Aller au contenu

 

Pour beaucoup, le Japon se résume à Shibuya, Shinjuku, Harajuku et j’en passe (rajoutons aussi un ou deux temples de Kyōto histoire de faire bonne figure).

Pour moi c’est ça :

 

Certes, ce n’est pas seulement ça, mais c’est aussi ça, peut-être même plus que les quartiers de Tokyo précédemment cités (qui sont certes typiques de Tokyo, mais que j’ai du mal à trouver représentatifs du Japon)

Pour ceux que ça intéresse, cette photo fut prise il y a presque un an, aux abords de Karato sur Teshima. J’y suis retourné aujourd’hui et il y avait toujours deux vache exactement aux mêmes endroits (pas sûr qu’il s’agisse des mêmes par contre, celle du premier était marron aujourd’hui, mais il faisait soleil, peut-être cela a une influence)

Bref, tout cela pour vous dire que je suis retourné sur Teshima aujourd’hui, et c’était bien (et des photos viendront bientôt, surtout qu’en quatre visites de Teshima c’était la seul où il faisait plutôt beau).

 

 

 

Étiquettes:

17 commentaires sur “Le Japon ?”

  1. Bonjour,

    J’ai aussi tendance à dire qu’il y a d’un côté Tokyo, et il y a le Japon de l’autre. Et finalement ce sont deux choses différentes. Tokyo n’est pas représentative du reste du Japon. C’est un peu un monde à part…

    Cordialement,

  2. Tout a fait ok avec vous. C’est vraiment ce qui m’a manqué lors de notre court séjour. Tokyo et Kyoto c’est bien c’est beau , mais je regrette de ne pas avoir vu la campagne japonais.

    1. J’ai beau chercher, je ne comprends pas le « Tokyo-Kyoto » obligatoire du voyage au Japon des Français.
      Mais parfois je pense que ma façon de voyager est à l’opposé des « voyageurs » actuels.
      Personnellement, je voyage pour découvrir des lieux et des choses que je ne connais pas ; mais j’ai l’impression qu’aujourd’hui la plupart des gens voyagent pour voir « en vrai » les choses qu’ils ont déjà vu des milliers de fois à la TV, sur le web, les magazines, etc.

      1. Un peu le pendant de Paris/Reste de la France…
        Rares sont les touristes japonais qu’on peut voir à Bordeaux, Millau ou Vézelay (si si, j’en ai vu ! ) par rapport à Paris.
        🙂

        1. Absolument. Je pensais d’ailleurs faire ce parallèle, mais il m’est sorti de la tête au dernier moment. D’ailleurs, c’est pas que les Japonais, mais peu ou prou tous les non-Européens, et je trouve ça tout aussi dommage (pour ne pas utiliser de mot moins plaisant).

          1. Nous aurions bien aimé faire autre chose que ces deux villes, mais nous étions logés chez des amis japonais et de fait nous vivions au rythme japonais. Très bonne expérience, et malheureusement notre budget ne nous permettait pas de nous loger ailleurs dans d’autre endroit du japon .

  3. Si je suis complètement d’accord avec toi (quoique pour moi la vache me rappelle plus ma campagne natale ^^;), il ne faut pas oublier que beaucoup de gens se contentent de Tokyo-Kyoto car ils sont limités en temps lors de leur (premier) voyage et ne veulent généralement pas louper ces « incontournables ».

    Après, entre être limité à ces deux destinations et penser qu’elles sont représentatives du Japon, il y a en effet un grand pas… que certains franchissent un peu trop allégrement, notamment en ayant la bouche (ou les billets de blog) pleine de : « les Japonais » sont comme ci, « les Japonais » sont comme ça. La généralisation est une pente glissante sur laquelle il est facile, parfois par inadvertance, de s’aventurer. 😉

    1. Le problème à mes yeux provient du fait même qu’il y a cette « croyance » en le fait qu’il y ait des « incontournables ». Pour moi cela provient de plusieurs facteurs, en particulier celui dont je parlais au-dessus, qu’aujourd’hui, la majorité des gens ne voyage pas pour découvrir de nouvelles choses, mais pour voir en vrai des choses qu’ils connaissent déjà (ou croient connaître) sous toutes les coutures. On peut rajouter que les professionnels du tourisme (agence de voyage, guides touristiques) poussent dans ce sens-là pour diverses raisons, et on se retrouve avec des gens qui pensent et disent « qu’on se doit d’aller à Tokyo et Kyoto », et qui vont rajouter que la visite de tel ou tel lieu est « obligatoire » et je ne sais quoi d’autre.

      Je passe sur le nombre de gens qui croient même que les seuls points d’accès au Japon sont Narita et Haneda (scoop, je n’ai jamais mis les pieds, ni dans l’un, ni dans l’autre, je ne prévois pas de le faire un jour) et bien d’autres choses du même genre.

      Et puis même s’il existe vraiment des « incontournables » je doute vraiment que Tokyo en fasse partie (Kyoto, oui, pour son importance historique), essentiellement parce que non représentatif du Japon.

      Quant aux stéréotypes, nous sommes bien d’accord, un bon paquet de trucs que j’entends et je lis sur le Japon et les Japonais ne sont en général que les mêmes clichés superficiels sur Tokyo et les Tokyoites.

