Aller au contenu
Accueil > Art de Setouchi > Setouchi Triennale 2016 > Sundrum à Takamatsu

Sundrum à Takamatsu

 

Il y a quelques jours, j’ai assisté à un petit concert à l’intérieur de Beyond the Border – The Ocean actuellement située au Sunport de Takamatsu pour toute la durée de la Triennale de Setouchi 2016.

Oui, à la base, il y a trois ans, quand Lin Shuen Long a conçu sa structure, c’était en tant que scène d’une pièce de théâtre. Cette année, elle sert donc de temps à autres de « salle » de concert.

Et il y a quelques jours, c’est donc un group nommé Sundrum qui y a donné un petit concert.

Je vous avouerai que malgré leur talent indéniable (même le joueur de djembé savait en jouer, rendez-vous compte), je ne suis jamais trop rentré dedans. Je sais pas trop pourquoi. Peut-être parce qu’ils se voulaient un trop éclectiques et ce trop plein de styles faisait que la performance manquait trop de liant ? Je ne sais pas trop.
Néanmoins, ne faisons pas la fine bouche, comme je disais, ils ne manquaient pas de talent et voir un concert dans Beyond the Border – The Ocean, c’était quand même une chouette expérience.

Voici une vidéo et quelques photos pour vous donner une idée :

 

[iframe width= »853″ height= »480″ src= »https://www.youtube.com/embed/RewCybOjwsQ?rel=0″ frameborder= »0″ allowfullscreen]

 

Sundrum in Takamatsu - 1

 

 

Sundrum in Takamatsu - 34

 

La session d’été de la Triennale touche bientôt à sa fin, profitez-en bien si vous êtes dans le coin.

 

 

4 commentaires sur “Sundrum à Takamatsu”

  1. Perso je préfère les Seppuku Pistols. Non pas que je trouve Sundrum moins talentueux mais simplement parce que leur musique me parle moins.
    Encore un grand merci à toi pour nous faire découvrir tous ces « petits » évènements qui sans toi resteraient inconnus en dehors du Japon.

    1. Oui pareil…
      Quand ils s’inspiraient de musique traditionnelle japonaise, ça allait, mais tout ce qui était « indianisant » c’est pas trop mon truc.
      Ça, et je trouvais que ça manquait un peu de liant, ils passaient un peu trop du coq à l’âne.

      Sinon, de rien. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :