Air Diver par Bunpei Kado sur Ogijima

 

Je vous ai déjà parlé de Bunpei Kado il y a quelques semaines, alors qu’il travaillait sur son projet Dreaming Boat dans le cadre de Bengal Island.  Mais je ne vous avais pas encore parlé de son oeuvre exposée sur Ogijima : Air Diver. Pourquoi ne pas le faire aujourd’hui ?

Donc Air Diver est une oeuvre installée dans une maison abandonnée d’Ogijima. Cette maison est située un peu à l’écart des autres dans le village et elle possède une superbe vue sur la Mer Intérieure de Seto et sur Takamatsu.

Un peu comme Dreaming Boat (les deux oeuvres forment d’ailleurs plus ou moins un diptyque), Air Diver consiste en une série d’éléments au bout de tiges de métal qui semblent avoir poussé depuis d’autres objets.

Si dans Dreaming Boat, il s’agit de bateaux miniatures au-dessus d’une épave de vrai bateau, dans Air Diver, les éléments miniatures « sortent » d’objets de la maison et reconstituent les îles de la région. Mais voyez plutôt :

 

Air Diver - 18

 

Air Diver - 12
Ogijima

 

Air Diver - 05

 

Air Diver - 01

 

Je vous invite a consulter les autres photos en cliquant sur celle de votre choix, puis en naviguant avec les flèches de direction de votre clavier :

 

 

À noter qu’en avril dernier il était possible de se déplacer dans la pièce au milieu de l’installation (ce qui me permit de prendre certaines des photos ci-dessus, tout particulièrement celles en gros plan), mais lors de ma deuxième visite au mois d’août cela n’était plus possible. Je présuppose qu’un de maladroit (je n’ose croire qu’il fut mal-intentionné) aura bousculé une partie de l’installation ou un autre incident de la sorte. D’ailleurs, cela me semble l’évidence même, mais apparemment, il faut le préciser : lors de vos visites des diverses maisons et installations de la Setouchi Triennale, prenez bien garde à ne rien endommager. Cet été aussi, un des shōji (cloison de papier) du Onba Café fut endommagé, le pire étant que le coupable a filé en douce, ce qui est assez honteux.

 

Air Diver de Bunpei Kado est l’oeuvre numéro 53 de la Setouchi Triennale 2013.

Pendant les sessions, elle est accessible tous les jours de 9h00 à 16h30 (première visite gratuite pour les détenteurs d’un Art Passport. Les visites suivantes coûtent 200 yens, 300 yens si l’on ne possède pas d’Art Passport ou en dehors des sessions de la Triennale). L’oeuvre étant ouverte (les samedis, dimanches et jours fériés) en dehors des sessions de la Triennale, je suspecte qu’elle est là de manière permanente.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :