Soba à Kyōto (16e jour – 3 juin 2010 – troisième partie)

 

Pour déjeuner, nous sommes allés à un restaurant de soba aux abords de Shimokawarachō, près de la statue de Ryozen Kannon, que nous ne sommes pas allés voir.

Alors, le soba, qu’est-ce que c’est ?

C’est l’un des plats les plus populaires au Japon et il est constitué de nouilles préparées avec de la farine de sarrasin que l’on accompagne de plus ou moins ce que l’on veut, un peu comme l’udon.

Un peu comme l’udon, les deux façons les plus communes de les consommer sont soit dans un bouillon chaud ou, au contraire, froids… Mais contrairement à l’udon, le soba est une nouille beaucoup moins épaisse. Le goût est bien entendu lui aussi assez différent.

À part, ça je ne vois pas trop ce que je peux vous dire de plus sur le soba, le mieux est encore de le goûter, soit sur place (mais si vous êtes déjà allés au Japon quelque chose me dit que vous connaissez déjà, à Paris, je sais qu’il y a quelques restaurants de la rue Ste-Anne qui en servent. Ailleurs, si vous connaissez des adresses, n’hésitez pas les partager avec nous).

 

Nishin Soba
Nishin Soba, servi dans un bouillon chaud et avec un morceau de hareng.

 

Zaru Soba, servi froid et avec une sauce Zaru, à base de Shoyu de Mirin et de sésame.
Zaru Soba, servi froid et avec une sauce Zaru, à base de Shoyu de Mirin et de sésame.

 

Restaurant de Soba à Kyoto

Ce coup-ci c’était des vraies Japonaises qui s’apprêtaient à visiter le quartier en Yukata traditionnel. Juste derrière elles, la devanture du restaurant de Soba.

 

[iframe src= »http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=en&msa=0&msid=105642463287016234539.00048ee2a73a2d45c7a8f&ll=34.999097,135.780244&spn=0.001538,0.002146&z=18&output=embed » height= »350″ width= »400″ frameborder= »0″ marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no »]
View 3 juin 2010 – Kyōto in a larger map

 

 

Laisser un commentaire