Koïnobori et Jour des Enfants

Aujourd’hui, c’est le 5 mai, Kodomo no Hi, le Jour des Enfants au Japon et le dernier jour de Golden Week (oui bon en vrai c’est demain cette année).

Une Golden Week très intense, avec un début de Setouchi Triennale sur les chapeaux de roues. J’essaierai d’écrire dessus le plus tôt possible, mais je manque un poil de temps. Si vous lisez l’anglais, je vous conseille de suivre mon blog et réseaux sociaux anglophones (Page Facebook, Groupe Facebook, Twitter) où il y a un peu plus de contenu qu’ici pour l’instant.

Et pour me faire pardonner de délaisser un tout petit peu mon lectorat francophone, ce présent article n’existera qu’en français pendant au moins un an. 😉

Donc comme vous le savez certainement, l’un des symboles du Jour des Enfants, c’est le Koïnobori, ces drapeaux en forme de carpe que l’on attache par groupe à des mats dès la mi-avril.

La première fois que j’en ai vu un, ce n’était un vrai, mais dans un épisode de Goldorak (ou dans un livre sur Goldorak), j’avais donc moins de 10 ans, et j’ignorais totalement ce que c’était mais j’étais un peu triste que ce genre de drapeau n’existe pas dans nos contrées.

En arrivant au Japon pour la première fois (Il y a 10 ans dans quelques jours ! Ça ne nous rajeunit pas) j’en ai donc vu pour la première fois en vrai, et même si j’ai adoré et trouvé impressionnants, j’étais un tout petit peu dessus. J’avais toujours imaginé que l’on trouvait ces koïnobori par dizaines voire plus, et à chaque fois, il s’agissait d’un mat unique et isolé.

Il m’aura donc fallu attendre 10 ans avant de voir des koïnobori comme je les avais toujours imaginés. C’était il y a 15 jours, dans le quartier d’Ikeda, au sud de Takamatsu :

Voila, c’est tout pour aujourd’hui.

 

 

Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Koïnobori et Jour des Enfants”

%d blogueurs aiment cette page :