Swaying with Laver

Swaying with Laver (ノリとたゆたう – Se balancer parmi les Nori) de Art Project Laboratory, Osaka University of Arts (大阪芸術大学豊島アートラボ) dirigée par Daisuke Kaji (加治大輔) est une œuvre assez singulière du Setouchi International Art Festival, car ce n’est pas tant une œuvre que l’on observe qu’une œuvre dans laquelle on entre.
En effet, elle est située dans une ancienne « fabrique » de Nori sur Teshima et quand on entre dans le bâtiment, la première chose que l’on voit c’est rien !
La pièce centrale est effectivement dans l’obscurité, pas totale certes, mais dans une pénombre assez sombre pour qu’il faille bien quelques minutes aux yeux pour s’habituer.

Une fois à l’intérieur, on pose ses affaires, on enlève ses chaussures et on « monte » sur l’œuvre. À première vue, il s’agit d’une sorte de jardin sec, mais à la place de cailloux, ce qui recouvre l’espace rectangulaire délimité par le plancher « Engawa« , c’est une espèce de toile plus ou moins élastique (une sorte de toile de trampoline). On y trouve aussi des espèces de protubérances réalisées grâce à des matériaux durs installés sous la toile et qui font penser à des petites montagnes dans ce jardin pour le moins original.
Et donc tout l’intérêt de la chose est de s’y installer, de ressentir le sol mou, rebondissant, et d’apprécier l’atmosphère relaxante du lieu, atmosphère créée bien entendu par la surface molle sur laquelle on ne peut pas faire grand-chose de plus que s’allonger et par les lumières presque psychédéliques et la musique très planante.
J’avoue qu’une fois installés ainsi, l’envie de tout oublier fut très forte : ce pourquoi on était là, toutes les autres œuvres que l’on était venus voir sur Teshima, l’invitation que l’on avait reçue quelques minutes avant. Tout cela devint tout-à-fait secondaire face à la tentation de rester là pour le restant de la journée voire plus. Mais bon, tôt ou tard, il a bien fallu se relever et continuer sa route.

Et comme les photos sont loin d’être réussies, je vous offre cette vidéo (qui n’est pas de moi) en prime :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :