Ishima, l’Île Pelée

 

Il y a entre Naoshima et Teshima une île dont je ne sais pas grand-chose, sinon qu’elle s’appelle Ishima et qu’elle est à cheval entre les préfectures de Kagawa et d’Okayama. Même si la majeure partie de son territoire fait partie de Kagawa (de la ville de Naoshima pour être précis), seule sa partie nord est habitée, et celle-ci dépend d’Okayama (de la ville de Tamano). Elle n’est donc accessible que depuis Okayama (sauf si on possède son propre bateau, cela va de soi), ce qui explique je ne m’y suis jamais rendu.

Les premières fois que je l’ai vue (en allant à Teshima très certainement), je n’y ai pas exactement fait très attention, mais au printemps dernier, j’ai remarqué quelque chose d’étrange.

Il n’y a que peu ou pas d’arbres sur la majorité de l’île :

 

Cela m’a grandement intrigué. Toutes les îles de la région sont recouvertes d’arbres et de forêts, comme en fait une grande partie du Japon. Je reviendrai certainement un jour sur l’importance de la forêt au Japon, mais sachez en gros que pour une raison que j’ignore encore (raisons historiques, symboliques, pratiques, très certainement), les Japonais ne construisent que peu ou pas sur les pentes et les hauteurs, et de fait, presque toutes les collines et montagnes du Japon sont recouvertes de forêts, et quand vous savez qu’environ 70% du territoire japonais est constitué de montagnes et collines, ça vous donne une idée du nombre de forêts.

J’avais lu quelque part que le Japon est l’un des derniers endroits au monde où il existe encore des forêts vierges tempérées, et je veux bien le croire.

Bref, vous comprendrez que l’absence d’arbres sur cette île m’intrigua un peu. Quelle en était la cause ?

La proximité du site pollué de Teshima ?

Peu probable. Si la pollution du site avait affecté Ishima à tel point comment se faisait-il que les autres îles environnantes, et le reste de Teshima elle-même n’étaient pas affectées ?
(si vous ne savez pas à quoi je fais allusion ici, sachez je vous en reparlerai plus en détail un autre jour)

Un incendie qui aurait ravagé la majorité de l’île ?

Je n’ose l’imaginer.

Mais après quelques recherches, c’est bien ce qu’il s’est produit !

Les 9 et 10 août 2011, un incendie s’est déclaré sur l’île qu’il a ravagé dans sa grande majorité !

Voici quelques liens que j’ai pu trouver montrant l’ampleur de la chose :

 

 Par chance, miracle, travail des pompiers, le village n’a pas été affecté, et il n’y a pas eu, à ma connaissance, de victimes.

Toutefois, ceci est le parfait exemple d’un des dangers que courent les îles de la région. Plus haut je parlais de forêt vierge, mais les forêts de ces îles ne le sont pas exactement. Comme j’en avais déjà parlé ici ou là (et comme les photos aériennes d’Ogijima sur ce site le montrent), avant que les îles ne commencent à se dépeupler, la partie qu’occupait la forêt était relativement réduite du fait de l’activité humaine (essentiellement des champs). Mais depuis qu’elles sont affectées par la dépopulation, la forêt a repris ses droits, mais pas forcément de manière très « naturelle », et surtout il n’y a personne pour débroussailler les endroits sensibles (en matière de feux de forêt justement).

Un tel incendie peut se reproduire un jour ou l’autre, et il pourrait cette fois être bien plus destructeur.

Et si un jour j’ai l’occasion de me rendre sur Ishima, j’essaie d’en apprendre un peu plus, sur l’île elle-même et sur cet incendie.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *