Citrouille Jaune de Naoshima sous la Pluie (et autres…)


 

Donc aujourd’hui, la journée avait commencé comme bien des mardi quand tout à coup :

 

 

Je me retrouvai au milieu de la Mer Intérieure de Seto, quelque part entre Ogijima (là, sur la photo) et Naoshima. (bon, je mens un peu, je savais ce qu’il était en train de se passer, j’essaie juste de rajouter un peu de tension dramatique 😉 )

Et ce fut notre premier arrêt. Là, en plein milieu de la mer :

 

 

Qui sont-elles ? Que font-elles ? Mais que se passe-t-il donc ? Les réponses plus tard (si je ne remets pas encore aux calendes grecques).

 

Puis nous sommes arrivés à Naoshima pour une très brève visite (Chichu Art Museum seulement).

Petite anecdote : à Honmura, à l’arrêt de bus, quand celui-ci est arrivé, il était plein (comme souvent quand un ferry vient d’arriver à Miyanoura). Première personne à descendre du bus, et à avoir du mal à le faire à cause de sa valise et autres : un Occidental, la trentaine environ, et qui soudain lâche un gros « Putain ! Fait chier ! » Il y avait effectivement pas mal de Français sur Naoshima aujourd’hui.

 

De retour du Chichu Art Museum, et malgré la pluie, nous avons marché jusqu’au Tsutsuji-so pour reprendre le bus vers Honmura. L’inconvénient de la pluie c’est qu’on est mouillé (si, si) et que donc j’évite de prendre trop de photos (malgré les chouettes couleurs) pour ne pas mouiller mon appareil (sans mentionner le fait que ce n’est pas très pratique avec un parapluie dans la main). Mais l’avantage de la pluie sur Naoshima c’est que… il n’y a pas la foule habituelle qui envahit la Citrouille Jaune de Yayoi Kusama. Nous avons donc pu l’avoir pour nous seuls pour la première fois depuis bien longtemps :

 

 

Puis, il fut bientôt temps de rentrer (d’abord à Ogijima, puis à Takamatsu) :

 

 

Il n’y a pas à dire, traverser la Mer de Seto en bateau privé, c’est quand même autre chose. 🙂

 

 

 


Laisser un commentaire

7 commentaires sur “Citrouille Jaune de Naoshima sous la Pluie (et autres…)