Quitter Naoshima

 

Hier en fin d’après-midi, alors qu’il était question de quitter Naoshima, j’eus une espèce de pressentiment inspiré d’évènements passés. En d’autres termes, en octobre 2010, alors que le Setouchi International Art Festival battait son plein, l’afflux de visiteurs bien supérieur à ce qui était attendu causa parfois quelques problèmes pour quitter les îles quand beaucoup trop de monde pensait partir avec le dernier bateau. Par chance, nous pûmes toujours repartir avec le bateau ou ferry de notre choix, mais ce ne fut pas toujours le cas pour tout le monde.

Et hier, quand je vis l’affluence sur Naoshima me rappelant ces moments-là (par moments, j’avais même l’impression que les files d’attente devant certaines maisons du Art House Project étaient plus longues qu’à l’automne 2010), je me suis dit que si nous comptions partir avec le bateau de notre choix, nous ferions bien d’arriver un peu en avance au port. Nous arrivâmes à 16h15 pour un départ à 17h00. Ça fait tôt vous pensez ? Peut-être, mais croyez-moi que bien nous en a pris, car peu avant 17h00 c’est bien plus de 500 personnes qui faisaient la queue pour monter sur le ferry contenant environ 400 places.

Quand je vis divers responsables du port s’agiter un peu, compter et recompter le nombre de personnes qui faisaient la queue, je me crus vraiment revenu pendant le Festival. Mais bon, je ne m’inquiétais pas vraiment, nous étions environ parmi les 80e dans la file, nous aurions amplement le temps de monter et même de trouver une place assise. Sauf que quand le ferry se mit à accoster, les 150 premières personnes de la file furent priées de suivre un responsable. Au début, je pensais qu’il s’agissait juste de contourner les voitures ou quelqu’étrange procédure du même genre, sauf que nous dépassâmes vite la file des voitures et nous éloignâmes du ferry.

On nous conduisait en fait à un autre quai. Celui des bateaux rapides reliant Naoshima à Takamatsu ! Nous eûmes donc la chance d’aborder un bateau rapide et donc de rentrer en 25 minutes au lieu de 50 et cela pour le même prix (la modique somme de 500 Yens au lieu de 1200).

Par contre, étant parmi les derniers à monter dans le premier bateau, nous nous retrouvâmes à l’arrière, en extérieur. J’étais même au dernier rang. C’était un peu rock n’ roll (je ne suis pas arrivé à Takamatsu complètement sec), mais ça en valait la peine.

J’ai essayé d’en tirer quelques photos, mais les risques que mon appareil reçoive une vague étant trop grands pour jouer au héros, par contre, j’ai quand même filmé un peu pour voir ce que ça allait donner.

Jugez-en par vous même :

 

[iframe width= »640″ height= »360″ src= »https://www.youtube.com/embed/k6m99BZXw0g » frameborder= »0″ allowfullscreen]

 

Si vous n’êtes pas spécialistes de la région et de Naoshima, voici ce que l’on voit dans l’ordre si je ne me trompe pas :

  1. Red Pumpkin
  2. Benesse House Oval
  3. Benesse House Museum
  4. Lee Ufan Museum
  5. Benesse House Oval & Museum (encore)
  6. Yellow Pumpkin
  7. Benesse House Park & Beach (on devine Frog and Cat de Karel Appel)
  8. Teshima
  9. Ogijima

 

Et quelques photos montrant les mêmes choses :

 

Là, vous pouvez deviner de gauche à droite: Benesse House Museum, Benesse House Oval (en haut de la colline), Benesse House Park & Beach et Yellow Pumpkin

 

La preuve que j’ai pris ces photos aux risques et périls de mon appareil.

 

Ogijima

 

 

Qu'en pensez-vous ?

4 commentaires sur “Quitter Naoshima”

%d blogueurs aiment cette page :