Pour cette première sortie de l’année, nous sommes allés dans un coin où je voulais aller depuis longtemps : la pointe nord de Yashima.

Yashima, vous le savez peut-être déjà, c’est cette grosse colline plate et triangulaire qui trône dans le nord-est de Takamatsu, au bord de la Mer Intérieure de Seto. Elle est connue dans tout le Japon par les férus d’histoire, puisqu’une importante bataille porte son nom. Tiens, d’ailleurs, je ne sais pas si je vous en avais déjà parlé, mais le site du château de l’empereur Antoku a été trouvé il y a quelques années, et depuis plusieurs mois, il y a pas mal de gros travaux d’archéologie, il y a même une ou deux grues sur place ; j’espère qu’il en ressortira quelque chose d’intéressant. Je rêve d’un site que l’on puisse visiter, nous verrons bien.

Localement, Yashima est surtout connue pour son temple, son magnifique point de vue sur la Mer de Seto et pour Shikoku Mura, superbe écomusée.

Et donc, une des parties (pas la seule) de Yashima où je n’étais encore jamais allé était son extrémité nord, celle qui se jette dans la mer. C’est donc chose faite.

Petit reportage :

Notre petite promenade commence bien, puisque la première chose que nous voyons, peu après avoir quitté la voiture, c’est ça. « Ça » étant Ogijima, pour ceux d’entre vous ne l’ayant pas reconnue (il y a pas mal de nouveaux lecteurs – soyez les bienvenus au fait – donc ils sont excusés). Le rocher qui plonge dans la mer c’est l’extrémité de Yashima, là où nous allons.

 

Pointe Nord de Yashima - 1

 

Sachez qu’il est possible de se rendre en voiture (ou en vélo) jusqu’au bord de la mer, mais nous avions décidé de nous garer quelques centaines de mètres avant (à la fin de la route, juste avant qu’elle ne devienne un chemin de terre) pour profiter du grand air et le reste. Bien nous en a pris, puisque nous avons fait quelques découvertes intéressantes sur le chemin, à commencer par ce tumulus (en fait il y en a deux) décrit comme étant un kofun, mais je n’en sais pas plus (il y a un panneau expliquant un peu le contexte pour ceux que ça intéressent – et qui peuvent le lire).

 

Pointe Nord de Yashima - 2

 

Pointe Nord de Yashima - 3

Le sommet de Yashima, vu de la forêt (en fait pas exactement le sommet, plutôt le coin nord du sommet : n’oublions pas que Yashima est un plateau triangulaire)

 

Pointe Nord de Yashima - 4

 

Il y a aussi un petit sanctuaire, Kisato-jinja. Le bâtiment est d’un style assez récent (béton et métal semblent être les matériaux principaux de sa structure) et pas très très beau. Mais je fus surpris de le voir si bien entretenu. Quelqu’un doit s’y rendre tous les jours où presque. Notez aussi le drapeau, toujours présent dans les sanctuaires pour les jours fériés.

 

Pointe Nord de Yashima - 5

 

Pointe Nord de Yashima - 6

 

Mmm… Intéressant : il y aurait donc une plateforme d’observation à cette extrémité-là du plateau. Là aussi, il faudra que j’y aille un jour (pas très facile d’accès cette extrémité de Yashima, sauf erreur de ma part on ne peut s’y rendre qu’à pied, en suivant un long sentier depuis le parking principal)

 

Pointe Nord de Yashima - 7

 

On arrive bientôt au bout :

 

Pointe Nord de Yashima - 8

 

Pointe Nord de Yashima - 9

 

Pointe Nord de Yashima - 10

 

Pointe Nord de Yashima - 11

Les herbes, pourtant longues, sont toutes aplaties par les vents (qui doivent souffler très fort ici quand ils s’y mettent). Au fond, Teshima, un peu plus près, Oshima.

 

Pointe Nord de Yashima - 12

La fin de Yashima (avec Megijima et Ogijima en arrière-plan).

Ne rigolez pas, mais nous ne sommes pas allés jusqu’au bout (là où vous voyez une silhouette assise), justement à cause de cette silhouette. En effet, l’homme était assis sans bouger depuis de longues minutes. De temps en temps, il émettait des sons plus ou moins forts. Qui en plein hiver (il ne faisait pas très froid aujourd’hui, mais ainsi au bord de l’eau, il ne faisait pas chaud, loin de là) reste-là sans bouger et en parlant tout seul, sinon un mec, soit instable mentalement, soit qui a abusé de substances diverses et variées? J’aurais été seul, j’aurais approché plus, ne serait-ce que pour en avoir le cœur net, mais avec une petite fille de moins de trois ans (et madame qui n’était pas rassurée non plus) hors de question de s’engager sur un terrain peu praticable pour aller sur un rocher où se trouve un homme potentiellement dangereux.

Donc ce sera pour une prochaine fois (maintenant que je connais le coin, je vais pas attendre trois ans pour y retourner, dès les premiers beaux jours, une promenade dominicale là-bas va s’imposer).

Pour la petite histoire, alors que nous étions sur le chemin du retour, alors que je jetais un coup d’œil derrière, j’ai compris le fin mot de l’histoire quand l’homme s’est levé, ainsi que sa petite amie qui était assise/allongée derrière lui et hors de notre champ de vision. C’était donc juste un couple (italien!) pas frileux qui passait un petit moment romantique au bord de l’eau. Ah bravo…

 

 

 

4 commentaires sur “La Pointe Nord de Yashima”

  1. C’est dommage un homme suspect ! On ne veut pas s’approcher vers lui c’est normal. Je voudrais aller à la pointe norde mais il faut remonter jusqu’au bélvédère car nous n’avons pas de voiture. Le sentier est très long mais plat, pas très difficile. Par contre la route montée au temple est plus fatiguante.
    Je ne t’ai pas répondu à la question sur Takamijima, la fin d’année. Excuse-moi. Voici la réponse; http://lavie-avec-nature.over-blog.com/2014/12/un-hameau-abandonne.html
    Bonne nuit.

    1. Bonsoir,
      Le plus dommage c’est qu’au final cet homme (et sa compagne) devaient être très sympathiques, et je suis sûr que nous aurions eu des choses à nous raconter. Tant pis.

      Oui, j’ai vu que tu étais montée au sommet de Yashima depuis en bas. Ça a dû être difficile. J’ai déjà pris le chemin, mais en sens inverse (en le descendant donc) et je pense que je ne le monterai à pied que le jour où je ferai le pèlerinage. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.