Aller au contenu
Accueil > Shikoku > Préfecture de Kagawa > Marugamemachi se met au vert

Marugamemachi se met au vert

 

Par ce titre digne de celui de mauvais article journalistique, je vous annonce l’ouverture de Green, dans Marugamemachi.

Petit rappel de ce dont je parle.

Il fut un temps où Takamatsu était célèbre pour être la ville possédant le plus de rues couvertes du Japon. Je pense que c’est toujours le cas, mais depuis quelques dizaines d’années, la généralisation des centres commerciaux en périphérie de la ville a salement mis à mal ces rues couvertes commerçantes, si bien que certaines d’entres elles sont simplement en train de mourir, tous les commerces fermant et ce genre de choses. Je ne parle pas ici seulement de Takamatsu, mais de tout le Japon. Mais ce phénomène affecta et affecte encore durement le centre-ville de Takamatsu qui devient peu à peu de plus en plus vétuste et de moins en moins accueillant.

Toutefois, depuis quelques temps, plusieurs initiatives ont été prises pour redynamiser le centre-ville, la principale étant de rénover complètement son axe commerçant principal, c’est-à-dire Marugamemachi. Et cette rénovation a vu son apogée ces jours-ci avec l’ouverture – après plus d’un an de travaux – de Green, un complexe regroupant un hôtel de luxe, des appartements et surtout un centre commercial à l’entrée sud de la rue.

J’y suis passé aujourd’hui, et bien que ce genre de centre commercial ne soit pas trop ma tasse de thé, j’ai le sentiment que le pari est en passe d’être réussi, et si Green est un succès, j’ose croire que les autres rues couvertes de la ville subiront le même sort enviable.

On verra.

 

 

 

Il y a même un petit sanctuaire tout neuf à côté.

 

Si vous voulez en savoir plus et que vous lisez l’anglais, je vous conseille de lire l’article de Pat Scanlon sur le sujet.

 

 

 

 

4 commentaires sur “Marugamemachi se met au vert”

  1. Belle initiative en effet ! Sais-tu cependant si le « Green » se résume aux pointes de vert que l’on voit sur tes clichés ou si un système de panneaux solaires par exemple a été installé ?

    (Pas super fan du look moderne du sanctuaire par contre ^^;)

    1. Je ne sais pas pourquoi « Green », est-ce juste un nom comme ça, ou bien il y a-t-il quelque chose de « vert » dans la conception ? Je ne sais pas. Mais je compte bien me renseigner.

      Pour le sanctuaire, j’avoue quelque part j’aime bien (même si je le trouve un peu vide), même si j’ai plus tendance à le considérer comme une « réinterprétation contemporaine » d’un sanctuaire que d’un véritable sanctuaire.
      Peut-être suis-je influencé par Go’o Shrine dans cette approche.

      1. Ce Go’o shrine me plaît d’avantage je pense. Une utilisation plus importante du bois j’imagine. Après, les goûts et les couleurs hein ! 😉

        1. Oui, moi aussi je préfère le Go’o Shrine, mais l’approche est différente. Le Go’o est une oeuvre d’art tout en étant un sanctuaire, j’ai même envie de dire avant d’être un sanctuaire ; le sanctuaire original existant encore à quelques dizaines de mètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :