Visiter Shamijima pendant la Setouchi Triennale 2013

 

Je dois me dépêcher d’écrire cet article avant qu’il ne soit trop tard, en effet la session de printemps de la Setouchi Triennale 2013 s’achève dans deux semaines, et si vous pourrez encore profiter des œuvres et installations des autres îles (sans parler ni des nouvelles îles ni des œuvres pas encore installées ici ou là) au moment où j’écris ces lignes, il est question que les œuvres de Shamijima ne soit plus disponibles que pour les deux semaines à venir, même si au moins l’une d’entre elles sera clairement permanente, et qu’il n’est pas impossible qu’il y ait des prolongations pour certaines autres (je n’ai aucune info précise, juste un pressentiment).

Voici donc quelques conseils pour vous aider à visiter Shamijima pendant la Setouchi Triennale.

 

Comment se rendre sur Shamijima ?

Comme je vous avais déjà raconté dans mon premier article à son sujet, Shamijima n’est plus vraiment une île depuis qu’elle a été rattachée à Shikoku il y a quelques décennies. Il s’agit donc de la seule île où l’on ne se rend pas par bateau mais par voie terrestre.
Pour vous y rendre, vous avez donc plusieurs solutions. Si vous ne vivez pas au Japon et n’êtes que de passage, il est plus que probable que vous n’ayez pas de véhicule. Le meilleur moyen de vous rendre sur Shamijima sera donc de prendre le train jusqu’à la gare de Sakaide et ensuite de rejoindre l’île par bus. Sauf erreur de ma part, il y en a un toutes les heures depuis la gare.
Si vous avez une voiture, vous pourrez vous garer dans le parking du Parc du Grand Pont de Seto, juste à côté de l’île. Notez qu’il est interdit de se déplacer en voiture sur l’île pendant le Festival (sauf pour les habitants bien entendu).
Il est bien entendu possible de vous rendre jusqu’à Shamijima en vélo ou à pied si cela vous chante.

 

Shamijima

 

Comment se déplacer sur Shamijima ?

Vous vous déplacerez à pied sur Shamijima, mais n’ayez crainte, même si vous n’êtes pas un grand marcheur, cela ne devrait pas poser de problème, l’île est minuscule, et aller d’un bout à l’autre de celle-ci à pied ne prend pas plus d’une quinzaine de minutes en prenant son temps.

 

Plage ouest de Shamijima

 

Où manger sur Shamijima ?

À ma connaissance il n’y a pas de restaurant sur Shamijima, mais notez la présence d’une œuvre d’art comestible, puisque la « Soupe Millénaire » est servie dans la nouvelle maison de plage (Shamijima Nishinohama Beach House). Toutefois, la soupe étant préparée par l’artiste lui-même, il faudra venir assez tôt dans la journée pour en profiter (je suis arrivé en début d’après-midi, il n’y en avait déjà plus).

 

From a nameless island de Mitsuo Toyazaki

 

Où dormir sur Shamijima ?

Honnêtement, je ne sais pas s’il y a des minshukus sur Shamijima, mais si vous voulez dormir sur place, un hôtel dans Sakaide reste la meilleure solution.

 

Que voir sur Shamijima ?

Les œuvres suivantes (le nombre devant le titre étant le numéro de l’œuvre, chaque œuvre de la Triennale étant numérotée) :

  • 100 – Stratums de Tanya Preminger
  • 101 – Shamijima Nishinohama beach house par Tetsuro Fujiyama+Tomii Architect & Associates
  • 102 – Crystallized Salt Drops of sweat absorbed into sand on a beach par Hana Sakuma
  • 102 – KAISOU – Shamijima- de Yukie Ohata
  • 102 – From a nameless island de Mitsuo Toyazaki
  • 102 – Shiro par Kentaro Hayashi
  • 103 – Sora-Ami: Knitting the Sky par Yasuaki Igarashi
  • 104 – Love Nine-legged race, LOVE de Shuzo Fujimoto
  • 164 – Island soup par EAT & ART TARO

 

 

Si vous avez des questions spécifiques à Shamijima et auxquelles vous pensez que je peux répondre, n’hésitez pas à demander dans les commentaires ou ailleurs.

 

 

Laisser un commentaire