Hiragi à Miki

 

Non loin de Takamatsu (à côté en fait) se trouve la petite ville de Miki.

« Ville » c’est un bien grand mot car malgré ses 30,000 habitants, elle est tellement étendue qu’il y a plus de champs que de maisons. Vous savez comment les gens de Honshū disent « c’est la campagne » quand il parle de Shikoku. Et bien les gens de Takamatsu disent pareil quand ils parlent de Miki.

Je me rends assez souvent à Miki pour le boulot et j’avoue devenir de plus en plus fan de l’endroit. C’est effectivement la « campagne » mais je crois que nous avons établi depuis longtemps que je préfère la campagne à la ville au Japon. L’air y est plus respirable, l’urbanisme moins oppressant, et surtout les gens beaucoup plus sympas et (chose qui peut sembler paradoxale) plus ouverts.

À Miki, il y a un quartier qui s’appelle Hiragi et qui semble être resté à l’Ère Shōwa. Je l’imagine bien dans 100 ou 200 ans être un quartier historique comme il y a des quartier de l’Époque d’Edo ici ou là.

Je le traverse souvent à pied, et j’ai vraiment l’impression d’être quelque part aux alentours des années 50 quand j’y passe. Il faudra que je vous en montre plus un jour ou l’autre, mais en attendant deux photos de deux de ses maisons les plus anciennes :

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

3 commentaires sur “Hiragi à Miki”

%d blogueurs aiment cette page :