Batoru Rowaiaru (Jour 6 : 23 Mai 2009 – Première Partie)

Cet article est un peu spécial puisqu’il est celui qui conte ma toute première visite d’Ogijima, l’île qui a donné son nom à ce blog. Si vous avez déjà lu cette page, vous y trouverez des redites, c’est normal, mais je republie quand même tel quel (vous avez devinez, je n’ai pas envie de tout re-écrire, le texte original, comme tout le récit de ce premier voyage ayant été originalement écrit en 2009).

C’était samedi, et après le petit-déjeuner nous avons fait quelque chose que je voulais faire depuis un sacré moment parce que des fois, je peux moi aussi être un « fanboy de merdre » ™.

Qu’était-ce donc ?

Aller à Ogijima !

« Quoi ? » s’interroge alors le lecteur plus que perplexe à ce moment de la lecture du blog. (NdR: comme annoncé au début, je republie tel quel, d’où des passages un poil bizarres comme celui-ci)
« C’est quoi ça, Ogijima ? »

Ogijima, c’est une très petite île (pas plus de 3 kilomètres de diamètre) à quelques kilomètres de Takamatsu où vivent environ 200 personnes et où il n’y a pas grand chose à faire ni à voir.

Mais pourquoi donc voulais-je tant y aller ? Une question que la famille de 康代 se posa elle aussi. La première fois que je lui fis part de ce souhait, 康代 elle-même me regarda bizarrement (et effectivement, elle trouva mon explication très « fanboy de merde » ™).

La raison c’est : Battle Royale !

Pour éviter tout malentendu, non Ogijima n’est pas le lieu de tournage du film. Ogijima, c’est là où l’histoire se déroule !

Oui, je sais, Battle Royale, c’est censé se passer sur une île fictive, sauf que cette île fictive est située à quelques kilomètres au nord de Takamatsu et qu’elle s’appelle Okishima.

Si vous vous y connaissez vaguement en phonologie, vous connaissez le lien de parenté phonétique entre le g et le k, de même qu’entre le j et le sh.
Si vous vous y connaissez en Hiragana, vous savez que l’écriture des deux noms est des plus similaires (sans parler du fait que -jima » et « -shima » c’est plus ou moins interchangeable en japonais) :

  • Ogijima: おぎじま (Ah oui, au fait, ça se prononce « Oguidjima », au cas où vous auriez un doute)
  • Okishima: おきしま

M’est avis que face à la teneur sulfureuse de son sujet, l’auteur, Kōshun Yakami, a préféré situer son intrigue sur une vraie-fausse île très inspirée d’une vraie île, plutôt que de choisir directement celle-ci pour éviter d’offenser quiconque, en particulier la population locale.

Et comme vous allez le voir dans les photos suivantes, les similitudes entre les deux îles ne s’arrêtent pas aux noms et aux localisations. Ogijima et Okishima se ressemblent vraiment comme deux gouttes d’eau, seuls varient les emplacements des divers éléments de l’île.

Voici une vue aérienne d’Ogijima (j’ai perdu la source par contre, j’espère que personne ne m’en tiendra rigueur) :

Ogijima vue du ciel

Et des cartes d’Okishima :

 

Je souligne que si les contours de l’île dans le film ressemblent plus à l’originale, c’est la description de l’île dans le livre qui est la plus proche de la réalité.

 

Et maintenant, les photos (très – trop ? – nombreuses 🙂 ) :

L’approche d’Ogijima :

 

Ogijima

 

À la découverte d’Ogichō, le seul village de l’île :

Le Temple de Toyotama-hime

 

En route vers le Phare d’Ogijima

 

Le Phare d’Ogijima et sa plage

Le Phare d'Ogijima

 

 

Petite devinette : Savez-vous ce que sont ces objets ?

 

Puis il fut malheureusement temps de quitter Ogijima.

Ogijima

Dernier clin d’œil à  Battle Royale, les fans auront reconnu l’école et au dessus, la grange de Mimura :

 

Ogijima

 

Coucher de soleil - Ogijima

La suite, vous la connaissez. J’étais venu par « fan-attitude » et je suis parti complètement amoureux de cette île, au point qu’aujourd’hui ne s’associe plus Ogijima à Battle Royale dans mon esprit, mais à cette île un peu magique et où je rêve un jour de m’installer (même si cela ne restera peut-être qu’un rêve… quoique… à la retraite… 😉 )

 

Laisser un commentaire

3 commentaires sur “Batoru Rowaiaru (Jour 6 : 23 Mai 2009 – Première Partie)”

%d blogueurs aiment cette page :