Confiné au Japon… ou pas…

Quelques nouvelles d’ici…

Donc le Japon entier est en état d’urgence, et tout est fermé, on est confinés jusqu’au 6 mai, au moins.

Sauf que non, pas exactement.

En gros et pour tout un tas de raisons à la fois culturelles et légales, un confinement à la française n’est pas exactement possible. Donc à la place, de très nombreux lieux publics, mais aussi certains privés, sont fermés. J’ai l’impression que seuls certains magasins restent ouverts. Et s’il nous est très chaudement demandé de rester à la maison, il n’existe aucune mesure restrictive.

Dans mon quartier – quartier résidentiel à forte proportion de retraités, mais pas que – la différence avec une journée normale est difficile à percevoir.
Ah si, avec les beaux jours revenus, il y a plus d’adolescents dans les parcs qu’un jour de week-end (peu d’enfants par contre, j’imagine qu’il est plus facile de les faire rester dedans). Et les retraités se promènent « en masse » aussi (plus que d’habitude aussi j’ai l’impression).

Bref…

 

Et moi ? Ben, la fac est fermée, mais les cours sont censés enfin démarrer le 7 mai, avec un mois de retard – et en ligne. Du coup, je me retrouve avec bien plus de boulot que d’habitude (étant celui des profs de mon département connaissant le mieux ce dénommé « en ligne », je me suis plus ou moins retrouvé « chef de projet » ou je ne sais pas trop comment les gens travaillant dans des bureaux habituellement appellent ça). Et comme je dois travailler à la maison, la majorité des tâches que j’ai a faire ces jours-ci c’est d’écrire des e-mails, réfléchir à quatre trucs à la fois, répondre à des questions limite saugrenues, et j’en passe. Si certains parents se sont retrouvés avec un respect renouvelé envers les profs à devoir s’occuper de leurs enfants toute la journée et tous les jours, je vous avoue j’ai un respect renouvelé pour les gens travaillant dans des supports techniques ou autres hotlines.

La bonne nouvelle c’est que mes enfants ont été incroyablement calmes depuis trois jours (je crois qu’ils comprennent que Papa passe sa journée devant l’ordinateur pour faire autre chose qu’écrire des blogs pour une fois). Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais en attendant, je leur en suis extrêmement reconnaissant.

Heureusement, en fin de journée, il y a ça :

 

Et en plus, avec presque aucun gros bateau à l’horizon, elle est encore plus reposante et magnifique que d’habitude – et moins polluée… quoique ce soir beaucoup plus de plastiques flottants que d’habitude, je me demande pourquoi.

 

Par contre, je vous avoue que les îles commencent à sérieusement me manquer, surtout à cette période de l’année où j’y passe une bonne partie de mon temps libre habituellement. Et de les voir, là, à portée de main et de ne pas pouvoir y aller est assez frustrant.

Voila, c’est tout pour aujourd’hui…

Comme je dis à la fin de tous mes messages à mes étudiants « take care, stay safe and practice social distancing ».

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Confiné au Japon… ou pas…”

%d blogueurs aiment cette page :