Intaneto Kafe

 

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je suis quand même plus ou moins accro au web (mais comment faire autrement de nos jours ?). Or il se trouve que les parents de 康代 n’ont pas Internet à la maison. Oui, moi aussi j’étais surpris au début, certainement un a priori du genre « le Japon étant le pays ayant la technologie la plus avancée dans le monde, tout le monde a Internet chez soi, c’est une évidence, comme d’avoir le téléphone et l’électricité. « 

En fait non…
Et bien sûr, tôt ou tard, je savais que j’allais avoir besoin de me connecter, ne serait-ce que pour regarder mes e-mails.

Comme j’avais apporté mon netbook avec moi, je suis parti à la recherche d’un hotspot Wi-Fi, mais apparemment, il n’y en a pas à Takamatsu, ou alors ils sont très bien cachés. Je m’étais même résolu à aller dans un Starbucks en dernier recours, mais même là, il n’y avait pas de Wi-Fi.
J’ai donc fait une chose que je n’avais pas faite depuis ce qui semble être une éternité : je suis allé dans un cybercafé

Et heureusement, il y en avait un près de chez 康代 où nous pûmes aller le soir d’un coup de vélo après dîner, ce qui nous évita de perdre du temps en journée à aller en chercher un à l’autre bout de la ville.

Je ne sais pas si vous êtes très familiers des cybercafés, je n’en ai moi-même fait que très peu usage dans ma vie et j’en ai ce souvenir peu ragoûtant d’un local trop petit où s’entassent des ordinateurs bientôt obsolètes et sur lesquels on peut péniblement surfer sur le web, sans aucune intimité (votre voisin de table ou les employés pouvant regarder ce que vous faites en un simple coup d’œil) et où, si on y sert à boire et à manger, c’est en général assez cher, et la convivialité du lieu fait que l’on préférera prendre sa boisson dans un vrai café après.
Certes, je noircis peut-être un poil le tableau, mais pas totalement non plus.

Mon expérience des cybercafés au Japon fut si différente que l’on peut s’étonner du fait que les deux lieux portent le même nom.

Qu’y avait-il donc de si différent ?

Tout d’abord, il ne s’agit pas d’un petit local mais d’un bâtiment entier (bon pour être totalement honnête pas exactement, le rez-de-chaussée était occupé par un autre magasin) et bien sûr, il est ouvert 24 heures sur 24 (et certainement 365 jours par an).

Quand on arrive, on s’inscrit et on paiera en sortant un tarif d’environ 100¥ (un peu moins d’un Euro) le quart d’heure, et il existe bien sûr des bons de réductions, des cartes de fidélité et d’autres trucs du genre.

Pour ce prix, on a accès à un box pour une, deux, trois voire quatre personnes, avec fauteuils ou canapés très confortables, voire possibilité de se coucher (je suis sûr que des gens y passent la nuit). Dans ce box, en plus d’ordinateurs très récents, on y trouve un grand écran TV sur lequel il est possible de regarder des DVDs. On peut aussi le brancher aux ordinateurs pour jouer à des jeux vidéos.

Funkytime

Mais utiliser un ordinateur n’est que l’une des nombreuses activités que l’on peut faire en ce lieu, puisqu’on peut aussi :

  • Boire et manger à volonté tout un tas de boissons (café, thé, sodas) et d’en-cas (dont des glaces).
  • Prendre une douche (puisque je vous dis que des gens y passent leurs nuits).
  • Lire des mangas (ces derniers tapissent presque tous les murs du lieux, il y en avait autant que dans une librairie) ou des magazines (il y en avait un peu moins).
  • Jouer au billard.
  • Jouer aux fléchettes.
  • Chanter au karaoké.
  • Je suis sûr que je n’ai pas tout vu.

Étonnamment, le lieu était relativement peu fréquenté et très calme (j’ajouterais bien « très propre et très accueillant » mais comme il s’agit du Japon, ce serait presque une lapalissade), mais je suspecte que c’est parce que nous y sommes allés (par deux fois) en semaine et tard le soir, à d’autres moments, ça doit être beaucoup plus fréquenté.

Bref, aller au cyber café c’est avéré être une activité en soi, et une activité des plus plaisantes. Je vous invite à aller voir le site web de la chaîne (c’est en japonais, mais il y a quelques photos qui vous donneront une meilleure idée du lieu, cliquez sur les petits liens en bas de page).

 

Qu'en pensez-vous ?

%d blogueurs aiment cette page :