Photos d’art sur Ogijima ?

 

J’avoue, j’ai un avis assez ambivalent sur les gens qui ont de bonnes connaissances techniques en photographie, voire même un sens artistique, mais qui ont tendance à parfois en abuser. Avant que ceux parmi mes lecteurs qui sont bien meilleurs photographes que je ne le serai jamais ne s’offusquent, laisser moi m’expliquer. En temps normal, j’aime bien ce genre de photos. Ce sont-elles qui font que la photographie peut-être un art et pas seulement une technique de reproduction. Mais je trouve que parfois, faire des photos « trop » techniques ou « trop » artistiques ne s’accommode pas toujours très bien avec la photo de voyage, car c’est d’elle dont il s’agit ici ; celle qui doit montrer plus que suggérer. En d’autres termes, un photographe doit savoir s’effacer derrière son sujet. Si c’est vrai tout le temps, cela l’est encore plus quand le sujet est un lieu à faire découvrir.

J’écris ces lignes avec quelques exemples précis en tête. Si vous êtes blogueurs ne devenez pas paranos, ce n’est pas à vous que je fais allusion (en tout cas pas des blogueurs dont je lis régulièrement les blogs sur le Japon). Je pense plutôt à des photos d’un lieu lointain d’où un ami reviendrait, et quand vous regardez ses photos, vous ne voyez rien du lieu en question, vous n’en apprenez rien. À la place, ce que les photos vous disent c’est plutôt « tu as vu comment je les fais bien les gros plans, » « et ces flous en arrière-plan, tu as vu comment je les maîtrise à fond, » « non sérieusement, mon appareil super cher, je maîtrise trop à fond toutes ses fonctionnalités. »

En gros, le genre de photos ou non seulement le photographe ne s’efface pas derrière son sujet, mais des photos où il efface le sujet totalement. Oui, vous aussi, je suis sûr que vous connaissez des gens comme ça.

En d’autres termes, j’aime autant les photos d’art que les photos de voyage, mais je trouve que les deux se marient assez mal au final, encore plus quand le photographe confond talent artistique et connaissance technique de son appareil.

Pourquoi cette longue intro ?

Oh, tout simplement parce que j’ai un aveu à vous faire. En octobre dernier, lors de la visite du Setouchi International Art Festival, à force d’être entouré de toutes ces oeuvres d’art, je me suis surpris en flagrant délit de m’essayer à ce genre de photos.

Je ne les avais pas publiées jusqu’à présent, essentiellement parce que justement, elles ne vous montreront rien et elles ne vous apprendront rien du lieu où elles ont été prises (à savoir Ogijima). Elles ne serviront même pas à faire de l’esbroufe technique : mon appareil est un automatique à 200 €, mes connaissances techniques sont proches du zéro.

Mais bon, pourquoi ne pas les partager quand même avec vous ?

Donc les voici :

 

Sur Ogijima

 

 

Voila, juste quelques photos que j’aime bien (j’en ai jeté beaucoup) et qui n’ont pas vraiment leur place dans les autres articles sur Ogijima.

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

27 commentaires sur “Photos d’art sur Ogijima ?”

%d blogueurs aiment cette page :