Mukaijima Project “Make Island From Island”

Étrange œuvre que ce Mukaijima Project (向島プロジェクト「島から島を作る」 – Projet Mukaijima, “faire une île à partir d’une île”). J’aime bien l’idée, mais le résultat me laisse un peu dubitatif quand même.

L’idée c’est de créer une île artificielle (flottante et je suppose solidement ancrée) entre Naoshima et Mukaijima (l’une des îles minuscules entourant Naoshima et située à seulement 150 mètres de celle-ci). Elle fut créée à partir de bouts de bois, polystyrènes et autres déchets trouvés sur les plages de Mukaijima (et d’ailleurs je suppose, même si la Mer Intérieure de Seto n’est pas toujours d’une propreté exemplaire, je doute qu’il y ait assez de déchets de grosse taille et récupérables uniquement sur les plages de Mukaijima).

L’idée est intéressante et se rapproche un peu de celle de Black Porgy : faire de l’art tout en nettoyant les côtes.

“Make Island From Island”

Le résultat me convainc un peu moins par contre. Car pour le visiteur, il se résume à un gros tas de bois flottant sur l’eau à une centaine de mètres au loin.

Maintenant pour être tout à fait honnête, je pense qu’il y a un plus que ça dans ce projet.

En effet, l’artiste, Tadashi Kawamata, a une maison sur l’île (qui ne compte sinon qu’une vingtaine d’habitants) qui lui sert d’atelier où il accueille des étudiants pour participer à divers ateliers. On notera qu’il vit aussi en France (sauf grosse erreur de ma part) et que les Parisiens ne sont pas étrangers à ses travaux, surtout s’ils sont passés devant le Centre Pompidou au printemps dernier.

 

“Make Island From Island”

 

Je vous laisse avec quelques liens :

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :