Aller au contenu
Accueil > Éditos, News et Autres > Comment se rendre à Kagawa ?

Comment se rendre à Kagawa ?

Dans ce blog, je vous parle souvent de la Préfecture de Kagawa, et j’avoue que j’ai l’espoir pas si secret que les Français se rendent un peu plus dans cette région exceptionnelle mais si méconnue (j’ai même fait un voyage dans ce but il n’y a pas deux semaines).
Avoir l’intention d’y aller, c’est un bon début, mais rapidement une question survient.
Comment s’y rendre ?
Personnellement, je vous conseillerais bien le bateau, ou alors le Transibérien jusqu’à Vladivostok et ensuite… le bateau, mais nous vivons malheureusement à une époque où ce genre de voyage n’est plus de mise ; on veut toujours arriver à sa destination le plus rapidement possible et on oublie qu’une partie importante du voyage devrait être le trajet en lui-même.
Bref, passons. Vous tenez à vous y rendre en avion. Soit. J’avoue, moi aussi c’est ce moyen de locomotion qui a mes faveurs quand je me rends au Japon, mais là où vous risquez de faire une grossière erreur, c’est quand vous allez acheter votre vol Paris-Tokyo, puis Tokyo-Takamatsu, n’arrivant décidément pas à ne pas systématiquement associer Tokyo et Japon dans votre esprit. Grossière erreur grossière pour une raison simple : Tokyo est à 500 kilomètres à l’est de Takamatsu. En d’autres termes, passer par Tokyo équivaut à faire un détour d’environ 1000 kilomètres. Il y en a qui aiment ça. De plus, si vous choisissez cette option, il y a de grandes chances que vous atterrissiez à Narita depuis Paris. Manque de bol, l’avion pour Takamatsu part lui de Haneda. Vous avez déjà changé d’aéroport, vous, avec des valises de 20 kg à porter, dans une ville comme Tokyo ? Vous me direz, il y a des masos partout…
La première fois que je suis allé au Japon, souvenez-vous, j’étais passé par Hong Kong et je m’étais posé à Osaka, mais c’était surtout parce que l’occasion se présentait et que je rêvais de voir Hong Kong et je voulais en profiter pour rendre visite à un ami y résidant. Toutefois sachez qu’une fois à Kansai, un trajet de trois heures en bus vous attend. Un très beau trajet vous faisant traverser Kōbe et l’île d’Awaji, mais un trajet de trois heures. Pas forcément la meilleure des solutions non plus.
Or il se trouve qu’Asiana Airlines à ouvert un vol Paris-Séoul récemment. Et alors – me direz-vous – on s’en fiche, Séoul c’est en Corée, pas au Japon. Sauf que voila, il existe aussi un vol direct Séoul-Takamatsu…
En d’autres termes, c’est clairement le chemin le plus rapide pour aller de Paris à Takamatsu (« rapide » étant ici un terme très relatif, il faut compter 11 à 12 heures de vol pour aller à Séoul, et 1h30 de plus pour Takamatsu). En plus, Asiana, c’est bien, c’est même la meilleure compagnie aérienne du monde pour 2010, et l’aéroport de Séoul, Inchéon, c’est aussi un des meilleurs aéroports du monde dans lequel on trouve des choses dont les autres aéroports ne font que rêver.
Voyez plutôt :

 Oui, oui, c’est bien un petit musée.

 Un salon de massage

 Un centre culturel où l’on peut découvrir et s’essayer à diverses activités coréennes.

 Des animations culturelles

Les techniciens au sol souhaitent même un bon voyage au départ…

3 commentaires sur “Comment se rendre à Kagawa ?”

  1. Chouette article sur l'éloge de la lenteur! C'est bien ce qui nous manque parfois. Mais comment le dire aux patrons!!!

  2. Effectivement David, cette liaison Takamatsu-Séoul existe depuis au moins 14 ans car elle a dû être mise en place lorsque je bossais à I-Pal (95/97). Et cette compagnie est vraiment bien ? Je ne garde pas forcément un bon souvenir de Korean Airlines, mais je ne demande qu'à essayer !! Pour les salutations, les Japonais font la même chose à l'aéroport !!

  3. J'aime beaucoup Asiana. Les hôtesses sont pas forcément très sympa (mais peut-être plus sympa que le Coréen moyen vu mes rares interactions avec eux) mais elles sont très pro, et bon c'est ce qu'ont leur demande. En tout cas, j'ai rapidement vu la différence avec Air France (au retour, problème technique à Takamatsu, on part avec trois heures de retard, on a donc loupé notre connexion, et on est rentrés sur un vol Air France… je ne supporte pas Air France, le staff n'a pas réalisé qu'ils ne sont plus dans les années 60 et que leur boulot est de servir les passagers, pas de frimer et te regarder de haut).
    Maintenant, je pense que Cathay Pacific reste ma compagnie préférée pour voler dans cette partie du monde, mais c'est pas forcément la plus pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :