Aller au contenu

 

Nerd

 

Oui, je sais, le terme Nerd n’est pas trop trop répandu en français – enfin, j’ai pas l’impression – mais j’ai pas de photo d’Engrish avec « Geek », désolé. 🙂

Bon, j’avoue cette semaine je n’ai pas autant écrit que j’aurais pu le faire. La raison en est très simple et connue. En fin de semaine dernière, j’ai eu la chance de recevoir une des rares invitations pour Google + et j’ai passé pas mal de temps à apprendre à m’en servir. Ce produit est fascinant, j’ai pas ressenti ça sur le web depuis que j’ai découvert Facebook et Gmail, plus ou moins à la même période, fin 2004 (oui un petit trivia à mon propos, j’ai dû être un des tous premiers français sur Facebook) . Au point que je prédis aujourd’hui que Twitter et Facebook rejoindront assez rapidement MySpace et Friendster, écrasés qu’ils vont être par Google Plus (et puis comme ça, si je me plante, vous pourrez venir vous moquer de moi dans les commentaires ici même dans deux ou trois ans).

Bref, je suis tellement séduit par ce produit que je pense l’utiliser très rapidement en complément du blog (et à terme en remplacement et de mon compte Twitter et de ma page Facebook ?)

Oui, mais voila, il faut une invitation, pensez-vous ?

Que nenni !

Plus depuis 19 heures (environ) aujourd’hui.

Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Rejoignez moi  sur Google Plus ! (et en attendant un widget officiel, j’en ai même mis un fait maison dans la colonne de droite) 🙂

 

 

 

Étiquettes:

10 commentaires sur “Moi, un Nerd ?”

  1. Oh non >_> jviens de me mettre à Twitter moi è_é
    Par contre pour moi le choix sera simple. Je choisirai le réseau sociaux ou nos données personnelles seront le plus sécurisés tout simplement.

    1. Je pense que les gens en font un peu trop avec la « sécurité des données personnelles » en ce moment.
      Si on veut pas qu’une « donnée personnelle » tombe entre des mains dans lesquelle on ne souhaiterait pas qu’elle tombe, on ne les met pas sur le web et c’est réglé.

      1. Hum, pas faux, mais en même temps, devoir lutter comme un malade pour pouvoir effacer son compte, ou simplement son mur d’actualité (on peut changer d’avis et vouloir tout effacer), je trouve que c’est pas très « cool »
        C’est via ce genre de détail que je verrais ou je me dirigerais.

        1. Tu utilises souvent FB?
          Parce que là – with all due respect – tu parles un peu comme ceux qui « détestent » FB mais ne l’ont jamais utilisé et crient au loup sur de faux problèmes ou oublie les vrais.
          Donc:
          -Oui, tu peux effacer tes posts sur ton mur.
          -Qu’est-ce que tu t’en fous d’effacer ton compte si tu n’y a rien mis de « compromettant » ? Et je suis sûr que tu peux vider ton compte de sa substance sans l’effacer.

          Et en ce qui concerne G+, il n’y a pas besoin d’attendre « pour voir » (à part si tu veux te contenter de lire les demi-vérités des « journalistes » qui auront utilisé le truc 30 minutes avant de faire leur papier), il y a des « termes et conditions » pour savoir ce qu’il en est (tu sais le truc que tout le monde accepte et personne ne lit).

          Enfin, bon, chacun fait ce qu’il veut, mais bon si on veut se priver d’un outil incontournable (aujourd’hui FB, demain très probablement G+) parce qu’on ne veut pas apprendre à s’en servir et on se laisse aveugler par des convictions mal fondées, c’est son choix. 😉
          (je suis sûr qu’il y a des gens qui n’ont pas le téléphone parce qu’on pourrait les mettre sur écoute, et je connais des gens qui n’ont pas de cartes bleues parce qu’ils ne veulent pas qu’on trace leur argent). C’est leur choix aussi. 🙂

  2. bon, je suis p^rêt à tenter le truc… Twitter c’est noway, j’ai tellement l’impression qu’il faut avoir un Iphone pour aller avec… bref, tu m’a intrigué avec ce google+ et tu as l’air si emballé que je veux bien tester… oui mais voilà Monsieur Google+ me dit : « Nous ne pouvons pas accueillir davantage d’utilisateurs pour le moment. Nous vous invitons donc à réessayer ultérieurement. »

    A suivre donc… Mais je sais toujours pas à quoi ça sert exactement ^^

    1. Peut-être ont-ils refermé les vannes (Google aime bien faire ça, d’un côté pour éviter que 300 millions de personnes s’inscrivent en même temps et crashent tout, de l’autre pour créer une demande, pour gmail c’était pareil à ses débuts).

      À quoi ça sert? Je dirais, comme Twitter et Facebook, ça sert à l’utilité que tu décides d’en avoir. 🙂
      Là tout de suite, l’avantage que j’y vois c’est que ça intègre les forces de Twitter et de Facebook sans leurs défauts (pas de limite de 140 caractères, possibilité de compartimentaliser ses contacts et de ne leur montrer que ce que l’on veut leur montrer). Perso, je suis aussi fan de la fonction « Sparks » (dont personne ne parle) qui en gros te permets d’avoir des recherches google sous forme de newsfeed. Les fans de chats (pas les animaux) ont Hangouts qui semblent assez excellent mais que je n’ai pas teste (pas de webcam). Vous les nouveaux looks de Google, Blogger, Gmail, Maps et compagnie, je sens que tous les produits Google vont être intégrés les uns aux autres de plus en plus, et ça, ça peut être très utile.
      Puis tout un tas de fonctions qu’ils ont dans leur sac et qu’ils sortiront en temps voulu.

      Bref, si les blogs et les réseaux sociaux, c’est le web 2.0, Google+ c’est les réseaux sociaux 2.0 (donc le web 2.5?)

      Pour Twitter, pas besoin d’un smartphone (j’en ai pas, j’ai toujours pas saisi l’intérêt de surfer sur le web sur un écran de trois pouces), mais certains outils le rendent plus pratique d’utilisation que simplement d’aller sur twitter.com, je pense à Tweetdeck, Hootsuite ou Seesmic (non pas Seesmic, c’est la boîte de Loïc Le Meur, hors de question de lui faire de la pub), c’est grâce à ces interfaces que Twitter trouve vraiment sa force je pense.

  3. J’ai pas encore pris le temps d’apprivoiser Google+ et pourtant… je suis séduite. J’aime le concept de cercle et de partage de donnée en fonction des personnes.
    Les listes sous FB qui sont censées permettent le filtrage des données sont un cataclysme à utiliser. Quand à Twitter, je m’y suis mis il y a peu et j’ai encore une peu de mal 🙂

    Et puis ayant mon blog sous blogger et mes albums photos sour picasa, c’est assez pratique de tout connecter via Google+. Même si la question de protection des donnes n’est pas anodines, encore une fois, il faut déjà faire attention à ce que l’on partage !

    En tout cas, encore merci pour l’invit David *_* J’ai un compte gmail depuis longtemps, donc là je peux faire ma geekette !

    1. Oui, oui.
      Ton point de vue me fait penser à celui de 99% des Français qui me disaient que Facebook ne servait à rien en 2005 quand je le leur en parlais et les invitait à s’inscrire.
      Regarde où on est en.

      (dans le cas de G+, on en est à 20 millions d’utilisateurs en deux semaines, alors qu’il est encore en beta, invites only et que google n’en a pas encore fait la pub 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :