Nouveau sur Teshima : Your First Colour

Malgré ce que les médias occidentaux ne cessent de répéter au point que beaucoup de monde commence à le croire, non le Japon n’est pas devenu un champ de ruines radioactives impropre à toute vie. Je suis toujours consterné de voir que les gens – pas tous heureusement – passent leur temps à dire qu’il se méfient des médias, qu’ils préfèrent se renseigner par eux-mêmes, mais à chaque fois, à la première occasion venue, ils croient aveuglément ce qui sort de leur télévision alors qu’il leur suffirait de quelques minutes de réflexion et pas beaucoup plus de recherche pour voir que la réalité n’a rien à voir avec ce qu’ils ont déjà commencé à imaginer. Le pire, dans le cas présent, étant que l’on dirait que beaucoup souhaitent (plutôt inconsciemment) que leurs peurs irraisonnées deviennent réalité, étrange phénomène sur lequel j’aimerais me pencher un jour, mais comme mes connaissances théoriques en psychologie sont beaucoup plus limitées que dans d’autres domaines je m’abstiendrai pour l’instant.

Bon, je ne voulais faire qu’une simple remarque, celle-ci est en train de s’étirer en véritable coup de gueule. Pas mon intention aujourd’hui.
Pause.
Inspiration.
Expiration.
Reprenons.

Donc, non seulement le Japon n’est pas devenu ce monde apocalyptique fantasmé par beaucoup, mais la vie suit son cours le plus normalement du monde (les touristes étrangers en moins) dans la vaste majorité du pays. Pour preuve, ce mini-évènement qui aura lieu demain sur Teshima.

Car oui, aujourd’hui, je vais faire quelque chose que je n’ai jamais fait sur ce blog (oh, ne retenez pas trop votre souffle, ce n’est rien de bien exceptionnel), c’est-à-dire vous parler d’une œuvre d’Art Setouchi que je n’ai pas vue !
Et si je ne l’ai pas vue, ce n’est pas parce que je l’ai loupée en octobre dernier mais bien parce qu’elle n’existait pas encore.

C’est pour cela que je parle de « mini-évènement » à directement mettre en parallèle avec mon article d’il y a deux jours. Non, les îles de Kagawa ne se sont pas rendormies en attendant 2013 et son flot de touristes futurs venant assister à la prochaine édition du Setouchi International Art Festival !
De nouvelles œuvres continuent à voir le jour et pas uniquement sur Naoshima !

Et donc, aujourd’hui, je vais très brièvement vous parler de la toute nouvelle œuvre d’Art Setouchi qui fera ses débuts dès demain (c’est-à-dire déjà aujourd’hui si vous êtes au Japon) et qui s’appelle Your First Colour (Ta Première Couleur) de l’artiste suisse Pipilotti Rist (alias Elisabeth Charlotte Rist). On pourra la trouver à Karato (à deux pas de Shima Kitchen si je ne m’abuse) et vous pourrez la visiter dans quelques heures.

Your First Color
(source: site officiel d'Art Setouchi)

Bien évidemment, je n’en sais pas beaucoup plus, mais je vais quand même traduire/paraphraser le site officiel histoire de vous donner quelques indications quand même :

Il s’agit donc d’une installation vidéo située dans une vieux bâtiment aux murs de terre à deux pas de la place centrale de Karato (et donc si je ne m’abuse à côté de Shima Kitchen).

Il est aussi question d’une œuvre très colorée et riche en éléments musicaux (le site aussi est très vague sur la question).

Les horaires (qui sont susceptibles de changer) sont les suivants :

De 10h30 à 16h30 les jours fériés ainsi que du lundi au jeudi (d’avril à octobre) et du lundi au vendredi (de novembre à mars).
Prix d’admission : ¥300. Gratuit pour les moins de 15 ans.

(Mise à jour : j’ai vu Your First Colour en juin 2011, cliquez sur le lien pour savoir ce que j’en pense)

Qu'en pensez-vous ?

6 commentaires sur “Nouveau sur Teshima : Your First Colour”

%d blogueurs aiment cette page :