Le Parc Ritsurin sous la Pluie


 

Figurez que lundi dernier, c’était la première fois que je visitais le Parc Ritsurin sous la pluie. En même temps, ça se tient, vivant sur place, je peux y aller presque n’importe quand, donc habituellement, je préfère qu’il y ait un minimum de soleil, vous le comprendrez.

Mais donc, lundi dernier, je ne sais pas pourquoi. Parce que c’était mon premier jour de vacances (drôle d’idée que de prendre mes vacances en septembre, le mois le pluvieux de l’année à Kagawa) ? Parce que mes parents sont de visite ? Parce qu’enfin, il fait des températures supportables et que j’ai envie de passer un peu de temps dehors après être resté enfermé depuis près de deux mois ? Certainement un peu des trois. Bref, lundi, il pleuvait (pas des cordes non plus), mais j’ai quand même décidé d’aller me balader au Parc Ritsurin.

Et effectivement, le découvrir sous la pluie est une expérience légèrement différente d’une visite par temps ensoleillé.

Les deux avantages principaux sont qu’il y a beaucoup moins de monde (la popularité du parc commence à devenir un problème certains jours, avec des cars entiers de touristes s’y déversant de plus en plus souvent) et que le parc y apparaît beaucoup plus vert (les tonnes d’eau tombées depuis deux mois jouent un rôle dans l’histoire, elles aussi).

L’inconvénient principal c’est que ce ne sont pas les meilleures conditions pour y prendre des photos : déjà il faut jongler entre parapluie et appareil-photo, pas toujours aussi facile qu’il n’y parait. Et puis surtout, la lumière est quand même un peu pourrie, donnant des photos trop contrastées et ce genre de choses (j’ai dû en photoshopper quelques unes).

L’autre point négatif indépendant de la météo, c’est que le parc paraît bien triste et sans vie en l’absence de carpes koïs.

Pour mémoire, les carpes du parc, certaines vieilles de plusieurs décennies, ont attrapé une sale maladie il y a un peu plus d’un an, et impossible de les soigner malgré toutes les tentatives. Elles mourraient toutes les unes après les autres. Les microbes causant l’infection étaient dans l’eau et impossible de les éradiquer. Au printemps dernier, une décision très difficile a dû être prise : euthanasier toutes les carpes et complètement vider le parc de son eau.

Depuis l’eau est revenue, mais les mares et étangs sont presque vides. Je n’y ai vu que des petits poissons (des alevins nés entre temps ? des poissons venant des ruisseaux alimentant le parc ? pas trop sûr) et une unique tortue à carapace molle (les autres tortues devaient être cachées au fond de l’eau comme elles le font souvent par mauvais temps, je n’ose imaginer qu’elles aient disparu elles aussi)… Ah si, il y avait trois carpes grises coincées dans un petit canal entre deux « écluses ». Je suppose qu’elles ont été portées volontaires pour tester la qualité de l’eau et voir si l’agent pathogène était bel et bien parti.

J’ai demandé à la gérante d’une des boutiques vendant des souvenirs, friandises et nourriture pour animaux du parc si elle savait quand les nouveaux koïs arriveront, elle m’a dit que normalement ce serait en novembre ou décembre. Croisons les doigts.

En attendant, voici les quelques photos prises ce jour-là :

 

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui…

 

 


Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Le Parc Ritsurin sous la Pluie