Hachijuro Fujishima

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une oeuvre du Setouchi International Art Festival 2010 (oui il m’en reste quelques unes en stock) que j’avais beaucoup aimé. Elle était située sur Teshima, principalement à Karato, mais aussi à d’autres endroits de l’île (il y en a toujours un morceau dans le port d’Ieura) et elle s’appelait… En fait, je ne sais pas trop comment elle s’appelait, je l’ai vue mentionnée sous trois appellations depuis un an:

  • Reinventing Hachijuro
  • Hello Hachijuro
  • Project to make a fictitious character Fujishima Hachijuro

Son auteur est le très sympathique et amusant Hiroshi Fuji que nous avions eu la chance de rencontrer lors de notre visite d’octobre dernier (une des raisons pour lesquelles j’ai mis tant de temps à écrire ce présent article c’est qu’il devait être accompagné d’une interview vidéo de Mr. Fuji, mais la vidéo n’est pas de bonne qualité – en même temps, je débute dans le domaine – et ma traductrice tarde à m’en donner une version française – en même temps, je ne la paie pas donc je ne peux la forcer).

Comment décrire l’oeuvre ?

En fait, je crois le que le plus facile reste encore de vous traduire ce qu’en dit le site officiel :

 

Ce projet a consisté à créer un personnage fictif nommé Hachijuro Fujishima. Il vit à Karato-oka et il aspire à devenir auteur de livres pour enfants. Toutefois, il est un homme maladroit et on le surnomme souvent « Hachijuro l’Incapable. » Ce projet a pour but de rendre le personnage utile à la communauté. De fait, on peut retrouver des traces de ses actes, résultant de l’implication des visiteurs et des membres de Koebitai, et la maison dans laquelle il vit évolua de jour en jour. Hachijuro a continué ses activités sur Teshima en travaillant de plus en plus avec la communauté : l’équipement de la Natural House située non loin fut repeint, le sol de la salle polyvalente a été poli, un panneau servant à indiquer les directions vers les différents commerces de l’île a été créé sur le port, etc. Tous ces développements étaient détaillés sur un blog tout au long du Festival.

 

Au moment de la visite, j’avoue que je ne savais pas que Hachijuro contribuait concrètement à la communauté, et si j’aimais cette idée de maison réelle d’un personnage fictif, j’aime encore plus l’idée que ce personnage fictif ait aussi contribué concrètement au bien être des gens de Teshima.

Quelques lignes sur l’artiste, Hiroshi Fuji. Nous avons donc eu la chance de le rencontrer et de discuter avec lui. Un homme très sympa et ne se prenant pas au sérieux et au sourire communicatif. Il était vraiment amusant de l’entendre parler de Hachijuro, non seulement comme d’un personnage réel mais aussi – osai-je deviner – avec un certain ton paternel dans la voix.

Si vous comprenez l’anglais, je vous conseille de regarder ces petites vidéos pour vous faire une meilleure idée de l’homme (et au passage je découvre qu’il parle anglais et m’étonne qu’il ne l’ait pas fait avec nous, peut-être pensait-il qu’en tant que Français nous n’étions pas anglophones ?)

Définitivement un artiste que j’espère recroiser un jour.

Prenant une « pose d’artiste » (petit jeu de sa part quant à la pose à prendre quand je lui demandai de le prendre en photo)

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :