Aller au contenu

 

Decrepitude

 

Même si elles font de très bons sujets de photographies, les maisons abandonnées sur les îles de la Mer Intérieure de Seto me dépriment toujours un peu. Elles sont un rappel omniprésent que ces îles sont en sursis.

Je ne sais plus où j’ai pris cette photo (elle a quelques années), Ogijima ou Megijima je pense, mais elle a l’intérêt de montrer comment les murs sont conçus. C’est à dire d’une manière pas si différente que ça des maisons médiévales européennes : une armature en bambous recouverte et renforcée par du torchis.

 

 

2 commentaires sur “Décrépitude”

    1. Oui, les maisons japonaises ont bien des défauts (tout particulièrement en hiver, le concept d’isolation étant inconnu), mais qu’elles soient traditionnelles ou modernes, elles sont conçues pour résister aux tremblements de terre. D’ailleurs, même si on a pas beaucoup de tremblements de terre dans le coin, les deux ou trois notables qu’on a eu depuis que je suis ici (rien de comparable avec l’Est du pays) n’ont fait s’effondrer aucune maison abandonnée. Par contre, c’est les typhons, qu’elles aiment pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :