🙂

  • Mai

    Bonsoir David,
    Je me suis étonée de savoir que vous êtes venus à Nagoya avant de notre arrivée !!!
    Et cet article m’a bien donné envie d’y aller.
    Nous nous y sommes bien installés maintenant même si nous avons toujours des cartons.
    Quand nous habitions ici jusqu’en 2014, à Kinjo-huto il n’y avait qu’un grand magasin de meubles et le Railway Park, cet endroit nous n’avait pas beacoup attiré.
    Vous avez la suite de cette visite ? Avez vous visité d’autres endroits à Nagoya ?
    J’espère que vous allez revisiter pendant que j’habite ici.

    Je te réponde à ta question que tu m’as posée dans ton commentaire sur mon blog. Je ne suis pas de Nagoya, mais de Tokyo. En fait je voulais retourner à Tokyo où mon père habite seul. Je crois que nous ne restons pas longtemps ici, j’espère…
    Je vais revenir au blogosphère. A bientôt.

    • David Billa Auteur de l’article

      Je voulais te le dire et puis j’ai dû oublier. Désolé.

      Content que le déménagement se soit bien passé, et les cartons qui restent, je sais ce que c’est. Il doit encore en rester un ou deux du déménagement de cet été. 😉

      Oui, le quartier de Legoland n’est pas le plus attirant, mais il se développe beaucoup je pense.

      Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de visiter le reste de la ville. J’aurais aimé, mais j’ai laisser ma femme planifier le voyage, et elle a préféré multiplié les destinations plutôt que d’aller dans un seul endroit et y rester plusieurs jours. Mais comme le voyage était essentiellement pour les enfants, je l’ai laissée faire. 🙂
      Au plaisir de te relire bientôt et qui sait, peut-être de nous recroiser.