Gateau de l'Empereur

 

Ce petit gâteau aux haricots rouges vient de chez l’Empereur du Japon !

Vous ne me croyez pas ?

Alors :

  1. Est-ce que je vous ai déjà raconté des bobards ?
  2. Il est de signes qui ne trompent pas. Vous croyez qu’un vulgaire fabricant de gâteaux du coin serait autorisé à mettre le sceau de l’Empereur comme ça sur ses gâteaux ?
Donc oui, ce gâteau a bel et bien été fabriqué quelque part dans les cuisines du Palais Impérial (ou chez un pâtissier officiel, exclusif et attitré, enfin, vous voyez le genre) et il a terminé son existence dans mon estomac.
Quel goût avait-il ?
Un goût de gâteau aux haricots rouges… Mais en meilleur quand même.
Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

 

 

4 commentaires sur “Le Gâteau de l’Empereur”

  1. Et en quel honneur?
    Ca s’achète quelque part, genre gâteau aux haricots rouges cher?
    Ou alors pour service rendu à l’empire?(Ca ne m’étonnerait pas venant de toi :p )

    1. Bon allez, je me dois de préciser les dessous de l’affaire. 🙂

      Mon beau-père est à la retraite, mais avant il était pompier. Et il y a quelque temps, il a reçu pour services rendus à la nation (de part son boulot) une médaille dont j’oublie le nom. C’est une sorte de « médaille du travail », sauf que c’est en fait plutôt l’équivalent de la Légion d’Honneur, à deux différences près:
      – C’est beaucoup plus difficile de recevoir cette médaille-là que la Légion d’Honneur. Elle se mérite vraiment, il ne suffit pas d’être l’ami de l’ami du Président ou vaguement célèbre. Seulement une cinquantaine sont données par an.
      – Et pourtant, ceux qui la reçoivent ne se mettent pas à péter plus haut que leur cul (j’ai un langage moi en ce moment) comme la plupart de leurs équivalents français.

      Donc mes beaux-parents ont rencontré l’Empereur (pas en tête à tête, hein 😉 ) et en plus de la médaille, ils ont reçu tout un tas de petits cadeaux dont ces gâteaux.

      Ce qui est marrant c’est que bien que mon beau-père soit plutôt républicain (dans le sens britannique du terme, belge aussi peut-être? bref, il préférerait que le Japon soit un république plutôt qu’une monarchie), donc je disais bien qu’il soit plutôt républicain, il est pas peu fier d’avoir rencontré l’Empereur (oui bon il le crie pas sur tous les toits non plus, mais le jour où il m’a montré tout ça et donné le gâteau, il était pas peu fier).

  2. Voilà qui fait envie! J’ignorais que le palais impérial avait ses propres pâtissiers :s Je pensais qu’ils passaient par des intermédiaires tels que le fabricant Toraya (qui est autorisé, si je ne m’abuse, à utiliser le sceau impérial sur certains de ses gâteaux).

    1. (tiens, bizarre, je pensais avoir répondu à ton commentaire, bon je le retape)

      Je ne sais pas si le Palais a ses propres pâtissiers ou non, ce n’est que pure supposition de ma part.
      Peut-être que comme tu le dis, ces gâteaux sont produits par un pâtissier qui est autorisé à utiliser le sceau impérial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *