Konzō-ji

 

Konzō-ji (金倉寺), petit temple sympa des 88 temples du Pèlerinage de Shikoku souffre d’être le 76e temple, c’est-à-dire celui qu’on visite juste après Zentsū-ji.

Il est lui aussi situé dans la ville de Zentsūji, à environ 3 kilomètres de son illustre voisin, et effectivement, à première vue il fait pâle figure à côté de celui-ci.

Si on n’y prenait garde, on le confondrait presque avec un petit temple de quartier et ce serait bien dommage (quoique, ne nous méprenons pas, de nombreux petits temples de quartier valent vraiment d’être visités). Car lui aussi à quelques atouts des plus intéressants.

À commencer par une pièce rassemblant 88 dessins de dieux bouddhistes, le dieu principal de chacun des 88 temples si j’ai bien compris. Comme souvent, une façon de permettre à ceux qui ne peuvent faire le vrai pèlerinage pour une raison ou une autre d’en faire un mini : une prière devant chaque dieu et le tour est joué. Comme souvent aussi dans les temples bouddhistes, je n’ai pu prendre de photos de ceux-ci, donc il faudra vous rendre sur place pour voir de ce dont je parle.

L’autre détail que j’ai tout particulièrement apprécié dans ce temple, ce sont les statues. Elles sont assez nombreuses et dans des styles très différents, et comme ce coup-ci, j’ai des photos autant vous en faire profiter.

À commencer par les Niō qui pour une fois ne sont pas protégés par une grille, ce qui me permis de prendre de rares photos de la statue en pied.

 

Konzoji - Porte des Nio
La Porte de Niō

 

Konzoji - Nio
Naraen Kongō – Ungyō

 

Konzoji - Nio
Misshaku Kongō – Agyō

 

Ces deux statues sont très récentes et très amusantes aussi.

 

Konzoji

 

Konzoji - Fudō-myōō
Fudō-myōō

 

 

Konzoji

 

Konzoji - Statue
Aucune idée de l’identité de la personne représentée, une fois de plus, mais le style de cette statue est assez unique dans un temple bouddhiste, non ?

 

Konzoji - Gokosho
Gokosho

Je vous avais parlé du Gokosho, il y a longtemps, lors de ma première visite de Zentsū-ji.  À Konzō-ji, on pouvait en trouver un en extérieur, posé sur la « boîte à dons ».

 

Konzoji - StatueMême si je n’en jurerai pas, je pense qu’il s’agit de Kūkai (quoique son Kongō-zue, son bâton de pèlerin, me semble un peu simple quand même). Mais ce qui est intéressant dans cette statue, c’est ce qu’il tient dans la main. Vous ne voyez pas bien ? Et là ?

 

Konzoji - Statue
Oui, on retrouve un petit Fudō-myōō.

 

Bref, comme je le disais en début d’article, Konzō-ji ne paie pas de mine à première vue, mais il est bourré de petits détails fascinants qui font qu’il mérite qu’on s’y arrête.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :