Aller au contenu
Accueil > Îles de la Mer de Seto > La Fin des Cerisiers

La Fin des Cerisiers

Aujourd’hui quelques photos pas du tout de saison, mais je pense qu’elles ne vous déplairons pas pour autant.

Vous aurez compris que ces photos datent de la mi-avril environ, pour la fin des cerisiers quand les pétales de leurs fleurs tombent par milliers (millions) jusqu’à recouvrir le sol d’un tapis blanc-rosé du plus bel effet.

 

Fin des Cerisiers - Dream Cafe - 2

 

Fin des cerisiers - Dream Cafe - 1

 

Comme vous l’aurez compris, ces deux premières photos ont été prises au Dream Café sur Ogijima, certainement l’un des plus bels endroits de ma connaissance pour prendre de telles photos.

Au passage, le Dream Café est un mini-restaurant (qui sert surtout des hamburgers faits maison et très bons) situé dans la Galerie Takeshi Kawashima & Dream Friends, et qui n’est ouvert que durant la Triennale de Setouchi.

Et puis une photo bonus, prise sur le campus :

 

Fin des Cerisiers - Campus - 3

 

 

 

6 commentaires sur “La Fin des Cerisiers”

  1. J’ai l’impression que les cerisiers c’est comme la neige. Au début c’est tout beau, tout blanc ou tout rose. Puis comme le neige se transforme en bouillasse, les pétales doivent se transformer en un magma marronnasse du plus sale effet. Oui je sais, je ne suis pas très poète !
    En tout cas, à l’instant ou tu prends tes photos l’effet est magique !

    1. Oui, les photos de Dream Café, c’était limite.
      Mais surtout parce qu’il y avait plus de passage que d’habitude (Triennale, tout ça).
      En temps normal, les fleurs de cerisiers disparaissent très vite : un coup de vent, de pluie et c’est fini (la décomposition aussi me semble extrêmement rapide), et surtout l’épaisseur maximale au sol est d’environ 1mm.

      La bouillasse de la neige, quand ça se réchauffe pas, elle peut rester dans les rues pendant plusieurs jours, et je suis sûr que tu en as fait l’expérience plus souvent que moi. 🙂

  2. J’adore quand les pétales tombent, j’aime bien me retrouver avec des pétales plein les cheveux !
    C’est très joli aussi quand les pétales tombés flottent sur les rivières…

    1. Malheureusement, je n’avais pas de rivière sous la main.
      En fait, c’est faux, il n’y a pas trop loin de chez moi un petit canal avec plein de cerisiers (en fait, c’est là que j’y ai vu mes premiers cerisiers en fleurs il y a quatre ans), mais je n’y suis pas allé cette année. Et il faudrait que je pense à y aller au moment pile où les pétales tombent… Je compte pour toi pour me le rappeler l’an prochain. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :