Sea Songs of the Subconscious

Bon, il est grand temps que le cours normal de ce blog reprenne. C’est ce que je fais tout de suite, avec aujourd’hui, Sea Songs of the Subconscious de Cameron Robbins, l’un des trois Australiens qui ont exposé dans le village de sur Teshima pendant le Setouchi International Art Festival.

Une œuvre assez singulière, parce qu’une œuvre dont l’esthétisme n’a que peu d’importance (à peu de choses près, il ne s’agit que d’une barque retournée et des tuyaux de PVC). Cela pourrait paraître surprenant, mais cela serait oublier que l’art ne se réduit pas aux arts plastiques. En effet, cette installation est une œuvre musicale. Une œuvre musicale bien particulière puisque la musique qui en sort n’a pas été créée par des êtres humains, mais par la mer elle-même.
En effet, ces tuyaux de PVC trempant dans l’eau sont en fait des pistons, et en fonction du flux et du reflux de la mer, ainsi que des vagues, divers sons sont créés.
Oh, il ne s’agit certes pas d’une mélodie incroyable, mais toutefois, lorsqu’on est à côté de cette barque, ce drôle de chant, presque une respiration, donne la drôle de sensation que la mer nous parle, essaie de communiquer avec nous, et vite on se prend à l’écouter. Soudain, l’on se rappelle que même si la mer n’a pas à proprement parler de conscience propre, elle est à la fois bel et bien vivante, et elle joue un rôle primordial, tout particulièrement dans cette région et ces « chansons du subconscient » nous le rappelle de la plus belle des façons.
Notez Ogijima dans l’arrière-plan
 Je terminerai par deux petites vidéos. La première est de moi, la qualité sonore est loin d’être bonne (surtout à cause du vent ce jour-là), mais cela vous donnera une petite idée de ce que fut l’expérience de cette œuvre.
La deuxième est de l’artiste lui-même.
Enjoy.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :