De la Prononciation des Romaji

 

Voici un article à l’attention de mon lectorat non japonophone (nippophone ? je crois qu’on dit plutôt nippophone, il faudrait quand même que je vérifie) qui concerne la prononciation du japonais retranscrit en romaji (en alphabet latin quoi).

Vous allez voir c’est très simple. D’ailleurs, s’il y a un truc simple en japonais – et c’est peut-être la seule chose – c’est la prononciation. En effet, la grosse majorité des sons du japonais existent en français, alors que le contraire n’est pas vrai.

 

Commençons par les voyelles :

  • a, i, et o se prononcent exactement comme en français.
  • e se prononce plus ou moins comme é. Peut-être un poil plus grave, mais pas autant qu’un è.
  • u est toujours prononcé ou.
  • y se prononce à peine, et de toutes façons, on ne le retrouve jamais seul mais toujours suivi d’une autre voyelle. En fait, un peu comme en anglais (les règles de prononciation des romajis sont quand même assez basées sur la prononciation anglophone de l’alphabet) le y fait plus office de consonne que de voyelle. Par exemple si ia se prononcera clairement i puis a, un ya se prononcera comme en français, comme par exemple dans « yack« .
  • Et puisque nous sommes dans les doubles voyelles, de la même façon, un ai sera prononcé a-i (comme dans « maïs« ), oi sera o-i (comme dans « Loïc ») et non le oi français de « bois« , etc.
  • Les voyelles peuvent parfois être allongées (et seront retranscrites – ou pas – de diverses manières : un accent circonflexe, un macron, parfois un u) je vous en fait grâce pour l’instant, loin de moi l’idée de vous donner aujourd’hui un court de phonologie japonaise (peut-être quand je la maîtriserai totalement), juste vous expliquer comment ne pas mal prononcer une retranscription.

 

Passons maintenant aux consonnes :

  • h sera toujours prononcé, un peu comme en anglais, un h expiré quoi. Oui, je sais, c’est difficile pour les francophones non-anglophones, mais ce n’est pas difficile parce que vous ne pouvez pas, c’est difficile parce que vous n’essayez pas, influencés par le h muet français que vous êtes. Alors un petit effort je vous prie. 😉
  • l et r sont le même son en japonais (d’ailleurs, le l n’est pas utilisé en transcription romaji), il s’agit d’un son entre ces deux sons en français, mais bien plus proche du l quand même. Dans le doute, un l fera l’affaire bien plus qu’un r.
  • j se prononce à l’anglaise dj.
  • w se prononce aussi à l’anglaise, une espèce de ou bref, comme dans « watt« .
  • sh aussi se prononce à l’anglaise, comme dans « shampooing« .
  • ch se prononce… vous l’avez deviné, à l’anglaise, c’est à dire tch.
  • n en lettre finale (si je ne m’abuse la seule consonne qui peut être en finale en japonais), se prononcera comme… en français (et pas en anglais, étonnant non ?), c’est à dire une nasalisation de la voyelle située devant. Par exemple on sera prononcé comme le « on » français (troisième personne du singulier) et pas comme le « on » anglais (qui veut dire « sur » entre autres). Attention, nombreux sont les Occidentaux qui prononcent ce n à l’anglaise, même les francophones. Donc le suffixe voulant dire monsieur ou madame, –san, se prononce bien comme « sans » en français et pas « sanne »
    Il ressemblera presque à un m dans certaines circonstances. Je vous l’épargne pour l’instant.
  • s est toujours dur, c’est à dire comme ss en français. Donc Osaka ne se prononce jamais Ozaka mais bien Ossaka.
  • g sera toujours dur aussi, c’est à dire comme dans « gars » pas comme dans « gens« . Et donc ce blog (et l’île dont il a emprunté le nom) se prononce « Oguidjima » et pas « Ojijima » comme il m’arrive de l’entendre.
  • f n’est pas exactement un f, c’est plus un son intermédiaire entre f et h expiré. C’est peut-être le seul son qui n’existe pas en français. Si vous n’y arrivez pas, un f sera acceptable.

 

Voila, j’ai fait à peu près le tour de la chose. J’ai omis volontairement – ou pas – quelques détails, mais avec cela vous serez équipés pour prononcer correctement la plupart du japonais écrit en romaji que vous rencontrerez.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :