De l’avantage et du désavantage de gérer deux blogs en deux langues…

Aujourd’hui, un article un peu différent : quelques réflexions que je me fais ces jours-ci…

Il se passe quelque chose d’intéressant sur mes sites en ce moment.
Il s’était passé exactement la même chose il y a trois ans.
Je veux parler ici de leur fréquentation ou si vous préférez de leur trafic.

En temps normal, mon site français (celui-ci même) reçoit bien plus de visiteurs que mon site anglophone (setouchiexplorer.com). Plus ou moins le double. Tiens, d’ailleurs, cessons cette fausse modestie, hypocrisie, paranoïa, je ne sais quoi en fait, qui fait que personne ne donne jamais les chiffres de fréquentation de ses sites et blogs.

Donc voila, en temps normal, mon site anglophone reçoit environ entre 30 et 60 visiteurs par jour (avec une moyenne approximative de 40 – tous les chiffres sont approximatifs, j’ai pas fait de calculs exacts), alors que mon site francophone en reçoit entre 50 et 100 avec une moyenne de 80. Cela varie pas mal d’un jour à l’autre, mais le site francophone reçoit toujours plus de visites que le site anglophone. Au niveau des abonnés, j’ai jamais trop compté exactement (pour les abonnements e-mails, c’est facile, pour les abonnements RSS ou autres, difficile de savoir exactement), mais c’est plus ou moins la même chose : à chaque fois que je poste quelque chose de nouveau, je dirais que dans les 48 heures qui suivent sa publication, un nouveau post est vu par environ 40 et 60 personnes francophones et 10-20 anglophones. J’en déduis que c’est en gros le nombre d’abonnés à mes blogs.

La différence est telle que par moments, je réfléchis à fermer le site anglophone. Avec un seul site dédié à mon coin de Japon, j’aurais bien plus de temps à lui consacrer, y mettre plus de contenu, le peaufiner plus, etc.

Sauf que voila, ici, sur place, c’est le site anglophone qui est connu et qui est plus ou moins devenu ma carte de visite. Je réalise même depuis quelques jours que je commence à acquérir une certaine notoriété dans les cercles de la Triennale de Setouchi, et ce, grâce au blog anglophone.

Et surtout, puisque nous parlons de Triennale de Setouchi, en ce moment, c’est tout le contraire qui se passe.

Pendant la Triennale de Setouchi, mon trafic francophone est plus ou moins en berne, je dois plafonner à 30-40 visiteurs quotidiens depuis quelques jours, avec pratiquement aucune page vue en rapport à la Triennale, alors que mon trafic anglophone « explose » (c’est relatif), ne descend plus en dessous de 50, atteint même les 100 visiteurs plusieurs fois par semaine, presque tous ces nouveaux visiteurs allant sur les pages et articles dédiés à la Triennale.

Du coup je me demande. Est-ce un signal pour changer quelque chose à mes blogs ? Devrais-je changer leurs contenus ? Jusqu’à présent, j’essaie d’avoir des contenus relativement similaires dans les deux sites. Peut-être est-ce une mauvaise approche ?

Je pourrais ne parler que de Triennale dans le blog anglais et ne pas en parler dans le blog français. C’est ce que j’ai l’impression de faire de plus en plus sur le blog anglais, mais ce qui est paradoxal, c’est qu’en dehors de la Triennale, mon blog en français accueille pas mal de visiteurs cherchant des infos sur les îles et l’Art de Setouchi. Et surtout, en sortant un peu des chiffres, c’est tout au long de l’année que je reçois des e-mails de francophones venant visiter la région et me demandant conseil. Des e-mails d’anglophones, je n’en reçois presque pas. Pareil pour les commentaires. Le blog francophone a un certain nombre de personnes discutant avec moi dans les commentaires (coucou à vous), sur le blog anglophone, presque jamais.

Donc voila, j’ai un blog francophone surtout utile aux francophones, mais surtout en dehors des périodes de la Triennale, et j’ai un blog anglophone, surtout utile pour moi, pour faire du networking localement, surtout pendant la Triennale de Setouchi.

J’ai la sensation que si je me consacrais à un blog seulement, il aurait de bien meilleurs résultats. Je n’espère nullement devenir un « gros blog » : je sais très bien qu’avec le sujet que j’ai choisi, je me condamne à rester relativement confidentiel, mais comme je disais à je ne sais plus qui il y a quelques temps, avoir un gros trafic n’a jamais été mon but, si je voulais avoir un gros blog, je parlerais de Shibuya, de cosplay et autres trucs qui ne m’intéressent absolument pas.

Sauf que voila, en abandonner un ou abandonner l’autre serait très dommage dans les deux cas… Changer le contenu de l’un ou de l’autre ? Je n’arrive pas à savoir si c’est une bonne idée ou non.

Que faire donc ? (je ne vous pose pas tant la question que je me la pose à voix haute)
Le status quo est certainement ce qui va ressortir de cette réflexion, mais sait-on jamais, il y a peut-être une autre solution. Le problème étant essentiellement que mon temps est trop limité pour m’occuper des deux aussi bien que je le souhaiterais…

Voila, je pense un peu à haute voix là, mais si jamais cela vous inspire quelque chose…

Maintenant, ceci étant dit, n’allez pas imaginer que je vais vous laisser sans photo :

 

Dream of Olive

 

Oh, et puis ça n’a rien à voir, mais je vais très certainement tester de nouveaux thèmes pour le blog dans les prochains jours. Donc, si vous trouvez qu’il a une drôle de tête lors de votre prochaine visite, ne vous étonnez pas. Ça sera peut-être temporaire, peut-être permanent.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “De l’avantage et du désavantage de gérer deux blogs en deux langues…”