L’Entrée d’Ogijima

 

Torii à Ogicho

 

Quand on arrive à Ogijima, à peine sortis du ferry, on tombe sur Ogijima’s Soul qui est de fait devenu l’entrée presque officielle d’Ogijima. Mais autrefois, c’était ce Torii qui faisait office d’entrée officieuse du village sinon de l’île (et si ça c’est pas la preuve que c’est une île sacrée). Certes, il ne fait qu’indiquer la route vers le sanctuaire de Toyotama-hime et l’on peut entrer par la rue de son choix, mais difficile de l’éviter voire de ne pas être attiré vers lui.

Vous noterez aussi sur la droite le « restaurant » de Mme Murakami, où l’on mange très bien pour pas cher (je suis sérieux). Il faudra que je vous en parle plus en détail un jour (quand j’y serai retourné) de ce petit restaurant (deux tables de quatre places maximum chacune) tenu par cette vieille femme de plus de soixante-dix, l’une des ces personnes que l’on ne peut trouver que sur une île de Seto et qui participe au fait que ces lieux soient si uniques et passionnants.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “L’Entrée d’Ogijima”