      1. Et oui, mai si ce sont les images principalement renvoyées par les médias, les voyagistes ou les guides comme tu le précises si bien, difficile quand on est un touriste « lambda » (aucune critique ici) d’aller voir des choses, ou tout simplement d’être attiré par des choses, dont on n’a pas connaissance, non ?

        Bon, je me fais l’avocat du diable hein : je suis le premier à fuir les centres de Yokohama et Tokyo et à me réfugier ailleurs quand c’est possible. J’essaie juste de me mettre un peu à la place d’une personne venant pour la première fois au Japon et, au risque de m’attirer tes foudres, je pense que sans être « obligatoire », Tokyo est quand même un « incontournable » lors d’un premier voyage au Japon ; « incontournable » dans le sens de « quelque chose à voir » ne serait-ce que pour en ressentir l’atmosphère assez particulière. Après, je ne dis pas qu’il « faut » y passer les 3/4 de son séjour hein (ça reste une question de goût il me semble) et je ne dis surtout pas non plus que c’est une ville représentative du Japon en général, mais amoindrir trop l’importance de cette facette du Japon ne me parait pas être une bonne solution non plus. 😉

        Pour conclure, et sans revenir sur les généralisations abusives, je dirai que, pour moi, le plus grand mystère/problème/… (mettez le terme que vous voulez) n’est pas tant le succès et le statut d’incontournables de Tokyo et Kyoto, mais plutôt le faible succès (intérêt ?) du reste du pays… Je ne m’en plains pas pour autant : j’aime être tranquille dans mes visites. ^^;

        Bonne nuit bercée par le bruit des vagues !

        1. Est-ce vraiment si difficile que ça, que de vouloir découvrir de nouvelles choses quand on voyage ?
          Je n’en ai pas la sensation, mais je dois être une exception c’est vrai. Personnellement, quand je voyage, c’est surtout l’inconnu qui m’attire, c’est pour moi la définition du voyage.

          Tu ne t’attires aucune de mes foudres, ne t’inquiètes pas. J’essaie juste de comprendre pourquoi de tels comportements (et comme précisés plus haut, ils ne sont pas du tout l’apanage du Japon). Et je ne saisis toujours pas pourquoi Tokyo est « incontournable » sinon par effet boule de neige (tout le monde pense que c’est incontournable, parce que tout le monde dit que c’est incontournable, en gros).

          Après attention, je ne veux pas amoindrir son importance, juste remettre cette ville à sa place. C’est certes une ville importante par bien des égards, je conçois qu’elle peut plaire. Mais trop de monde en fait ce qu’elle n’est pas, c’est-à-dire le Japon.

          Si on me dit « je vais à Tokyo » je réponds « bon voyage et amuse-toi bien. »
          Si on me dit « je vais au Japon » et que l’itinéraire c’est Tokyo et un week-end à Kyoto (sur fond de « allons découvrir un peu la province » je tique un peu, c’est tout.

          Sinon le mystère du peu d’intérêt pour le reste du pays, il est pour moi complémentaire du succès de Tokyo.
          Le touriste lambda, se dit que Tokyo c’est le Japon, donc pourquoi aller se perdre ailleurs ?
          Et moi aussi, même si je suis très égoïstement bien content de ne pas croiser trop de touristes étrangers dans mon coin, je sais aussi que cette attitude des touristes cause du tort économique au reste du Japon. Et ça c’est plus que dommage.

          Sinon merci, mais malheureusement, je n’entends pas les vagues de chez moi (surtout qu’il y en a peu en Mer de Seto), j’habite en fait à 6 km de la côte environ. 🙂

        2. Est-ce le même Fred qui vante sur beaucoup de forums voyage le fait qu’il faut absolument rester 6 jours à Tokyo ? 😉

          Notons aussi que pour beaucoup de personnes, Tokyo elle-même ne se résume qu’aux quartiers que tu as cité…

          1. @ Béné : je n’en ai pas pour mémoire, non, d’autant plus que je ne passe que sur un seul forum (à part Secret Japan) que je vais une fois de plus abandonner car, en l’espace de 3 messages, je suis encore tombé sur des gens qui ne prennent pas le temps de vous lire et vous engueule comme si vous aviez commis un blasphème. Après, « Fred » est un nom assez courant et je pense qu’il y en a beaucoup au Japon : évitons ici aussi les généralisations et amalgames donc, c’est assez blessant. 😉

            @ David : « Si on me dit “je vais au Japon” et que l’itinéraire c’est Tokyo et un week-end à Kyoto (…) je tique un peu, c’est tout. » Nous sommes bien d’accord !

            PS : découvrant ton billet sur Miyajima pour ton nettoyage de printemps, je te prends tout de même en flagrant délit d’ « incontournabilité » ! Je cite : « (…) mais l’autre chose incontournable (…) » Ah ah ! Monsieur a aussi ses incontournables donc ! ^^;

          2. Pour « incontournable » je me dois d’être plus spécifique.
            Bien sûr qu’il y a des choses incontournables, juste ce terme devrait rester un terme subjectif, ce qui est incontournable pour moi ne l’est pas pour toi et vice versa. C’est le côté « incontournable » dans l’absolu, pour tout le monde que je rejette.

            Et même si mon point de vue est discutable, si jamais il existe des lieux incontournables au Japon, Miyajima est bien l’un d’eux (avec Himeji, Nara, Kyoto – oui je l’admets) et quelques autres, loin, très très loin devant Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :