Accueil > Unagi

Unagi

Pause et Devinette Culinaire : l’Anguille – Unagi – 鰻

Un de mes plats japonais préférés est l’Unagi () en d’autres termes, l’anguille. Si vous êtes déjà allé au Japon, vous connaissez déjà certainement. Sinon, je ne peux que vous conseiller de goûter dès que vous en aurez l’occasion. Pas besoin pour cela d’aller jusqu’au Japon, on peut en trouver dans certains restaurants japonais en France (je parle ici bien entendu de vrais restaurants japonais, pas de ces escroqueries que sont les restaurants sushi/yakitori qui se répandent sur le territoire français comme la misère sur le Tiers-Monde et qui sont en général tenus par des Chinois sans scrupules et sans talent culinaire). Mais point de polémique ici, puisque je veux seulement vous parler d’Unagi et de restaurants d’Unagi.

La première fois que je suis allé dans l’un d’entre eux au Japon, c’était . Ce qui m’amusa et me surpris le plus dans ce restaurant fut le fait que même si on n’y sert pratiquement exclusivement que de l’Unagi, il y avait quand même une bonne dizaine de menus différents. Tous servant la même chose ! À des prix différents ! Encore un des mystères incompréhensibles du Japon…

Ce n’est qu’à ma deuxième visite du restaurant, en octobre dernier, que je compris de quoi il en retournait. En fait, les différences entre les menus sont subtiles mais bien réelles. Il s’agit de choses telles que le nombre de morceaux d’anguilles, leurs tailles, s’ils sont servis sur du riz ou à part, les accompagnement diffèrent aussi.

Voici un secret incompréhensible de moins !

Cette fois-là, j’ai mangé ceci :

 

Unagi

De gauche à droite, de haut en bas :

– Deux tranches d’Unagi avec un morceau de gingembre, c’est le Kabayaki, l’anguille grillée à la sauce de Shōyu sucré.
J’ai envie de dire que c’est la façon « habituelle » de manger de l’Unagi.
– L’omelette, elle a aussi de l’anguille en son centre, on l’appelle l’Umaki.
– La salade d’Unagi et de concombre, délicieuse aussi au passage, c’est l’Uzaku.
– Pour l’orange, le riz, les légumes saumurés et la soupe, je présuppose qu’il n’y a pas besoin de beaucoup plus d’explications…

 

Lire la suite »Pause et Devinette Culinaire : l’Anguille – Unagi – 鰻

Douves d’Eau Salée et Pharmacies Qui Donnent Mal à la Tête (Jour 5 : 22 mai 2009)

 

La journée débuta avec une visite du château de Takamatsu, ou du moins ce qu’il en reste : les châteaux japonais étant ce qu’ils sont (c’est à dire faits de bois), ils ont tendance à ne pas toujours très bien résister aux aléas du temps, et de ce fait, la partie centrale du château doit être refaite dans un futur pas trop éloigné. Parce que si j’ai bien tout compris, c’est ce qu’on fait au Japon avec certains châteaux, en France on les restaure, au Japon on les refaits tels quels (ce qui n’est, au final, qu’une restauration un peu extrême).

Ce château est particulier pour bien des raisons, la principale étant que ses douves sont remplies d’eau de mer, provenant de la Mer Intérieure de Seto, à quelques dizaines de mètres de là, et arrivant par un tunnel souterrain, chose plutôt rare au Japon – et dans le reste du monde aussi.

La partie centrale ne ressemble pas du tout à un château en fait (non que je sois un spécialiste des châteaux japonais, loin de là) et je la suspecte d’ailleurs d’être beaucoup plus récente que le reste. Elle ressemble plutôt à une très grande maison traditionnelle, et malheureusement, nous n’avons pu y entrer car il y avait une sorte de grand rassemblement de plusieurs dizaines de femmes plus ou moins âgées, presque toutes vêtues de kimonos et qui avaient l’air bien occupées (surtout à manger quand nous sommes passés) et bien contentes d’être là.

(malheureusement, pour je ne sais plus quelle raison, je n’ai pris presque aucune photo acceptable du château… désolé…)

 

Tourelle du Château de Takamatsu depuis Sunport

Une tourelle du château vue depuis un ferry.

 

Lire la suite »Douves d’Eau Salée et Pharmacies Qui Donnent Mal à la Tête (Jour 5 : 22 mai 2009)