Setouchi Triennale 2013 – Fin de la Session de Printemps

 

Ça y est, la session de printemps de la Setouchi Triennale 2013 s’est achevée hier.

Je n’ai pas encore de détails quant au bilan en terme de visiteurs, de leur contentement et autres, je vous en ferai part dès que j’en aurai.

Pour ma part, après sept îles visitées : Ogijima (deux fois), Naoshima, Megijima, Shōdoshima (deux jours), Inujima (enfin), Ōshima (pour la première fois en trois ans) et Shamijima (et seulement un bref sauf d’une heure sur Teshima ce printemps malheureusement, pas vraiment une visite 🙁 ) et si j’en crois mon Art Passport, une soixantaine d’oeuvres et sites visités (j’ai dû oublier de tamponner quelques lieux en accès libre), je peux dire que ce fut une expérience tout aussi exceptionnelle que ma première visite en 2010.

Expérience quelque peu différente : l’émerveillement de la découverte et de la première fois n’est bien entendu plus là, mais il a été remplacé par une appréciation plus sereine, en « connaisseur » sinon de l’art au moins de la plupart des lieux où celui-ci est présenté. Il y a aussi l’avantage de vivre désormais sur place.

J’étais aussi mieux préparé pour affronter les foules, même si au final, il y avait beaucoup moins de monde (en 2010 j’y étais allé à la fin du festival, quand les îles ont vu arriver près de 500 000 personnes en un mois), mais je sais que les foules seront là aux prochaines sessions, celle de printemps n’étant presque qu’un avant-goût de la chose.

D’ailleurs, parlons un peu de cette séparation de la Triennale en trois sessions cette année.

Au début j’étais dubitatif, mais j’avoue avoir été conquis. Cela donne une sensation que le festival dure toute l’année ou presque. L’anticipation de l’avant festival, l’excitation du début se répétant par deux fois. L’opportunité de faire l’expérience des îles sous différentes saisons est bien entendu notable pour ceux qui ne vivent pas trop loin.

Et pour ce blog, l’intérêt de pouvoir vous présenter des oeuvres que vous aurez encore l’occasion de voir dans les mois à venir n’est pas négligeable, au contraire.

Et pour finir (cet article) quelques photos du départ du dernier ferry de Naoshima pour Takamatsu hier avec les célèbres (???) rubans d’ouverture et de fermeture du festival :

 

Fin de session de printemps sur Naoshima - 1
Festivités dans le port de Miyanoura avec Ōzuchishima en arrière-plan.

 

Fin de session de printemps sur Naoshima - 2

 

Fin de session de printemps sur Naoshima - 3
Petit coucou au Red Pumpkin de Yayoi Kusama en passant.

 

À très bientôt donc Setouchi Triennale 2013. À très très bientôt dans ce blog (peut-être plus tard au demain), et rendez-vous le 20 juillet sur les îles de la Mer Intérieure de Seto pour 40 jours de festivités, d’art et de chaleur.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :